English Français

Îles et aires protégées du Golfe de Californie

Islands and Protected Areas of the Gulf of California

The site comprises 244 islands, islets and coastal areas that are located in the Gulf of California in north-eastern Mexico. The Sea of Cortez and its islands have been called a natural laboratory for the investigation of speciation. Moreover, almost all major oceanographic processes occurring in the planet’s oceans are present in the property, giving it extraordinary importance for study. The site is one of striking natural beauty in a dramatic setting formed by rugged islands with high cliffs and sandy beaches, which contrast with the brilliant reflection from the desert and the surrounding turquoise waters. It is home to 695 vascular plant species, more than in any marine and insular property on the World Heritage List. Equally exceptional is the number of fish species: 891, 90 of them endemic. The site, moreover, contains 39% of the world’s total number of species of marine mammals and a third of the world’s marine cetacean species.

Îles et aires protégées du Golfe de Californie

Le site comprend 244 îles, îlots et zones côtières situées dans le golfe de Californie au nord-est du Mexique. La mer de Cortez et ses îles sont considérées comme un laboratoire naturel pour la recherche en matière de spéciation. De plus, presque tous les grands processus océanographiques à l’œuvre dans les océans de la planète sont représentés sur le site, lui donnant une importance sans commune mesure pour l’étude. Le site est d’une beauté naturelle remarquable et offre un paysage spectaculaire d’îles au relief accidenté composé de hautes falaises et de plages de sable, qui contrastent avec le cadre désertique qui s’y reflète et les eaux environnantes turquoise. Le site abrite 695 espèces de plantes vasculaires, plus que dans tout autre site marin et insulaire de la Liste du patrimoine mondial. Il est également exceptionnel du point de vue du nombre d’espèces de poissons : 891, dont 90 endémiques. De plus, le site héberge 39 % du nombre total d’espèces de mammifères marins et un tiers du nombre total des espèces de cétacés de la Terre.

جزر ومجالات محمية في خليج كاليفورنيا

يحوي الموقع 244 جزيرة وجزيرة صغيرة ومناطق ساحلية تقع في خليج كاليفورنيا شمال شرق المكسيك. ويُعتبر بحر كورتس وجزره كمختبر طبيعي للبحث في مجال نشوء الأنواع وتطورها. كذلك فإن التحولات الكبرى جميعها القائمة في المحيطات على مستوى الكوكب ممثّلة في الموقع، ممّا يمنحه أهميّةً لا تقارَن لأغراض البحث. يتّسم الموقع بجمالٍ طبيعي لافتٍ ويوفّر منظراً استثنائيًا من الجزر ذات التضاريس الوعرة والمؤلّفة من الشواطئ الصخريّة والصخور المرتفعة والشواطئ الرملية المتباينة مع السياق الصحراوي الذي تنعكس فيه، والمياه المجاورة ذات اللون الأزرق الفيروزي. يضمّ الموقع 695 نوعًا من النبات القنوي، أي أكثر من أي موقع بحري آخر ضمن قائمة التراث العالمي. كما أنّه يتّسم بطابع استثنائي من حيث عدد أنواع الأسماك، ويبلغ 891 نوعًا، منها 90 نوعًا مستوطِنًا. كذلك فإن الموقع يأوي 39% من إجمالي عدد أنواع الثدييات البحرية وثلث إجمالي عدد أنواع الحيتان على الأرض.

source: UNESCO/ERI

加利福尼亚湾群岛及保护区

位于墨西哥东北部的加利福尼亚湾群岛,包括244个岛屿、小岛和海岸区。科特斯海和它的岛屿被称为研究物种形成的自然实验室。而且,它为几乎全部海洋领域的海洋科学家提供了极其重要的研究场所。由悬崖和沙地海滩构成的给人深刻印象的自然美环境,与绿水环绕和沙漠形成强烈对比。这里是695个动植物物种的产地,它比世界遗产列表中任何的海生和海岛物产都要多。同样的卓越来自于它拥有891种鱼种,其中90种是地方特有的。不仅如此,这里还包含世界海生哺乳动物总数的39%和全世界鲸种类的1/3。

