English Français

Capitales et tombes de l’ancien royaume de Koguryo

Capital Cities and Tombs of the Ancient Koguryo Kingdom

The site includes archaeological remains of three cities and 40 tombs: Wunu Mountain City, Guonei City and Wandu Mountain City, 14 tombs are imperial, 26 of nobles. All belong to the Koguryo culture, named after the dynasty that ruled over parts of northern China and the northern half of the Korean Peninsula from 277 BC to AD 668. Wunu Mountain City is only partly excavated. Guonei City, within the modern city of Ji’an, played the role of a ‘supporting capital’ after the main Koguryo capital moved to Pyongyang. Wandu Mountain City, one of the capitals of the Koguryo Kingdom, contains many vestiges including a large palace and 37 tombs. Some of the tombs show great ingenuity in their elaborate ceilings, designed to roof wide spaces without columns and carry the heavy load of a stone or earth tumulus (mound), which was placed above them.

Capitales et tombes de l’ancien royaume de Koguryo

Ce site comprend les vestiges archéologiques de 3 villes et 40 tombeaux : la ville de montagne de Wunu, la ville de Guonei et la ville de montagne de Wandu, 14 tombeaux impériaux et 26 tombeaux de nobles. Tous appartiennent à la culture koguryo qui doit son nom à la dynastie qui régna sur une partie de la Chine septentrionale et sur la moitié septentrionale de la péninsule coréenne entre 277 av. J.-C. et 668 apr. J.-C. La ville de montagne de Wunu n’a été que partiellement dégagée par les fouilles. La ville de Guonei, située sur le territoire de la ville moderne de Ji-an, joua le rôle de capitale secondaire après le transfert de la capitale principale de Koguryo à Pyongyang. La ville de montagne de Wandu, l’une des capitales du royaume de Koguryo, contient de nombreux vestiges dont un vaste palais et 37 tombeaux. Certains tombeaux renferment des plafonds à l’architecture savante, conçus pour coiffer de vastes espaces sans colonnes et supporter la lourde dalle de pierre ou le tertre qui les surmontait.

عواصم مملكة كوغوريو القديمة وقبورها

يتضمّن هذا الموقع آثار 3 مدن و40 مقبرة، وهي مدينة وونو الجبلية، مدينة غووناي ومدينة واندو الجبلية، و14 قبراً إمبراطورياً و26 مقبرة نبلاء. وينتمي جميعها إلى ثقافة كوغوريو التي يُنسب اسمها إلى السلالة التي حكمت جزءاً من الصين الشماليّة والنصف الشمالي لشبه الجزيرة الكوريّة بين عامي 277 ق.م و668 ب.م. ولم تكشف أعمال التنقيب سوى عن جزء من مدينة وونو الجبلية. أمّا مدينة غووناي الواقعة على أرض مدينة جيان الحديثة، فأدّت دور العاصمة الثانوية بعد نقل العاصمة الأساسيّة من كوغوريو إلى بيونغ يانغ. ومدينة واندو الجبلية وهي إحدى عواصم مملكة كوغوريو تتضمن آثاراً عديدةً ومنها قصر شاسع و37 مقبرة. لبعض المقابر سقف ذات هندسة مبتكرة ولقد صُممت لتغطي المساحات الشاسعة الخالية من الأعمدة ولسند الأرض الصخريّة أو الجثوة التي تعلوها.

source: UNESCO/ERI

高句丽王城、王陵及贵族墓葬

此遗址包括3座王城和40座墓葬的考古遗迹:五女山城、国内城、丸都山城,14座王陵及26座贵族墓葬。这些都属于高句丽文化,从公元前37年到公元668年,高句丽王朝一直统治中国北部地区和朝鲜半岛的北部,这里的文化因此而得名。五女山城是唯一部分挖掘的王城。国内城位于今天的集安市内,在高句丽迁都平壤之后,与其他王城相互依附共为都城。丸都山城是高句丽王朝的都城之一,城内有许多遗迹,其中包括一座雄伟的宫殿和37座墓葬。一些墓葬的顶部设计精巧,无需支柱就可支撑宽敞的墓室,还能承载置于其上的石冢或土冢。

source: UNESCO/ERI

Столичные города и гробницы древнего царства Когурё

В объект наследия включены руины трех древних горных городов (Уну, Гуонэй и Ваньду) и 40 гробниц императоров и знати. Все эти памятники относятся к культуре Когурё, названной так по имени династии, правившей на территории части северного Китая и северной половины Корейского полуострова с 37 г. до н.э до 668 г. н.э.

