English Français

Parc archéologique de Champaner-Pavagadh

Champaner-Pavagadh Archaeological Park

A concentration of largely unexcavated archaeological, historic and living cultural heritage properties cradled in an impressive landscape which includes prehistoric (chalcolithic) sites, a hill fortress of an early Hindu capital, and remains of the 16th-century capital of the state of Gujarat. The site also includes, among other vestiges, fortifications, palaces, religious buildings, residential precincts, agricultural structures and water installations, from the 8th to 14th centuries. The Kalikamata Temple on top of Pavagadh Hill is considered to be an important shrine, attracting large numbers of pilgrims throughout the year. The site is the only complete and unchanged Islamic pre-Mughal city.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Parc archéologique de Champaner-Pavagadh

Cet ensemble conjugue des sites archéologiques, en grande partie encore enfouis, et un patrimoine culturel vivant s’inscrivant dans un paysage spectaculaire qui comprend des sites préhistoriques (chalcolithique), la forteresse perchée sur une hauteur d’une ancienne capitale hindoue, et les vestiges de la ville qui fut au XVIe siècle la capitale de l’État du Gujarat. L’ensemble comprend également d’autres vestiges, dont des fortifications, des palais, des édifices religieux, des villas résidentielles, des structures agricoles et des installations hydrauliques, construits entre le VIIIe et le XIVe siècle. Le temple de Kalikamata, au sommet de la colline du Pavagadh, considéré comme un sanctuaire important, attire tout au long de l’année de nombreux pèlerins. C’est l’unique ville islamique prémoghole complète existante.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

منتزه شامبانر الأثري في بافاغاد

يضمّ هذه المجمّع مواقع أثرية ما زالت بمعظمها مطمورة وتراثاً ثقافياً حياً يتجلّى في منظر خلاب يضمّ مواقع تعود لفترة ما قبل التاريخ (حقبة عصر النحاس)، والقلعة القائمة على ارتفاع عاصمة هندوسية قديمة، وآثار المدينة التي كانت في القرن السادس عشر عاصمة ولاية غوجارات. ويشمل المجمّع كذلك آثاراً أخرى يُذكر منها تحصينات وقصور وأبنية دينية وبيوت سكنية وبُنى زراعية وإنشاءات مائية شُيّدت بين القرنين الثامن والرابع عشر. ويستقطب معبد كاليكاماتا الذي يقع على قمة تلة بافاغاد والذي يُعتبر معبدا هاماً، عدداً كبيراً من الحجاج طيلة أيام السنة. إنها المدينة الإسلامية الوحيدة العائدة لفترة ما قبل المغول التي لاتزال موجودة.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

尚庞–巴瓦加德考古公园

尚庞–巴瓦加德考古公园是一块古老的土地,这里集中着许多尚未挖掘的、具有悠久历史和极高考古价值的文化遗产。它的景致异常优美,包括史前(青铜时代)遗址,古代印度都城的高地堡垒,16世纪时古吉拉特王国首都的遗址,以及8世纪至14世纪古老的军事防御工程、宫殿、宗教性的建筑物,住宅区的排水系统,农业设施和供水装置。建立于巴瓦加德山丘上的卡力卡玛达寺,一直被认为是一个重要的圣地,终年吸引着大量的朝圣者。该遗址是莫卧儿王朝之前唯一一个完整的无变化的伊斯兰城市。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Археологический парк Чампанер-Павагадх

Это место концентрации археологических (в основном еще не раскопанных), исторических и живых объектов культурного наследия, расположенных в окружении выразительного ландшафта. Среди них – доисторические (чалколитические) памятники, цитадель древней индуистской столицы и остатки столицы штата Гуджарат XVI в. Комплекс включает также укрепления, дворцы, культовые здания, жилые территории и водохозяйственные сооружения периода VIII-XIV вв. Это единственный цельный и не измененный мусульманский город, оставшийся с домогольского времени.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Parque Arqueológico de Champaner-Pavagadh

En este parque se hallan vestigios arqueológicos, inexplorados en su mayoría, y monumentos históricos enmarcados por un paisaje admirable. El sitio comprende una serie de sitios prehistóricos del Periodo Calcolítico, la fortaleza de una antigua capital hindú encaramada en una colina, y vestigios de una ciudad que fue capital del Estado de Gujarat en el siglo XVI. También comprende fortificaciones, palacios, edificios religiosos, casas de recreo e instalaciones hidráulicas que datan de los siglos VIII a XIV. En el área del parque se halla también el Templo de Kalikamata, un importante santuario situado en lo alto de la colina de Pavagadh, al que acude una gran cantidad de peregrinos a lo largo de todo el año. El sitio posee la única ciudad islámica completa del periodo anterior al Imperio Mogol.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

