English Français
Aidez maintenant !

Centre historique de Camagüey

Historic Centre of Camagüey

One of the first seven villages founded by the Spaniards in Cuba, Camagüey played a prominent role as the urban centre of an inland territory dedicated to cattle breeding and the sugar industry. Settled in its current location in 1528, the town developed on the basis of an irregular urban pattern that contains a system of large and minor squares, serpentine streets, alleys and irregular urban blocks, highly exceptional for Latin American colonial towns located in plain territories. The 54 ha Historic Centre of Camagüey constitutes an exceptional example of a traditional urban settlement relatively isolated from main trade routes. The Spanish colonizers followed medieval European influences in terms of urban layout and traditional construction techniques brought to the Americas by their masons and construction masters. The property reflects the influence of numerous styles through the ages: neoclassical, eclectic, Art Deco, Neo-colonial as well as some Art Nouveau and rationalism.

Centre historique de Camagüey

Camagüey - un des sept premiers villages fondés par les Espagnols à Cuba - a joué un rôle de premier plan en tant que centre urbain d’un territoire consacré à l’élevage et à l’industrie sucrière. Installée à son emplacement actuel en 1528, la ville s’est développée sur la base d’un tracé urbain irrégulier qui comprend un système de places et de placettes, de rues et de ruelles sinueuses et de pâtés de maisons irréguliers, très peu courant dans l’Amérique latine coloniale. Le centre historique de Camagüey, couvrant 54 ha, constitue un exemple exceptionnel d’installation urbaine traditionnelle relativement isolée des routes principales. Les colons espagnols étaient soumis aux influences urbaines médiévales européennes, visibles dans le tracé urbain, ainsi qu’aux techniques traditionnelles de construction, apportées aux Amériques par les premiers maçons et maîtres constructeurs. Le site reflète l’influence de nombreux styles, apparus à différents stades de son développement : néoclassique, éclectique, Art déco, néocolonial et, dans une moindre mesure, Art nouveau et rationaliste.

مركز كاماغواي التاريخي

تشكل كاماغواي إحدى أولى القرى السبع التي أنشأها الإسبان في كوبا، وقد لعبت دوراً بارزاً كمركز حضري قائم في منطقة مخصصة لتربية الماشية وصناعة السكر. تأسست البلدة في موقعها الحالي عام 1528، وتطورت تبعاً لنمط حضري غير منتظم قائم على مجموعة من الساحات والميادين الكبرى والثانوية، والشوارع الالتفافية، والأزقة والمباني الحضرية غير المتساوية، وهو أمر استثنائي في المدن الاستعمارية لأمريكا اللاتينية في الأراضي المنبسطة. كما يشكل مركز كاماغواي التاريخي (54 هكتاراً) مثلاً استثنائياً لمستوطنة حضرية تقليدية معزولة نسبياً عن الطرق التجارية الرئيسية. وقد تأثر المستعمرون الإسبان بالأسلوب الأوروبي العائد إلى القرون الوسطى في التصميم الحضري وتقنيات البناء التقليدية التي جاء بها البناؤون ومعلِّمو البناء إلى الأمريكتين. يعكس الموقع تأثير أساليب متعددة عبر الأزمنة: الكلاسيكي الحديث، والآرت ديكو، والكولونيالي الحديث، وبعض الفن الحديث والمذهب العقلي.

كاماغواي الأسطورية رسالة اليونسكو (2008)

source: UNESCO/ERI

Исторический центр Камагуэя

Один из первых семи испанских поселений на Кубе, Камагуэй, был и наиболее значимым из них, так как выполнял функцию центрального населенного пункта внутренней территории, ориентированной на развитие животноводства и сахарной промышленности. Современное месторасположение города определилось в 1528 году. Городской ландшафт развивался хаотично, его главные элементы - большие и малые площади, улицы и извилистые переулки, беспорядочные городские постройки и комплексы. Исторический центр Камагуэя площадью в 54 га – уникальный пример традиционного городского поселения в относительной удаленности от главных торговых путей. Влияние европейских средневековых традиций, которыми руководствовались испанские завоеватели, проявляется в городской планировке и строительных методах, попавших в Америку с испанскими каменщиками и строителями. Архитектура города во многом эклектична и отражает влияние различных эпох и стилей, например, неоклассического, декоративного, неоколониального, и, в меньшей степени, стиля модерн и рационалистического.

