English Français

Vallée de Kathmandu

Kathmandu Valley

The cultural heritage of the Kathmandu Valley is illustrated by seven groups of monuments and buildings which display the full range of historic and artistic achievements for which the Kathmandu Valley is world famous. The seven include the Durbar Squares of Hanuman Dhoka (Kathmandu), Patan and Bhaktapur, the Buddhist stupas of Swayambhu and Bauddhanath and the Hindu temples of Pashupati and Changu Narayan.

Vallée de Kathmandu

Le patrimoine culturel de la Vallée de Kathmandu est illustré par sept ensembles de monuments et constructions, couvrant l’éventail complet des réalisations historiques et artistiques qui ont rendu la Vallée de Kathmandu mondialement célèbre. Ces sept ensembles comprennent les places Durbar de Hanuman Dhoka (Kathmandu), Patan et Bhaktapur, les stupas bouddhistes de Swayambhu et Bauddhanath ainsi que les temples hindous de Pashupati et de Changu Narayan.

وادي كاتماندو

يظهر التراث الثقافي في وادي كاتماندو من خلال مجمّعات الآثار والعمارات السبعة التي تغطي تشكيلة المنشآت التاريخية والفنية الكاملة التي جعلت وادي كاتماندو مشهورًا في أنحاء العالم كلّه. وتتضمَّن هذه المجمّعات السبعة ساحات دوربار في هانومان دوكا (كاتماندو) وباتن وباكتابور والمعابد البوذية في سوايامبو، بالاضافة الى المعابد الهندوسية في باشوباتي وشنغو نارايان.

source: UNESCO/ERI

加德满都谷地

加德满都谷地文化遗产有七组历史遗址和建筑群,全面反映了加德满都谷地闻名于世的历史和艺术成就。七组历史遗址包括加德满都、帕坦和巴德冈王宫广场、斯瓦亚姆布与博德纳特佛教圣庙和伯舒伯蒂与钱古·纳拉扬印度神庙。

source: UNESCO/ERI

Долина Катманду

Культурное наследие долины Катманду иллюстрируется 7 группами памятников и зданий, представляющих собой самые значимые достижения в архитектуре и искусстве, благодаря которым эти места прославились на весь мир. Эти группы памятников включают: три площади Дурбар - в Катманду (комплекс Хануман Дхока), Патане и Бхактапуре, буддийские ступы Сваямбхунатх и Бодхнатх, а также индуистские храмы Пашупати и Чангу-Нараян.

source: UNESCO/ERI

Valle de Katmandú

El sitio del valle de Katmandú comprende siete conjuntos de monumentos y edificios representativos de la totalidad de las obras históricas y artísticas que han hecho mundialmente célebre al valle de Katmandú. En esos siete conjuntos están comprendidas: las tres plazas Durbar situadas frente a los palacios reales de Hanuman Dhoka (Katmandú), Patán y Bhaktapur; las estupas budistas de Swayambhu y Bauddhabath; y los templos hinduistas de Pashupati y Changu Narayan.

source: UNESCO/ERI

カトマンズの谷
アジアの文明の交差点に位置し、ヒンドゥー教と仏教の7つの遺跡群と、3つの聖なる都市、カトマンズ、パタン、バドガオンの住宅地と宮殿の地域がある。それらから、ネパールの芸術の絶頂期を垣間見ることができる。巡礼地、寺院、神社、沐浴場、庭園などの数は130にものぼり、それらのすべての場所が双方の宗教徒から崇拝されている。

source: NFUAJ

Kathmandu vallei

Zeven groepen monumenten en gebouwen illustreren het cultureel erfgoed van de Kathmandu vallei. Deze omvatten het volledige scala van historische en artistieke prestaties die de Kathmandu vallei wereldberoemd maken. De groepen omvatten de Durbar Squares (stadscentra met paleizen en tempels) van Hanuman Dhoka (Kathmandu), Patan en Bhaktapur, de boeddhistische stoepa’s van Swayambhu en Bauddhanath en de hindoetempels van Pashupati en Changu Narayan. In Swayambhu staat de oudste stoepa (rond gebouw met relieken van heiligen) van de vallei, in Bauddhanath de grootste stoepa van Nepal. Pashupati heeft een uitgestrekt hindoetempelterrein en Changu Narayan bestaat uit een traditionele Newari nederzetting en een hindoeïstisch tempelcomplex.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Vallée de Kathmandu (Népal) © TTF
Valeur universelle exceptionnelle
Brève synthèse