チャンパネール-パーヴァガドゥ遺跡公園
インド西部の遺跡公園で、大部分が未発掘のままの考古的、歴史的、文化的遺産が多数存在する地帯にある。先史(銅石器)時代の遺跡や初期ヒンドゥー文化に属する丘の上の要塞、そして15世紀のグジャラート州都の遺跡が、印象深い景観の中に散在する。この遺跡には、8~9世紀の要塞や宮殿、宗教的建造物、居住区および水道設備なども含まれている。またパーヴァガドゥ丘の頂上にあるカーリーカマタ寺院は重要な聖地とされ、通年、多くの巡礼者が訪れている。この遺跡は、イスラム系ムガル帝国に支配されている以前の都市としては、唯一完全な姿で残された遺跡である。

source: NFUAJ

Archeologisch park Champaner–Pavagadh

Champaner–Pavagadh bestaat uit een grote verzameling archeologische, historische en in gebruik zijnde erfgoedplaatsen, in een indrukwekkend landschap met prehistorische plaatsen uit de kopertijd. Zo zijn er een op een heuvel geplaatste vesting van een vroegere Hindoeïstische hoofdstad en 16e-eeuwse ruïnes in de staat Gujarat. Het archeologisch park herbergt verder forten, paleizen, religieuze gebouwen, woonruimtes, landbouwstructuren en waterinstallaties uit de 8e tot de 14e eeuw. De Kalikamata tempel bovenop de Pavagadh heuvel, wordt beschouwd als een belangrijk heiligdom dat jaarlijks een groot aantal pelgrims aantrekt. Champaner–Pavagadh vertegenwoordigt de enige, geheel intact en onveranderd gebleven islamitische stad uit het pre-Mogolse rijk.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Parc archéologique de Champaner-Pavagadh (Inde) © -
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Le Parc archéologique de Champaner-Pavagadh situé dans le district de Panchmahal, dans l’État du Gujarat, au nord-ouest de l’Inde, réunit une concentration de biens du patrimoine archéologique, historique et culturel vivant, au cœur d’un paysage impressionnant. Axé sur la colline de Pavagadh, une formation volcanique qui s’élève à 800 mètres au-dessus des plaines voisines, le bien contient les restes d’établissements allant de la Préhistoire jusqu’à l’époque médiévale, cette dernière étant représentée au sommet de la colline par la forteresse d’une ancienne capitale hindoue (XIVe siècle) et les vestiges de la capitale d’unÉtat islamique fondée au XVe siècle. Le bien d’une vaste étendue, comprenant 12 zones distinctes, abrite des ruines de fortifications, de palais, d’édifices religieux, de quartiers résidentiels et d’installations de rétention d’eau, ainsi que le village actuel de Champaner.

Ce territoire fut conquis au XIIIe siècle par les Rajputs Khichi Chauhan qui érigèrent leur premier établissement au sommet de la colline de Pavagadh et les murs d’enceinte le long du plateau en contrebas. Les premiers vestiges bâtis datant de cette époque sont des temples et parmi les vestiges importants figurent des dispositifs de retenue d’eau. La citadelle érigée sur la colline fut conquise par les souverains turcs du Gujarat en 1484. C’est sur la décision du sultan Mehmud Begda d’en faire sa capitale que débuta la phase la plus marquante de l’histoire de ce site. Reconstruit au pied de la colline, l’établissement de Champaner demeura la capitale du Gujarat jusqu’en 1536 avant d’être abandonné.

Hormis les vestiges structurels des bâtiments principaux et des forts, la majeure partie de la capitale est restée enfouie et non excavée, bien qu’il soit possible de voir et d’interpréter la planification et l’intégration des caractéristiques essentielles d’une ville – domaines royaux, équipements, édifices religieux et espaces aménagés. Les temples du XIVe siècle et les installations de retenue d’eau de Champaner-Pavagadh, ainsi que les structures religieuses, militaires et agricoles plus tardives de la capitale représentent à la fois l’architecture hindoue et musulmane. L’importance de Champaner comme capitale et lieu de résidence d’un sultan trouve sa plus parfaite illustration dans la Grande Mosquée (Jama Masjid) qui servit ensuite de modèle à l’architecture des mosquées en Inde. À Champaner, la terre, la population et le patrimoine bâti constituent chacun l’une des composantes d’un processus complexe et dynamique. Le temple brahmanique de Kalika Mata (déesse gardienne de la colline) sur la colline de Pavagadh, est un important sanctuaire vivant qui attire tout au long de l’année une foule de pèlerins venus du Gujarat et d’autres parties du pays.

Critère (iii) : Le Parc archéologique de Champaner-Pavagadh, avec son architecture ancienne, ses temples et ses installations de retenue d’eau peu communes, ainsi que ses structures religieuses, militaires et agricoles remontant à l’édification de la capitale régionale par Mehmud Begda au XVIe siècle, atteste de cultures aujourd’hui disparues.