source: UNESCO/ERI

Centro histórico de Camagüey

Camagüey es una de las siete primeras poblaciones fundadas por los españoles en Cuba. Esta ciudad desempeñó un papel de primer plano en su calidad de centro urbano de un territorio dedicado esencialmente a la ganadería y la industria azucarera. Fundada en 1528 en su emplazamiento actual, la ciudad se fue desarrollando a partir de un esquema urbanístico irregular constituido por una red de plazas, plazuelas, calles serpenteantes y manzanas irregulares de casas, que es muy poco común en las ciudades coloniales de América Latina situadas en terreno llano. El centro histórico de Camagüey abarca 54 hectáreas y es un ejemplo excepcional de asentamiento urbano tradicional relativamente apartado de las principales rutas comerciales. La influencia de la arquitectura y el urbanismo de la Europa medieval es patente en el trazado urbano y las técnicas de construcción traídas a América por los albañiles y maestros de obras de los colonizadores españoles. En los edificios del sitio ha quedado plasmado, a lo largo del tiempo, el sello de numerosos estilos artísticos: neoclásico, ecléctico, neocolonial y “Art Déco”, principalmente. También hay algunas construcciones inspiradas en el “Art Nouveau” y el racionalismo.

source: UNESCO/ERI

カマグェイの歴史地区

source: NFUAJ

Historisch centrum van Camagüey

Camagüey is een van de eerste zeven dorpen die de Spanjaarden stichtten in Cuba. Het ontwikkelde zich tot het prominente stedelijk centrum van een binnengebied met veeteelt en suikerindustrie. In 1928 ontwikkelde de stad zich op basis van een onregelmatig stedelijk patroon met een systeem van grote en kleine pleinen, kronkelende straten, steegjes en onregelmatige stedelijke wijken, zeer uitzonderlijk voor een Latijns-Amerikaanse koloniale stad. De stad weerspiegelt tal van stijlen: neoklassiek, eclectisch, art deco, Neokoloniaal, Art Nouveau en rationalisme. Het historisch centrum van Camagüey is 54 hectare groot en is een uitzonderlijk voorbeeld van een traditioneel stedelijke nederzetting, die relatief geïsoleerd is van de belangrijkste handelsroutes.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Valeur universelle exceptionnelle

L’un des sept premiers villages fondés par les Espagnols à Cuba, Camagüey a joué un rôle éminent en tant que centre urbain d’un territoire à l’intérieur de terres, consacré à l’élevage bovin et à l’industrie sucrière. Une fois installée à son emplacement actuel en 1528, la ville se développa sur la base d’un tracé urbain irrégulier qui comprend un système de places et de placettes, de rues et de ruelles sinueuses et de pâtés de maisons irréguliers, très exceptionnel dans les villes coloniales d’Amérique latine situées en plaine. Les bâtiments religieux, associés aux places principales, marquent un système de repères dans le tissu urbain, caractérisé par son homogénéité. Les valeurs architecturales sont associées aux typologies d'architecture résidentielle typiques et à l’utilisation constante de matériaux et techniques de construction, en particulier l’usage fréquent d’éléments en terre, qui révèlent les influences de l’Andalousie. L’usage des pilastres tronqués à l’entrée des maisons et les récipients en terre pour stocker l’eau sont des caractéristiques qui distinguent l’architecture résidentielle de Camagüey. Le centre historique continue d’assurer son rôle de cœur de la ville. Il est le lieu d’activités culturelles et sociales qui reflètent un riche patrimoine immatériel.

Critère (iv) : Le centre historique de Camagüey constitue un type architectural urbain exceptionnel en Amérique latine, avec son plan urbain irrégulier qui a produit un système inhabituel de places et placettes, de rues et ruelles sinueuses, de pâtés de maisons et de système de parcelles. L’architecture monumentale et résidentielle forme un tissu urbain homogène où il est possible de trouver les expressions architecturales correspondant à différentes périodes de l’évolution de la ville.

Critère (v) : Le centre historique de Camagüey constitue un exemple exceptionnel d’installation urbaine traditionnelle relativement coupée des routes principales, où les colons espagnols étaient soumis aux influences urbaines médiévales européennes visibles dans le tracé urbain, ainsi qu’aux techniques de construction traditionnelles apportées aux Amériques par les premiers maçons et maîtres constructeurs.

Le bien proposé pour inscription est d’une taille appropriée et comporte tous les éléments nécessaires pour garantir l’intégrité du centre historique. La pérennité du plan urbain d’origine, des types d’architecture et de matériaux, des techniques artisanales traditionnelles, des utilisations et de l’esprit permet au centre historique de répondre aux conditions requises d’authenticité.

