jump to the content

Lieux saints bahá’is à Haïfa et en Galilée occidentale

Bahá’i Holy Places in Haifa and the Western Galilee

The Bahá’i Holy Places in Haifa and Western Galilee are inscribed for their profound spiritual meaning and the testimony they bear to the strong tradition of pilgrimage in the Bahá’i faith. The property includes the two most holy places in the Bahá’í religion associated with the founders, the Shrine of Bahá’u’lláh in Acre and the Shrine of the Báb in Haifa, together with their surrounding gardens, associated buildings and monuments. These two shrines are part of a larger complex of buildings, monuments and sites at seven distinct locations in Haifa and Western Galilee that are visited as part of the Bahá’i pilgrimage.

Lieux saints bahá’is à Haïfa et en Galilée occidentale

Les lieux saints bahá’is, à Haïfa et en Galilée occidentale, sont inscrits en raison de leur profonde signification spirituelle et de leur importance dans la grande tradition de pèlerinage de la foi bahá’ie. Le bien comprend les deux lieux les plus sacrés de la religion bahá’ie, car associés à ses pères fondateurs : le mausolée de Bahá’u’lláh à Acre et le mausolée de Báb à Haïfa, avec leurs jardins environnants et les monuments et bâtiments associés. Ces deux temples font partie d’un ensemble plus vaste de bâtiments, monuments et sites répartis en sept différents points de Haïfa et de Galilée occidentale et font partie intégrante du pèlerinage bahá’i.

الأماكن البهائية المقدسة في حيفا والجليل الغربي

أدرِجت الأماكن البهائية المقدسة في حيفا والجليل الغربي  لما توفره من شهادة عن تقليد الحجة البهائي والإيمان العميق. وهي تحصي ما مجموعه 26 مبنى وصرحاً وموقعاً في 11 مكاناً في عكا وحيفا. ترتبط الأماكن بمؤسسي الديانة البهائية، ويُذكر من بينها ضريح بهاء الله في عكا وضريح الباب في حيفا. كما يشمل الموقع بيوتاً وحدائق ومقبرة ومجموعة واسعة من الأبنية الحديثة التي شيِّدت تبعاً للأسلوب الكلاسيكي الحديث، وتستخدَم للشؤون الإدارية وإيواء المحفوظات، وتعدّ مركزاً للبحوث. وُلدت الديانة البهائية عام 1844 مع إعلان دعوة الباب، نبيّها، في مدينة شيراز الإيرانية. وعلى أثر اغتيال الباب في عام 1850، أمضى مؤيده، بهاء الله، آخر 24 عاماً من حياته في منطقة الجليل الغربي، وعمل على جمع وتصنيف الكتابات الدينية التي أصبحت تشكل أساساً لديانته.  

source: UNESCO/ERI

海法和西加利利的巴海圣地

入选的理由是它们体现了巴海浓厚的朝圣传统,以及它们所蕴涵的关于宗教信仰的深刻内涵。这一遗产由分布在阿克和海法11个地方、与宗教创始人有关的26座建筑、纪念碑和遗址组成,其中包括位于阿克的巴哈欧拉圣陵和位于海法的巴孛陵墓。此外还有房屋、花园、公墓和用作教务行政、档案室和研究中心的大规模新古典主义风格的现代建筑群。

source: UNESCO/ERI

Святые места Бахаи в Хайфе и на западе Галилеи

занесены в список как свидетельства давней традиции паломничества бахаи и за их глубокое значение для веры. В объект входят 26 построек, памятников и городищ, образующих одиннадцать отдельных комплексов в Акре и Хайфе. Все они связаны с именами отцов-основателей культа. Среди прочих, здесь сохранились усыпальница Бахауллы в Акре и мавзолей Баба. Кроме того, на территории объекта имеются дома, сады, кладбище и целый ряд современных зданий неоклассического стиля, в которых размещается администрация, архивы и исследовательские центры.

source: UNESCO/ERI

Lugares sacros bahaíes en Haifa y Galilea Occidental

Estos lugares se han inscrito en la Lista del Patrimonio Mundial por ser testigos de la sólida tradición de peregrinación existente en la religión bahahí y por el profundo significado que tienen para quienes la profesan. Comprenden 26 edificios, monumentos y sitios, ubicados en 11 lugares de Acre y Haifa, que están vinculados a los fundadores de esta confesión religiosa. Entre ellos figuran el santuario del Bahá’u’lláh en Acre y el mausoleo del Báb en Haifa, así como una serie de casas y jardines, junto con un cementerio y un amplio conjunto de edificios modernos de estilo neoclásico que albergan la administración, los archivos y un centro de estudios.