source: UNESCO/ERI

Острова и охраняемые природные территории в районе Калифорнийского залива

Объект, располагающийся на северо-западе Мексики, включает 244 участка – островов, островков и отрезков побережья Калифорнийского залива, сосредоточенных в пределах 9 парков и резерватов. Залив – это общепризнанная естественная научная лаборатория по изучению процессов видообразования. Ð’ этом районе можно наблюдать практически все основные океанографические явления, происходящие в разных океанах нашей планеты, что делает залив еще более ценным с научной точки зрения. Скалистые острова с высокими утесами и песчаными пляжами резко контрастируют с отражением в бирюзовых морских водах пустынь, покрывающих сушу, что создает чрезвычайно живописный пейзаж. Здесь отмечено 695 видов сосудистых растений – это больше, чем на любом другом объекте всемирного наследия, как морском, так и наземном. Исключительно разнообразны рыбы – 891 вид, включая 90 эндемических видов. Ð’ заливе зафиксировано 39 % общемирового числа видов морских млекопитающих, и примерно треть общемирового числа видов морских китообразных.

source: UNESCO/ERI

Islas y áreas protegidas del Golfo de California

Este sitio del noroeste de México abarca 244 islas, islotes y zonas litorales del golfo de California. El Mar de Cortés y sus islas son un laboratorio natural para el estudio de la especiación y el conocimiento de los procesos de evolución oceánicos y costeros, ya que casi todos ellos se dan en sus parajes. El sitio inscrito es de una excepcional belleza y ofrece a la vista paisajes espectaculares, en los que la cegadora luz del desierto y el color turquesa de las aguas hacen resaltar los acantilados escarpados de las islas y las playas de arena. Alberga además 695 especies botánicas y 891 ictiológicas, de las cuales 90 son endémicas. El número de especies vegetales es muy superior al registrado en los demás sitios insulares y marinos inscritos en la Lista del Patrimonio Mundial. Asimismo, este sitio alberga el 39% y el 33% del total mundial de las especies de mamíferos marinos y de cetáceos, respectivamente.

source: UNESCO/ERI

カリフォルニア湾の島々と保護地域群
登録地は、メキシコ北東部に位置するカルフォルニア湾に浮かぶ244の島々や海岸など9つの保護地域を含み、登録面積184万haのうち、138万haが海域である。かつて植物学者のジョージ・リンゼーが、「コルテス海とその島々は種形成の自然の実験室だ」と述べたように、この登録地には地球上に見られるほぼすべての海洋学的プロセスが存在し、海洋・沿岸の研究に重要な場所である。また、この地域で見られる891種の魚類のうち90種は固有種であり、世界中の海洋哺乳類種の39種%、クジラ類の3分の1の種が生息している。

source: NFUAJ

Eilanden en beschermde gebieden van de Golf van Californië

Dit gebied bestaat uit 244 eilanden, eilandjes en kustgebieden aan de Golf van Californië in het noordoosten van Mexico. De Zee van Cortez en z’n eilanden worden wel een natuurlijk laboratorium voor het onderzoek naar soortvorming genoemd. Bijna alle grote oceanografische processen die zich voordoen in oceanen zijn aanwezig in dit gebied, waardoor het van buitengewoon belang is voor studie hiernaar. Het gebied is erg mooi dankzij ruige eilanden met hoge kliffen en zandstranden, die contrasteren met de weerspiegeling van de woestijn en de omliggende turkooizen wateren. De plek is de thuisbasis van 695 soorten vaatplanten en 891 vissoorten, waarvan er 90 inheems zijn. De site bevat bovendien 39% van het totale wereldwijde aantal soorten mariene zoogdieren en een derde van de 's werelds walvisachtigen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Îles et aires protégées du Golfe de Californie (Mexique) © UNESCO
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Le Golfe de Californie, au nord-ouest du Mexique, qualifié d’«Aquarium du monde», est reconnu comme aire d'importance mondiale pour la conservation marine.  Moins connues, mais tout aussi spectaculaires, sont les valeurs pour la conservation terrestre des îles et des zones côtières dont la plupart font partie du désert de Sonora. En tant que bien en série, les Îles et aires protégées du Golfe de Californie comprennent  des éléments représentatifs de toutes les grandes zones océanographiques de la diversité biogéographique du Golfe, qui forment un large spectre de paysages et de valeurs de conservation.  Le site, qui s’étend du delta du fleuve Colorado au nord à 270 kilomètres au sud de la pointe de la péninsule de Basse-Californie, comprend 244 îles et îlots répartis  dans huit  groupes principaux  et neuf autres aires protégées avec des zones côtières et marines. La superficie totale du site est de 1.837.194 hectares, dont environ un quart sont terrestres et le reste marins.

