English Français
Aidez maintenant !

Réseau des lacs du Kenya dans la vallée du Grand Rift

Kenya Lake System in the Great Rift Valley

The Kenya Lake System in the Great Rift Valley , a natural property of outstanding beauty, comprises three inter-linked relatively shallow lakes (Lake Bogoria, Lake Nakuru and Lake Elementaita) in the Rift Valley Province of Kenya and covers a total area of 32,034 hectares. The property is home to 13 globally threatened bird species and some of the highest bird diversities in the world. It is the single most important foraging site for the lesser flamingo anywhere, and a major nesting and breeding ground for great white pelicans. The property features sizeable mammal populations, including black rhino, Rothschild's giraffe, greater kudu, lion, cheetah and wild dogs and is valuable for the study of ecological processes of major importance.

Réseau des lacs du Kenya dans la vallée du Grand Rift

Le Réseau des lacs du Kenya dans la vallée du Grand Rift comprend trois lacs interconnectés et peu profonds (Lac Bogoria, lac Nakuru et Lac Elementaita) qui se trouvent dans la province de la Rift Valley au Kenya. Sa superficie est de 32 034 hectares. Le bien héberge 13 espèces d'oiseaux menacées au plan mondial et la diversité des espèces d'oiseaux est une des plus élevées au monde. C'est le plus important site de nourrissage de la planète pour les flamants nains et un important site de nidification et de nourrissage pour les pélicans blancs. On y trouve aussi des populations de bonne taille de mammifères, dont le rhinocéros noir, la girafe de Rothschild, le grand koudou, le lion, le guépard et le lycaon. Le site se prête particulièrement bien à des études sur des processus écologiques particulièrement importants.

Система озер в Великой рифтовой долине

Система озер в Великой рифтовой долине, природный объект отличающийся исключительной живописностью, был впервые включен в Список Всемирного наследия на нынешней сессии Комитета. В Рифтовой долине Кении расположены три относительно мелководных озера (Богория, Накуру и Элементаита), общая площадь которых составляет 32034 га. Здесь обитают 13 видов птиц, которым угрожает полное уничтожение за пределами заповедника. Здесь сложилось самое представительное в мире разнообразие пернатых. Территория является самым обширным среди известных мест выгула малых фламинго, а также одним из наиболее значительных мест гнездования и выкармливания птенцов больших пеликанов. В заповеднике обитают значительные популяции млекопитающих, включая черного носорога, жирафа Ротшильда, большого куду, льва, леопарда и дикой собаки. Это место представляет большую ценность с точки зрения возможности изучения важнейших экологических процессов.

source: UNESCO/ERI

Sistema de lagos de Kenya en el Gran Valle del Rift

El sitio natural Sistema de lagos de Kenya en el Gran Valle del Rift, de belleza excepcional, situado en la provincia keniana del Valle del Rift, totaliza una superficie de 32.034 hectáreas y comprende tres lagos poco profundos comunicados entre sí: el lago Bogoria, el Nakuru y el Elementaita. El sitio alberga 13 especies de aves amenazadas de extinción a nivel mundial y la diversidad de sus especies de pájaros es una de las mayores del planeta. Además, es el lugar más importante del mundo para la alimentación del flamenco enano y una zona importante para la nidificación y cría del gran pelícano blanco. También se encuentran en la zona poblaciones considerables de algunas especies de mamíferos como el rinoceronte negro, la jirafa de Rothschild, el gran kudú, el león, la onza y el licaón. El sitio es también valioso para el estudio de procesos ecológicos de gran importancia.