source: UNESCO/ERI

ハイファ及び西ガリラヤ地方のバハイ聖地群

source: NFUAJ

Heilige plaatsen van het bahá’í geloof in Haifa en West-Galilea

De heilige plaatsen zijn erkend als werelderfgoed vanwege hun diepe spirituele betekenis en omdat ze getuigen van de sterke traditie van bedevaart binnen het bahá’í geloof. Het gebied beschikt over de twee meest heilige plaatsen in de bahá’í religie, die geassocieerd worden met de oprichters ervan. Dit zijn het heiligdom van Bahá’u’lláh in Acre en het heiligdom van de Báb in Haifa, samen met hun omliggende tuinen, bijbehorende gebouwen en monumenten. Deze twee heiligdommen maken deel uit van een groter complex van gebouwen en monumenten dat zich bevindt op zeven verschillende locaties in Haifa en West-Galilea. Deze plaatsen worden bezocht als onderdeel van de bahá’í bedevaart.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Lieux saints bahá’is à Haïfa et en Galilée occidentale
Valeur universelle exceptionnelle

Les lieux saints bahá’is témoignent d’une valeur universelle exceptionnelle, car le mausolée de Bahá’u’lláh et le mausolée du Báb, les lieux les plus saints de la foi bahá’ie constituent un témoignage exceptionnel de la tradition puissamment enracinée du pèlerinage bahá’i qui s’est développée au siècle dernier et qui attire de nombreux fidèles venus de partout dans le monde. Ils ont aussi un sens profond et sont précieux pour les adeptes de la foi bahá'ie en tant que sites sacrés associés aux deux fondateurs de ce courant religieux.

Critère (iii) : Le mausolée de Bahá’u’lláh et le mausolée du Báb, les lieux les plus saints de la foi bahá’ie, qui attirent chaque année des milliers de pèlerins venus du monde entier, constituent un témoignage exceptionnel des fortes traditions culturelles de pèlerinage bahá’ies, et les communiquent avec force.

Critère (vi) : Les deux mausolées bahá'is sont des lieux tangibles d’une grande signification pour l’une des religions du monde.

Le bien présente une intégrité liée à l’histoire et au foyer spirituel de la foi bahá’ie et il répond de façon appropriée aux conditions d’authenticité en tant qu’expression matérielle du corps de la doctrine et du système de valeurs et de croyances qui forment la foi bahá’ie.

La protection juridique des zones proposées pour inscription et de leurs zones tampons sera améliorée lorsque les dispositions de TAMA 35 entreront en vigueur à Haïfa. Les approches de la conservation sont appropriées et le système de gestion du bien est de haute qualité.

Description historique

Comme résumé ci-avant, la foi bahá'íe est née en 1844 avec la déclaration de son prophète annoncé, le Báb, dans la ville de Chiraz, Iran. La propagation rapide de la nouvelle croyance fut violemment réprimée et le Báb fut exécuté en 1850. Le centre de la foi bahá'ie se déplaça en Galilée occidentale en 1868 quand, après quinze ans d'errance en Irak, en Turquie et en Égypte, le prophète fondateur, Bahá'u'lláh, qui avait été chassé d'Iran en 1853, fut exilé à Acre, qui était alors un lieu reculé de l'Empire turc, par le sultan ottoman Abdu'l Aźiz. Bahá'u'lláh consacra les 24 dernières années de sa vie, à Acre, à rédiger les écrits qui sont le fondement de la foi bahá'ie et à établir un centre administratif et spirituel de la religion.

Bahá'u'lláh et sa famille furent enfermés pendant deux ans dans la citadelle ottomane d'Acre, période pendant laquelle il maintint le contact avec les croyants et rédigea certains de ses écrits les plus connus, tels que la « Tablette du Carmel ». En 1870, son fils cadet mourut en tombant d'une fenêtre, un accident que Bahá'u'lláh rapprocha du sacrifice de son fils consenti par Abraham.

Lorsqu'il fut enfin autorisé à sortir de la citadelle, il vécut pendant neuf ans en résidence surveillée dans plusieurs maisons dans les quartiers chrétiens et musulmans de l'ancienne Acre, y compris le manoir de Bahá'u'lláh, où il mourut et où se trouve son mausolée, et la maison de Abdu'lláh Páshá où Abdu'l-Bahá résida jusqu'en 1911 et où son fils Shoghi Effendi naquit, également le lieu où fut conservée la dépouille du Báb pendant dix ans avant d'être transférée au mausolée de Haïfa.

En 1909, la dépouille du Báb, ramenée d'Iran, fut enterrée dans un mausolée très simple à Haïfa. Ce mausolée fut agrandi en 1953 et surmonté d'un dôme doré. Le bâtiment est aujourd'hui disposé au bout d'un jardin d'un kilomètre de long aménagé entre 1990 et 2001.

Le centre administratif et spirituel fondé par Bahá'u'llah a continué de se développer jusqu'à nos jours, tandis que la religion se propageait d'abord en Europe occidentale et en Amérique du Nord, puis dans le reste du monde. La religion bahá'ie compte aujourd'hui environ cinq millions de fidèles dans le monde. Elle proclame que les fondateurs des principales religions du monde, Abraham, Moïse, Jésus, Bouddha, Mahomet et Krishna, sont des envoyés de Dieu pour éduquer l'humanité.

Source : évaluation des Organisations consultatives