Les îles au relief accidenté et le désert côtier qui contrastent avec les eaux turquoise sont d'une beauté naturelle remarquable. La spéciation,à la fois sur terre dans les nombreuses îles et dans le Golfe, a engendré une diversité remarquable des formes de vie, avec un degré d'endémisme élevé. La productivité du Golfe entraîne également une abondance naturelle extraordinaire de nombreuses espèces marines. On y trouve quelque 900 espèces de poissons, dont environ 90 sont endémiques, et à peu près un tiers des  espèces mondiales de mammifères marins. Les îles et îlots sont pour la plupart d'origine volcanique. Il existe de nombreuses espèces de plantes succulentes, y compris certains des plus hauts cactus du monde, qui peuvent dépasser 25 mètres. Au total, quelque 700 espèces de plantes vasculaires ont été répertoriées. De  nombreuses espèces et un nombre impressionnant d'oiseaux résidents et migrateurs s’y trouvent également, quelques-unes des  petites îles accueillant des proportions importantes de la population mondiale de Mouettes Heermann, de Fou à pieds bleus et de  Pétrels tempête noire.

Critère (vii) : Le bien en série est d’une beauté naturelle remarquable et offre un paysage spectaculaire en raison de son relief accidenté composé de hautes falaises et de plages de sable qui contrastent avec le cadre désertique et les eaux turquoise. La diversité des formes et des couleurs est complétée par la richesse des oiseaux et de la vie marine. Compte tenu de la diversité et de l’abondance de la vie marine, associées à des reliefs sous-marins spectaculaires et à la transparence extraordinaire de l’eau, ce bien est un paradis pour les plongeurs.

Critère (ix) : Le bien se compare favorablement à d’autres biens marins et insulaires du patrimoine mondial car il représente un exemple exceptionnel où il y a, sur une très courte distance, à la fois des « îles ponts » (peuplées par voie terrestre ou lorsque le niveau des océans a baissé durant les glaciations) et des îles océaniques (peuplées par voie maritime ou aérienne). En outre, presque tous les grands processus océanographiques des océans de la planète sont présents dans le bien, ce qui lui donne une importance extraordinaire pour l’étude des processus marins et côtiers. Ces processus maintiennent en effet la grande productivité marine et la riche biodiversité qui caractérisent le Golfe de Californie.

Critère (x) : La diversité de la vie terrestre et marine est extraordinaire et fait de la région une écorégion unique qui revêt une très haute priorité pour la conservation de la biodiversité. Le nombre d’espèces de plantes vasculaires (695) présentes dans ce bien en série est plus élevé que dans d’autres biens marins et insulaires inscrits sur la Liste du patrimoine mondial. Le nombre d’espèces de poissons (891) est également plus élevé que dans plusieurs biens marins et insulaires ; en outre, l’endémisme marin est important avec 90 poissons endémiques. Le bien en série contient 39 pour cent du nombre total mondial d’espèces de mammifères marins et un tiers du total mondial d’espèces de cétacés marins. En outre, ce bien en série contient un bon échantillon des écosystèmes du désert de Sonora considéré comme un des déserts plus riches du monde du point de vue de la biodiversité des déserts.