source: UNESCO/ERI

Capitales y tumbas del antiguo reino Koguryo

Este sitio comprende los vestigios arqueológicos de tres ciudades –Monte Wunu, Guonei y Monte Wandu– y de 40 tumbas, en las que fueron enterrados 14 soberanos y 26 nobles. Todos estos vestigios pertenecen a la cultura koguryo, que recibe su nombre de la dinastí­a que reinó desde 277 a.C. hasta 668 d.C. en una parte del norte de China y en la mitad septentrional de la Pení­nsula de Corea. Las excavaciones de la ciudad del Monte Wunu sólo se han efectuado en parte. La ciudad de Guonei, cuyos restos se hallan en el perí­metro de la moderna ciudad de Ji“™an, desempeñó la función de capital secundaria, después de que los Koguryo desplazasen su capital principal a Pyongyang. Otra de las capitales del reino de los Koguryo, la ciudad del Monte Wandu, posee numerosos vestigios, entre los que figuran un vasto palacio y 37 tumbas. Algunos de estos mausoleos poseen techumbres muy perfeccionadas que se concibieron para cubrir espacios amplios sin necesidad de recurrir a columnas, y también para soportar el enorme peso de la piedra o del montí­culo de tierra (túmulo) que se poní­an encima.

source: UNESCO/ERI

古代高句麗王国の首都と古墳群
中国東北部から朝鮮半島北半部にかけて、紀元前1世紀後半から紀元後668年まで栄えた高句麗王国時代の遺跡群。3都市に40の古墳群があり、五女山城・国内城・丸都山城のほか、14の王陵と26の貴族墓からなる。近代都市・集安に位置する国内城は、高句麗の首都が平壌に移った後も、重要な都市としてあり続けた。また、高句麗王国の首都の一つだった丸都山城の内外には、広大な宮殿や37の墳墓などさまざまな遺跡が残る。墳墓には、天井部分を広くするため、柱を使わずに重量のある石を載せた精巧な天井もある。五女山城は、まだ一部しか発掘が行われていない。

source: NFUAJ

Hoofdsteden en tombes van het oude Koguryo koninkrijk

Dit gebied omvat de archeologische overblijfselen van drie steden – Wunushan, Guonei en Wandushan – en 40 tombes, waarvan 14 keizerlijke graven en 26 graven van edelen. Ze behoren allemaal tot de Koguryo cultuur, genoemd naar de dynastie die heerste over delen van Noord-China en het noordelijk deel van de Koreaanse schiereilanden van 277 voor Christus tot 668 na Christus. Wunushan is slechts gedeeltelijk opgegraven. Guonei – gelegen in de moderne stad Ji'an – was een soort reservehoofdstad, nadat de hoofdstad Koguryo verhuisde naar Pyongyang. Wandushan was een van de hoofdsteden van het Koguryo koninkrijk, hiervan resteren vele vestingwerken, inclusief een groot paleis en 37 graven.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Capitales et tombes de l’ancien royaume de Koguryo
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Situées au nord-est de la Chine, les capitales et les tombes de l’ancien royaume de Koguryo datent de la période comprise entre le Ier siècle av. J.-C. et VIIe siècle apr. J.-C. Elles comprennent les vestiges archéologiques de trois villes et de 40 tombes: la ville de montagne de Wunu, comté autonome mandchou de Huanren, province du Liaoning; la ville de Guonei et la ville de la montagne de Wandu, et enfin les 40 tombes de la municipalité de Ji’an, province de Jilin.

Le royaume de Koguryo vit le jour sous la forme d’une puissance régionale et d’un groupe ethnique en 37 av. J.-C. En 427 apr. J.-C., la capitale fut transférée de Wunu à Pyongyang. La ville de montagne de Wunu, la ville de Guonei et la ville de montagne de Wandu ont servi de capitale pendant les périodes initiales et intermédiaires du royaume. La ville de montagne de Wunu, construite en 37 av. J.-C., fut la première capitale du royaume de Koguryo. Ceinte d’une muraille défensive percée de trois portes, elle a été partiellement construite en pierres et prend par endroits appui sur la falaise. Elle abritait un palais, un camp militaire, une tour de guet, des maisons et des entrepôts. Aujourd’hui comprise dans les limites de la ville de Ji’an, la ville de Guonei fut construite dans la plaine. Elle était entourée d’un rempart de pierres, et le palais y était séparé des quartiers résidentiels. Wandu, ville montagneuse, seule ville de montagne, capitale de Koguryo,  dont les dispositions générale avaient prévu le grand palais en son centre, créant une ville montagneuse où la culture koguryo s’alliait parfaitement à l’environnement naturel. Guonei et Wandu furent les centres économiques, politiques et culturels de Koguryo plusieurs siècles durant. Guonei fut détruite en 197 apr. J.-C., lorsque le royaume de Koguryo fut vaincu par une autre puissance. La ville de Wandu fut édifiée en 209 av. J.-C. Endommagées par les guerres, ces deux villes furent reconstruites à plusieurs reprises et servirent tour à tour de capitale. Lorsque la capitale Koguryo fut transférée à Pyongyang, Guonei devint une capitale secondaire; c’est l’une des rares villes de plaines entourées de remparts qui existent encore.

