jump to the content

Campus central de la cité universitaire de l’Universidad Nacional Autónoma de Mexico (UNAM)

Central University City Campus of the Universidad Nacional Autónoma de México (UNAM)

The ensemble of buildings, sports facilities and open spaces of the Central University City Campus of the Universidad Nacional Autónoma de México (UNAM), was built from 1949 to 1952 by more than 60 architects, engineers and artists who were involved in the project. As a result, the campus constitutes a unique example of 20th-century modernism integrating urbanism, architecture, engineering, landscape design and fine arts with references to local traditions, especially to Mexico’s pre-Hispanic past. The ensemble embodies social and cultural values of universal significance and is one of the most significant icons of modernity in Latin America.

Campus central de la cité universitaire de l’Universidad Nacional Autónoma de Mexico (UNAM)

Le campus qui est constitué d’un ensemble de bâtiments, d’équipements sportifs et d’espaces ouverts dans la zone méridionale de Mexico a été construit entre 1949 et 1952. Plus de 60 architectes, ingénieurs et artistes ont travaillé au projet. Le campus est un superbe exemple du modernisme du XXe siècle, il illustre l’intégration de l’urbanisme, de l’architecture, de l’ingénierie, de l’architecture de paysage et des beaux-arts et leur association avec des références aux traditions locales, notamment le passé préhispanique du Mexique. L’ensemble incarne des valeurs sociales et culturelles de portée universelle. Reconnu dans le monde entier, ce campus est l’un des grands symboles de la modernité en Amérique latine.

حرم الجامعة الوطنية المكسيكية المستقلة (يونام)، مكسيكو

يشكل الحرم الجامعي مجموعة من المباني والمرافق الرياضية والمجالات المفتوحة في جنوب مدينة مكسيكو، وقد بني بين عامي 1949 و1952 لضمّ الكليات والمرافق الجامعية في مكان واحد، وتحسين نوعية حياة الأسرة الجامعية. عمل أكثر من ستين مهندساً معمارياً ومهندساً وفناناً على هذا المشروع. فبات حرم الجامعة الوطنية المكسيكية المستقلة (يونام) يشكل مثالاً فريداً للحداثة في القرن العشرين، من خلال دمج مجالات التخطيط المديني والهندسة المعمارية والهندسة وتصميم المشاهد الطبيعية والفنون الجميلة، في ظل إبراز التقاليد والمرجعيات المحلية، لا سيما بالعودة إلى ماضي المكسيك قبل وصول الإسبان. ويحوي الحرم قيماً اجتماعية وثقافية ذات دلالات عالمية. يمثل الحرم الجامعي محط إعجاب عالمي ويُعدّ من أبرز معالم الحداثة في أميركا اللاتينية. كما أنه يمثل أحد المشاريع النادرة عبر العالم التي جرى من خلالها تطبيق  المبادئ المقترحة من جانب حركات الحداثة في مجال الهندسة المعمارية وتخطيط المدن بهدف تحسين نوعية حياة الناس.

الشعب إلى الجامعة والجامعة للشعب رسالة اليونسكو (2007)

source: UNESCO/ERI

墨西哥国立自治大学大学城的核心校区

墨西哥国立自治大学大学城的核心校区集中了校舍、体育设施和开阔地,建于1949年至1952年,60多名建筑师、工程师和艺术家参与了这项工程。校园体现出独特的20世纪现代风格,融合了城市化、建筑、工程、景观设计和艺术,同时借鉴了当地传统,特别是前西班牙殖民统治时期的历史沿革。校园具备突出的社会和文化价值,获得广泛赞许,并跻身拉丁美洲最重要的标志性建筑之一。现代建筑和城市规划原则的最终目标是提升居民的生活质量,纵观全球,能够全面落实这些原则的建筑工程为数寥寥,墨西哥国立自治大学的大学城就是其中之一。

source: UNESCO/ERI

Центральный университетский городок Государственного автономного университета Мехико