Situé sur les contreforts de l’Himalaya, le site de la Vallée de Kathmandu a été inscrit au patrimoine mondial comme un bien unique composé de sept zones de monuments. Ces zones sont les places du Durbar, c’est-à-dire les centres urbains des trois villes de Kathmandu (Hanuman Dhoka), Patan et Bakhtapur avec leurs palais, leurs temples et leurs espaces publics, ainsi que les ensembles religieux de Swayambhu, Bauddhanath, Pashupati et Changu Narayan. L’ensemble religieux de Swayambhu comprend le monument bouddhiste (un stupa) le plus ancien de la vallée ; celui de Bauddhanath comprend le plus grand stupa du Népal ; Pashupati comprend un vaste temple hindou et Changu Narayan des établissements traditionnels des Newars et un complexe de temples hindous où l’on trouve une des plus anciennes inscriptions de la Vallée, datant du Ve  siècle de notre ère. Ces temples, qui se caractérisent par leurs toits à plusieurs étages, sont construits pour la plupart en briques cuites et mortier de boue, avec une structure en bois. Les toits sont recouverts de tuiles qui se chevauchent. Les fenêtres, les montants de portes et la charpente des toits sont richement sculptés. Les stupas ont des formes simples mais puissantes avec des dômes massifs blanchis à la chaux surmontés de cubes dorés avec les yeux du Bouddha éternel qui voient tout.

Le développement et l’influence croisée du Bouddhisme et de l’Hindouisme en Asie au cours des siècles ont permis aux deux religions de prospérer au Népal, produisant dès le Ve  siècle de notre ère un puissant syncrétisme artistique et architectural, qui a connu son plein essor pendant trois siècles, de 1500 à 1800. Ces monuments illustrent les remarquables traditions culturelles des Newars, qui s’expriment dans des habitations, bâtiments et structures uniques en leur genre, dotés d’une ornementation complexe témoignant d’une maîtrise du travail de la brique, de la pierre, du bois et du bronze, extrêmement sophistiquée au monde.

Critère (iii) : Les sept ensembles de monuments représentent un témoignage exceptionnel de la civilisation traditionnelle de la Vallée de Kathmandu. Les traditions culturelles de la population multiethnique qui s’est implantée dans cette vallée reculée de l’Himalaya au cours des deux derniers millénaires, les Newars, ont donné le jour à une société urbaine exceptionnelle qui peut s’enorgueillir d’une des applications de la brique, de la pierre, du bois et du bronze les plus sophistiquées au monde. La coexistence et la fusion de l’Hindouisme et du Bouddhisme avec les rituels animistes et le Tantrisme sont considérées comme uniques.

Critère (iv) : Le bien comprend des typologies architecturales, des ensembles et un tissu urbain exceptionnels qui illustrent le haut niveau de développement culturel de la Vallée, qui a atteint son apogée entre 1500 et 1800 de notre ère. Les ensembles de palais et de temples et les stupas en offrent des exemples exquis, qui sont uniques à la Vallée de Kathmandu.

Critère (vi) : Le bien est associé de manière tangible à la coexistence et à la fusion uniques de l’Hindouisme et du Bouddhisme avec les rituels animistes et le Tantrisme. Les valeurs artistiques et symboliques s’expriment dans la décoration des bâtiments, dans la structure urbaine et souvent dans l’environnement naturel, qui sont étroitement associés avec les légendes, rituels et festivals.

Intégrité

Tous les attributs déclinant la valeur universelle exceptionnelle de la Vallée de Kathmandu sont représentés par les sept zones de monuments, avec la modification des limites acceptée par le Comité du patrimoine mondial en 2006. Ces zones comprennent les sept ensembles historiques et leur contexte particulier. La plupart des bâtiments inscrits sont en bon état et la menace du développement urbain est contrôlée par le Plan de gestion intégré. Le bien continue cependant à être vulnérable à un développement envahissant, lié en particulier à des infrastructures nouvelles.

Authenticité

Le bien a conservé son authenticité grâce à la forme, à la conception et aux matériaux des bâtiments qui révèlent par leur originalité une remarquable maîtrise des savoir-faire traditionnels et grâce à leur situation dans un urbanisme traditionnel ou un cadre naturel. Bien que la Vallée de Kathmandu ait connu une urbanisation très importante, ses ensembles historiques, ainsi qu’une grande partie du tissu urbain traditionnel compris dans le périmètre du bien ont gardé leur authenticité.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Le bien inscrit a été déclaré zone de monuments protégés dans le cadre de la Loi  sur la préservation des monuments anciens de 1956, qui correspond au niveau de protection le plus élevé à l’échelle nationale. Le bien est géré grâce à une action coordonnée entre différents niveaux, gouvernement central, gouvernement local et organisations non gouvernementales, en fonction des responsabilités et autorités clairement énoncées dans le Plan de gestion intégré du bien du patrimoine mondial de Kathmandu adopté en 2007.

La mise en œuvre du Plan de gestion intégré sera revue tous les cinq ans pour permettre les amendements et ajouts qui seraient rendus nécessaires par une évolution de la situation. La gestion des risques liés aux catastrophes est un élément essentiel qui devra être traité.