Les tombes des rois et des aristocrates de l’ancien royaume de Koguryo sont dispersées dans la zone des anciennes tombes de Donggou, dans la ville de montagne de Wandu. Les tombeaux impériaux, au nombre de 12, ont la forme de pyramides à gradins construites en pierre. A l’intérieur, les chambres funéraires ont été recouvertes de tuiles d’argile. Les tombes des nobles renferment des chambres funéraires de pierre surmontées d’un tertre de terre et décorées de peintures murales décrivant des scènes de la vie quotidienne, de sports, de chasse et de nature mais aussi des dieux, des fées et des dragons. La stèle du roi Haotaiwang (414 apr. J.-C.), retrace l’histoire de la fondation du royaume de Koguryo.  

Les capitales et les tombes constituent un témoignage exceptionnel de la civilisation disparue de Koguryo. La disposition et la construction des villes capitales ont influencé l’urbanisme et la construction des villes dans les cultures qui se sont développées ultérieurement. Les peintures ornant les tombes sont l’expression de compétences artistiques exceptionnelles dans l’Asie du nord-est à l’époque médiévale. De même que la stèle et les inscriptions qui mettent en évidence l’impact de la culture chinoise sur Koguryo.

Critère (i) : Par leurs peintures murales et leur structure, les tombes sont un chef-d’œuvre du génie créateur humain.

Critère (ii) : Les capitales du royaume de Koguryo sont représentatives des premières villes de montagne, plus tard imitées par les cultures voisines. Les tombes, et plus particulièrement la grande stèle et la longue inscription figurant sur l’une des tombes, témoignent de l’influence de la culture chinoise sur le peuple de Koguryo (qui n’a jamais développé sa propre écriture). Les peintures qui décorent l’intérieur des tombes attestent de compétences artistiques véritables et d’un style spécifique. Elles aussi révélatrices de l’influence exercée par d’autres cultures.

Critère (iii) : Les capitales et les tombes de l’ancien royaume de Koguryo constituent un témoignage exceptionnel de la civilisation disparue de Koguryo.

Critère (iv) : Le système des capitales, représenté par la ville de Guonei et la ville de montagne de Wandu, a également influencé par la suite la construction d’autres capitales dans le royaume de Koguryo ; les sépultures de Koguryo illustrent de façon remarquable l’évolution de la construction de tombes en terre et de pierres empilées

Critère (v): Les capitales du royaume de Koguryo représentent une fusion parfaite de la création humaine et de la nature que ce soit avec les roches ou avec les forêts et les rivières.

Intégrité

Les capitales et les tombes de l’ancien royaume de Koguryo contiennent tous les éléments essentiels et les vestiges archéologiques pertinents attestant la valeur universelle exceptionnelle du bien. Les 43 sites du patrimoine ont conservé leur emplacement d’origine et le tissu d’origine est demeuré intact pour l’essentiel.  

Authenticité

L’aire centrale et la zone tampon reflètent avec authenticité le contexte et le développement du bien dans l’histoire. A l’exception des dégâts provoqués, dans l’histoire, par les guerres dans les villes de Guonei et Wandu, il n’y a pas à déplorer de détériorations causées par l’homme sur les autres sites du patrimoine.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Tous les sites constituant l’aire du bien ont été délimités, ainsi que la zone tampon. Le bien est protégé par  la Loi de la République populaire de Chine relative à la protection des vestiges culturels; des mesures d’application de la Loi de la République populaire de Chine relative à la protection des vestiges culturels ; dans la province du Liaoning les Règles de protection et de gestion de la ville de montagne de Wunu et du Plan directeur sur la protection de la ville de montagne de Wunu. Les lois et réglementations en vigueur ainsi que le Plan de conservation des capitales et des tombes de l’ancien royaume de Koguryo ont défini des règles spécifiques de conservation et de gestion afin de faire face aux pressions du tourisme et de l’urbanisation sur chacun des sites du patrimoine. Par ailleurs, des mesures appropriées de conservation et de gestion ont été mises pour l’entretien du patrimoine, la surveillance écologique de l’environnement et l’utilisation des terres. Ces lois et réglementations, qui posent les fondements de la conservation et de la gestion du patrimoine, constituent à la fois une garantie politique et un mécanisme d’application des lois en matière de conservation du patrimoine.

Il s’agit dorénavant de réaliser graduellement les objectifs définis en vue du renforcement de la protection de l’environnement et du patrimoine, conformément au cadre de protection et de gestion qui a été adopté. La mise en valeur du patrimoine sera enrichie par les nouvelles découvertes archéologiques et le programme de protection environnementale du bien sera mis en œuvre de façon simultanée.