Центральный университетский городок Государственного автономного университета Мехико (UNAM) построен в период c 1949 по 1952 гг. Восхитительный образец модернизма XX в., иллюстрирующий взаимопроникновение урбанизации, архитектуры, строительной технологии, пейзажной архитектуры и искусства их сочетании с элементами мексиканских традиций, относящихся к эпохе, предшествующей испанской колонизации. Он является воплощением общечеловеческих социальных и культурных ценностей. Всемирно известный университетский городок - это один из выдающихся символов латиноамериканского модернизма, а также один из единственных проектов в мире, в полной мере воплотивших такой принцип современной архитектуры и урбанизма как повышение уровня жизни людей.

source: UNESCO/ERI

Campus central de la Ciudad Universitaria de la Universidad Nacional Autónoma de México

Edificado entre 1949 y 1952, el campus central de la Universidad Nacional Autónoma de México (UNAM) está integrado por un conjunto de edificios, instalaciones deportivas y espacios abiertos situado en la zona sur de la capital mexicana. El proyecto de su construcción fue ejecutado por más de 60 arquitectos, ingenieros y artistas. El resultado fue la creación de un conjunto monumental ejemplar del modernismo del siglo XX que integra el urbanismo, la arquitectura, la ingeniería, el paisajismo y las bellas artes, asociando todos estos elementos con referencias a las tradiciones locales, y en particular al pasado prehispánico de México. El conjunto encarna valores sociales y culturales de trascendencia universal y ha llegado a ser uno de los símbolos más importantes de la modernidad en América Latina.

source: UNESCO/ERI

メキシコ国立自治大学(UNAM)の中央大学都市キャンパス

source: NFUAJ

Stadscampus van de centrale universiteit Universidad Nacional Autónoma de México (UNAM)

De campus van de centrale universiteit – een geheel van gebouwen, sportfaciliteiten en open ruimten – werd tussen 1949 en 1952 gebouwd met behulp van meer dan 60 architecten, ingenieurs en kunstenaars. Als gevolg hiervan is de campus een uniek voorbeeld van het 20e-eeuwse modernisme in postrevolutionair Mexico, dat stedenbouw, architectuur, bouwkunde, landschapsontwerp en beeldende kunst integreert. Met verwijzingen naar lokale tradities, in het bijzonder het pre-Spaanse verleden van Mexico. Het universiteitscomplex getuigt ook van modernisering in de context van universele waarden en idealen zoals toegang tot onderwijs, verbetering van levenskwaliteit en een integrale intellectuele en lichamelijke opvoeding.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Alfonso Caso Auditorium. José Chávez Morado Mural “La conquista de laenergía © Coordinación deProyectos Especiales
Valeur universelle exceptionnelle

Le campus central de la cité universitaire de l’UNAM témoigne de la modernisation du Mexique post-révolutionnaire dans le cadre des valeurs et idéaux universels concernant l’accès à l’éducation, l’amélioration de la qualité de vie, l’éducation complète sur les plans intellectuel et physique et l’intégration entre l’urbanisme, l’architecture et les beaux-arts. Il constitue une création collective pour laquelle plus de 60 architectes, ingénieurs et artistes ont travaillé ensemble dans le but de créer les espaces et équipements susceptibles de contribuer au progrès de l’humanité par le biais de l’éducation.

L’urbanisme et l’architecture du campus central constituent un exemple exceptionnel de l’application des principes du modernisme du XXe siècle fusionnés avec des éléments issus de la tradition mexicaine préhispanique. Cet ensemble est devenu l’une des plus importantes icônes de l’urbanisme et de l’architecture modernes en Amérique latine, reconnue universellement.

Critère (i) : Le campus Central de la cité universitaire de l’UNAM est un exemple unique au XXe siècle d’une œuvre à laquelle plus de 60 professionnels ont participé dans le cadre d’un plan directeur en se fixant pour but de créer un ensemble architectural urbain qui témoigne de valeurs sociales et culturelles de portée universelle.

Critère (ii) : Les tendances les plus importantes de la pensée architecturale du XXe siècle convergent sur le campus central de la cité universitaire de l’UNAM : l’architecture moderne, le régionalisme historiciste et l’intégration plastique, ces deux derniers étant d’origine mexicaine.

Critère (iv) : Le campus central de la cité universitaire de l’UNAM est l’un des rares modèles existant dans le monde où les principes proposés par l’architecture et l’urbanisme modernes ont été pleinement appliqués, dans le but ultime d’offrir à l’homme une remarquable amélioration de sa qualité de vie.