Critère (iv): Les structures représentent un parfait mélange d’architecture hindo-musulmane, notamment dans la Grande Mosquée (Jama Masjid) qui a servi ultérieurement de modèle à l’architecture des mosquées en Inde. Ce style particulier date de l’importante période des sultanats régionaux.

Critère (v): Le Parc archéologique de Champaner-Pavagadh est l’exemple éminent d’une capitale très éphémère ayant tiré le meilleur parti de son cadre, de sa topographie et de ses caractéristiques naturelles. Le site est très vulnérable en raison de son abandon, de l’avancée de la forêt et de la vie moderne.

Critère (vi) : Le Parc archéologique de Champaner-Pavagadh est un lieu de culte et de pèlerinage permanent pour les croyants hindouistes.

Intégrité

À l’intérieur des limites du Parc archéologique de Champaner-Pavagadh se trouvent tous les éléments nécessaires à l’expression de la valeur universelle exceptionnelle du bien, avec l’ensemble de complexes de bâtiments et établissements royaux, ordinaires et sophistiqués, datant de la Préhistoire et du début et de la fin de la période médiévale. Les dépôts archéologiques n’ont quasiment pas été excavés. Le bien de 1 328,89 hectares est d’une taille suffisante pour assurer la représentation complète des caractéristiques et processus qui en transmettent l’importance. Le bien reçoit un petit nombre de visiteurs dans ses monuments dont la protection est centralisée, mais accueille de nombreux visiteurs dans son sanctuaire religieux brahmanique, le temple de Kalika Mata sur la colline. Le paysage et les édifices sont bien entretenus et complets malgré le travail de conservation structurel considérable à accomplir. L’architecture préservée se fond d’autant mieux dans le paysage urbain alentour qu’elle accentue et surplombe le contour pittoresque des collines environnantes. Il n’existe aucune menace perceptible sur les ruines culturelles et le bien ne subit pas d’effets négatifs liés au développement et/ou au manque d’entretien. Il y a des zones tampons qui couvrent en tout 2 911,74 hectares.

Authenticité

Le bien est pleinement authentique en termes d’emplacement et d’environnement, forme et conception, matériaux et substance. La conservation structurelle et chimique des monuments et des sites protégés a été entreprise, tandis que d’autres monuments et vestiges archéologiques ont été laissés pour la plupart dans l’état où ils ont été trouvés afin de réserver à d’autres la possibilité de saisir les attributs originaux et la valeur d’un ensemble du patrimoine donné, et notamment aux générations futures d’avancer d’autres interprétations selon les courants scientifiques du temps présent. Dans un nombre limité de cas où la stabilité d’un monument était menacée, une restauration minimale a été entreprise après en avoir clairement délimité et expliqué l’ampleur. Aucun changement n’est intervenu dans la conception, le savoir-faire ou le cadre. Les attributs porteurs de la valeur universelle exceptionnelle du bien –qui reste la seule cité islamique prémoghole intégrale n’ayant subi aucune modification– sont ainsi exprimés de manière fidèle et crédible, et transmettent complètement la valeur du bien.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Le Parc archéologique de Champaner-Pavagadh dont les multiples propriétaires sont : l’Archaeological Survey of India, le Département des Forêts de l’État du Gujarat, le Département d’Archéologie de l’État et le Département du Revenu de l’État, le Jai Kalika Temple Trust, les Jain Temple Trusts, le Fakir Sect Trust et le secteur privé, est protégé en vertu de la Loi sur les anciens monuments et sites et vestiges archéologiques (Ancient Monuments and Archaeological Sites and Remains - AMASR) (1958) et son règlement (1959), ses amendements (1992), ainsi que la Loi d’amendement et de validation (2010), la Loi du Gujarat sur les monuments anciens et les sites et vestiges archéologiques (1965), la Loi sur l’Autorité en charge de la gestion de la zone du patrimoine mondial de Champaner-Pavagadh (2006), ainsi que diverses lois sur les forêts et la Loi sur les Panchayats du Gujarat (1961). Trente-neuf monuments et sites bénéficient d’une protection à titre individuel.

Un cadre hiérarchique d’archéologues et de conservateurs est disponible au niveau fédéral et de l’État pour éclairer la conservation, la préservation et la gestion du bien. L’Archaeological Survey of India travaille à l’administration du bien avec l’Autorité de gestion de la zone de patrimoine de Champaner-Pavagadh. Ce cadre a été formulé sous la présidence du Secrétaire en chef du Gouvernement du Gujarat et avec la participation de toutes les parties-prenantes, y compris du Directeur général de l’Archaeological Survey of India. Un plan de gestion intégrée a été établi et adopté, comme recommandé par le Comité du patrimoine mondial afin d’étayer les décisions et interventions en matière de conservation. Pour maintenir la valeur universelle exceptionnelle du bien au fil du temps, il conviendra de surveiller son état de conservation et d’évaluer la mise en œuvre des instruments juridiques et institutionnels, ainsi que le plan de gestion.