Integrité

L’ensemble de la zone marine et la plupart des 244 îles du site sont la propriété du gouvernement fédéral et seule une très petite partie est dans des mains privées. Les propriétaires privés ne vivent en général pas dans les îles qui ne sont pour la plupart pas habitées, à part par quelques  petites colonies de pêcheurs. L’île  Maria Madre abrite un pénitencier d'État depuis 1905. L’île Tiburon présente la  particularité d’être propriété en communauté des peuples autochtones Sen, bien qu’inhabitée. Les Sen considèrent  l'île comme un lieu sacré et y organisent des cérémonies. Dans l'ensemble, les impacts humains sur les terres, par exemple dus à la récolte du guano ou à la collecte des œufs, sont modérés. L'approche sérielle reflète de façon adéquate l'aire de répartition biogéographique et la diversité du Golfe de Californie et de ses îles. Les grands défis à l'intégrité des zones marines et côtières proviennent principalement de l'évolution en dehors des zones protégées, de la pêche excessive, du tourisme et de l'aménagement du littoral. Un élément explicite de la stratégie régionale de conservation qui  aiderait à consolider l'intégrité du bien  et de l'ensemble du Golfe de Californie est le projet d’ étendre le site, y compris à des zones côtières vulnérables et à des îles supplémentaires. 

Eléments requis en matière de protection et de gestion

L’histoire de la  conservation formelle  de ce vaste site remonte au moins aux années 1950. Toutes les îles bénéficient d’un statut de protection officiel en vertu de la législation mexicaine de l'environnement. Bien que toutes les aires marines et la plupart des îles appartiennent au gouvernement fédéral, même les îles privées sont soumises aux exigences de conservation et de gestion établies pour chaque aire protégée au moment de sa déclaration et précisées  dans les plans de gestion. Toutes les îles sont protégées et gérées par la Commission nationale pour les zones naturelles protégées (CONANP), une institution spécialisée du ministère mexicain de l'Environnement et des Ressources naturelles, qui coopère avec plusieurs autres agences gouvernementales concernées. CONANP étant un organisme décentralisé, les activités de gestion sont mises en œuvre par la branche régionale pertinente et les  unités opérationnelles locales. La conservation, la gestion et la recherche sont techniquement et financièrement soutenues par un certain nombre d’organisations non gouvernementales locales, nationales et internationales. Un programme de gestion intégrée définit les grandes lignes des activités de conservation et de gestion pour l’ensemble du site et des accords de cogestion avec les communautés locales sont recherchés. Les principaux défis sont l'obtention de financements à long terme, ainsi que la coordination et la coopération des cinq États et les différences de statuts formels de conservation entre les différents composants du site.

Les côtes du Golfe de Californie et les grandes îles proches du rivage ont été historiquement peuplées  avant que des maladies importées ne déciment les cultures autochtones. Plus récemment, la récolte du  guano et la collecte des œufs, la chasse des lions de mer et la pêche à la baleine ont fait leur apparition  dans le golfe de Californie. La plupart de ces activités ont cessé depuis  longtemps, ce qui a permis aux zones affectées de  récupérer naturellement. Aujourd’hui, les menaces incluent, sur la terre, les espèces exotiques envahissantes avec des herbivores et des prédateurs qui menacent les systèmes fragiles des petites îles. En mer, la plus grande menace provient de la pêche artisanale, industrielle et sportive. La pêche, et notamment la pêche au chalut de la crevette, joue un rôle important dans l'économie locale, mais engendre des pressions de plus en plus fortes sur les ressources. Des mesures de gestion sont nécessaires pour assurer que les niveaux de prélèvements sont adaptés à la productivité dans l'ensemble du Golfe. Les menaces potentielles comprennent les plans de développement du tourisme à grande échelle. Alors que des formes adaptées de tourisme peuvent  présenter des avantages importants en termes de sensibilisation et de financement de la conservation, certains des projets proposés semblent incompatibles avec la conservation à long terme et les objectifs de développement local. La pollution tellurique due à  l'agriculture, à  l'industrie et aux eaux usées est en augmentation. Le Golfe de Californie est un joyau pour la conservation mondiale, d’une valeur inestimable pour la science et  une ressource pour le développement économique local, à savoir la pêche et le tourisme. Investir dans la conservation de ce bien  contribuera au maintien de sa productivité et de son potentiel économique.

Activités (1)