Étant donné que les éléments physiques fondamentaux de l’ensemble d’origine sont toujours présents et qu’aucune modification majeure n’a été apportée, le bien répond aux conditions d’intégrité et d’authenticité. Les éléments physiques essentiels du campus sont restés inchangés : tracé urbain, bâtiments, espaces ouverts, système de circulation et aires de stationnement, conception du paysage et œuvres d’art. Les éléments physiques existants expriment donc les valeurs historiques, culturelles et sociales de cet ensemble, de même que son authenticité en termes de conception, de matériaux, de substance, d’exécution et de fonctions.

Au niveau national, le campus central a été classé monument artistique national en juillet 2005, dans le cadre de la loi fédérale sur les monuments et les zones archéologiques, artistiques et historiques. Au niveau local, le campus central et le stade olympique sont définis comme étant des zones de conservation du patrimoine dans le cadre du programme du district pour le développement urbain (1997) élaboré par la délégation de Coyoacán, l’une des unités administratives de la ville de Mexico. L’université, étant une organisation autonome, a ses propres services en charge de l’entretien et de la conservation du campus. Parmi ceux-ci, le plan de direction de la cité universitaire (1993) régit l’accroissement futur des équipements universitaires, l’utilisation du terrain et l’entretien du campus. Le plan global pour la cité universitaire (2005) est le plan de gestion actuel du campus. Les éléments physiques sont en bon état de conservation et le processus de vieillissement est contrôlé au moyen de plans d’entretien et de préservation pour les espaces bâtis ou non bâtis. Le Bureau des projets spéciaux de la UNAM a élaboré et met en œuvre le plan global pour la cité universitaire (septembre 2005). Afin d’appliquer le plan et d’en assurer le suivi, l’université va instaurer le programme de gestion de la cité universitaire (PROMACU).

Description historique

Le roi Philippe II d'Espagne fonda l'Université royale et pontificale du Mexique en 1551, l'une des deux premières du Nouveau Monde avec celle de San Marcos à Lima, au Pérou. En 1865, l'empereur Maximilien ferma l'université, qui fut rouverte en 1910 sous le nom d'Université nationale de Mexico. En 1929, après la révolution mexicaine, cet établissement obtint son autonomie, sa vocation étant d'assurer le développement culturel et l'enseignement scientifique. La dénomination actuelle de Universidad Nacional Autónoma de México (UNAM) remonte à cette époque.

Depuis sa fondation, l'université a occupé plusieurs emplacements dans le centre historique de Mexico. L'idée de créer une cité universitaire était en germe depuis les années 1920. La décision fut prise en 1943 de l'implanter dans la zone appelée Pedregal de San Ángel, à proximité du village de Coyoacán, au sud de Mexico. Le bien se trouvait alors à l'écart de l'habitat urbain ; le nom de Pedregal (sol rocailleux) fait référence à la nature du sol et au paysage en résultant, produit d'une éruption volcanique.

Le plan directeur du campus est le résultat d'un concours d'architecture qui fut remporté par les architectes Mario Pani et Enrique del Moral. Le concept se fondait sur les principes urbains et architecturaux défendus par le mouvement moderne, avec l'incorporation d'éléments issus de la tradition nationale, comme les matériaux locaux ou les références à l'urbanisme et à l'architecture préhispaniques. L'« intégration plastique », une tendance qui se développait alors dans l'architecture locale, préconisait l'intégration d'oeuvres d'art, notamment de peintures murales, dans les bâtiments et les espaces ouverts. Les architectes mexicains les plus éminents, ainsi que des étudiants en fin d'études, furent sollicités pour participer au projet couvrant les bâtiments, les équipements sportifs et les espaces ouverts. En conséquence, le projet du campus impliqua la collaboration d'une soixantaine d'architectes et d'artistes, dans le cadre du plan directeur.

Les travaux de construction débutèrent en 1949. L'inauguration du nouveau campus eut lieu en 1952, même si les cours ne commencèrent qu'en 1954. La situation physique du campus n'a pas subi de modifications profondes depuis cette date. Quelques nouvelles constructions sont apparues dans les environs sans perturber l'harmonie de la composition originale. Dans le même temps, la zone universitaire a englobé une partie du paysage du Pedregal, protégé en tant que réserve écologique.

Source : évaluation des Organisations consultatives