La protection juridique ainsi que les instruments et le système de gestion ont prouvé leur efficacité pour assurer la conservation appropriée de la zone proposée pour inscription et de sa zone tampon.

Description historique

Santa María del Puerto del Príncipe (aujourd'hui Camagüey) est l'un des sept villages fondés par les Espagnols au XVIe siècle à Cuba. C'était l'un des deux villages implantés sur la côte nord de l'île, alors que la préférence allait à la côte sud. Le premier établissement a vraisemblablement été fondé en 1514 ou 1515. Il fut déplacé deux fois puis trouva son emplacement définitif en 1528. Même si aucun plan d'origine n'a été trouvé, on sait que le village avait une forme carrée, des bâtiments en bois et des palmiers.

Le 15 décembre 1616, le village fut détruit par un incendie. La ville fut alors reconstruite mais, à partir du début du XVIIe siècle, elle devint la cible d'attaques de pirates et vécut constamment sous la menace des tempêtes tropicales. Les rivières voisines pouvaient approvisionner la ville en eau, mais les habitants construisirent des réservoirs pour stocker l'eau dans de grands jarres similaires à celles utilisées en Andalousie. C'est pourquoi la ville fut appelée « ville des jarres en terre » (Tinajones). Ces récipients, ainsi que les briques et les tuiles, ont été fabriqués sur place à partir de 1620. À la même époque fut construite la Route royale de Cuba, reliant le village aux autres villes cubaines telles que La Havane, Sancti Spiritus, Santiago et Bayamo.

Après l'attaque du corsaire Morgan en 1668, le centre du village fut reconstruit à son dernier emplacement. La Vieille Place prit une forme orthogonale, contrastant avec les tracés irréguliers du reste de la ville. Le village pris sa forme définitive vers la fin du XVIIe siècle. De nouvelles églises furent alors construites et des quartiers se rassemblèrent autour des bâtiments religieux. La construction d'ensembles religieux et d'édifices civiques plus solides, entre la fin du XVIIe siècle et le début du XVIIIe siècle, illustre l'enrichissement de la ville grâce au développement de l'industrie sucrière. C'est à cette époque que la structure urbaine fut consolidée, offrant l'image qu'on lui connaît aujourd'hui.

L'industrie du sucre apporta la croissance économique. Dès 1750, Puerto Príncipe était une ville prospère comptant neuf églises. L'architecture résidentielle de cette époque est devenue l'un des exemples les plus éminents de l'architecture coloniale. C'est dans la seconde moitié du XVIIIe siècle que s'affirmèrent les codes architecturaux qui dominèrent pendant la plus grande partie du XIXe siècle. Les avant-toits, les pilastres tronqués encadrant les portes d'entrée principales et les balustrades à lattes couvrant les fenêtres devinrent caractéristiques des résidences urbaines et d'une ville qui était géographiquement et culturellement isolée de la capitale et de l'étranger.

En 1774, Puerto Príncipe, avec près de 18 000 habitants, devint la seconde ville à Cuba. La situation de la ville détermina l'implantation de l'Audience royale, l'une des institutions les plus importantes d'Amérique latine. Le déplacement de l'Audience royale de Saint-Domingue à Puerto Príncipe favorisa l'arrivée d'hommes illustres qui contribuèrent à l'amélioration et à la mise en valeur de la vie culturelle de la ville au cours du XIXe siècle. La fonction dominante avait été religieuse au XVIIIe siècle, comme le dénote la relation entre églises et quartiers résidentiels. La Vieille Place devint le théâtre des processions et des festivités catholiques, tout en incorporant certains éléments africains apportés par les esclaves.

Au début du XIXe siècle, le village était divisé en six unités administratives organisées autour d'une église. En 1856, des ordonnances réglementèrent l'urbanisation, d'une part pour en finir avec l'aménagement spontané qui avait dominé jusqu'alors, et d'autre part pour introduire dans les nouvelles normes de construction des éléments néoclassiques. Après 1881, le développement reprit. Des raffineries de sucre modernes furent construites et la ville bénéficia de nouveaux bâtiments répondant aux exigences fonctionnelles et aux stylistiques de l'époque. Puerto Príncipe faisait écho aux goûts de l'Europe. Au cours des premières décennies du XXe siècle, les rues de la ville furent pavées tandis que de nouveaux styles architecturaux furent introduits au centre-ville. En 1978, le centre historique de Camagüey a été déclaré Monument national.

Source : évaluation des Organisations consultatives