source: UNESCO/ERI

Keniaans merensysteem in de Grote Slenk vallei

Het systeem van Keniaanse meren in de Grote Slenk vallei is een natuurgebied van buitengewone schoonheid. Het gebied bestaat uit de drie onderling verbonden, relatief ondiepe meren Bogoria, Nakuru en Elementaita. Het merensysteem beslaat een totale oppervlakte van 32.034 hectare. De omgeving is de thuisbasis van 13 bedreigde vogelsoorten en heeft de hoogste vogeldiversiteit ter wereld. Het is het belangrijkste foerageergebied voor de flamingo, en een belangrijke broedplaats voor grote witte pelikanen. In het gebied komen ook omvangrijke zoogdierpopulaties voor, waaronder de zwarte neushoorn, Rothschildgiraffe, grote koedoe, leeuw, cheeta en wilde honden.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Russe
  • Espagnol
  • Néerlandais
Flamingo congregation in Lake Bogoria © NMK
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Le Réseau des lacs du Kenya se compose de trois lacs alcalins et des territoires qui les entourent : le lac Bogoria, 10'700 ha ; le lac Nakuru, 18'800 ha ; et le lac Elementaita, 2'534 ha. On trouve ces lacs au fond de la vallée du Grand Rift où des épisodes tectoniques et/ou volcaniques majeurs ont façonné un paysage particulier. Dans ce réseau de lacs relativement petits, les taux de diversité et de concentration d'espèces d'oiseaux sont parmi les plus élevés du monde. La majeure partie de l'année, jusqu'à 4 millions de flamants nains se déplacent entre les trois lacs peu profonds, donnant un spectacle sauvage extraordinaire. Le cadre naturel des lacs, dans un décor de sources chaudes et de geysers avec en fond l'escarpement abrupt de la vallée du Grand Rift, offre une expérience exceptionnelle de la nature.

Critère (vii) : Le Réseau des lacs du Kenya présente une gamme exceptionnelle de processus géologiques et biologiques à la beauté naturelle exceptionnelle, y compris des chutes, des geysers, des sources chaudes, des eaux libres et des marais, des forêts et des pâturages ouverts concentrés sur un territoire relativement restreint, avec pour décor le paysage de la vallée du Grand Rift. Les congrégations massives d'oiseaux sur les berges des lacs comprennent jusqu'à 4 millions de flamants nains qui se déplacent entre les trois lacs, donnant un spectacle sauvage extraordinaire. Le cadre naturel des trois lacs avec en fond l'escarpement abrupt de la vallée du Grand Rift et les caractéristiques volcaniques associées offre une expérience exceptionnelle de la nature.

Critère (ix) : Le Réseau des lacs du Kenya illustre des processus écologiques et biologiques en cours qui fournissent des informations précieuses sur l'évolution et le développement des écosystèmes des lacs de natron et les communautés de plantes et d'animaux associées. La faible diversité des espèces et les populations résidentes abondantes d'oiseaux et d'autres animaux font des lacs de natron du bien des milieux particulièrement importants pour la conduite d'études sur les dynamiques trophiques et les processus écosystémiques. La production d'énormes quantités de biomasse dans ces lacs de natron distinctifs et la chaîne alimentaire que soutient cette algue verte sont aussi d'intérêt scientifique international et apportent un appui d'importance critique aux oiseaux qui fréquentent le bien en grand nombre au cours de leur migration motivée par des changements saisonniers et épisodiques dans le milieu naturel.

Critère (x) : Le Réseau des lacs du Kenya est le site de nourrissage le plus important du monde pour le flamant nain avec environ 1,5 million de spécimens se déplaçant d'un lac à l'autre. C'est le principal site de nidification et de reproduction des pélicans blancs dans la vallée du Grand Rift. Les secteurs terrestres accueillent d'importantes populations de nombreux mammifères et oiseaux menacés au plan mondial ou régional. On y trouve plus de 100 espèces d'oiseaux migrateurs et des populations mondialement importantes de grèbes à cou noir, de spatules d'Afrique, d'avocettes élégantes, de grèbes castagneux, de tantales ibis, d'échasses blanches, de mouettes à tête grise et de sternes Hansel. Le bien apporte une contribution vitale à la conservation des valeurs naturelles de la vallée du Grand Rift en tant que partie intégrante de la route la plus importante sur la voie de migration Afrique-Eurasie, où des milliards d'oiseaux voyagent entre leurs sites de reproduction du nord et leurs sites d'hivernage d'Afrique.

Intégrité

Les trois lacs qui forment le bien représentent les lacs les plus importants du Grand Rift au Kenya et sont un élément essentiel parmi ceux de la vallée du Grand Rift dans son ensemble. Chacun des trois éléments du bien est classé aire protégée et même si le bien est de petite taille, il englobe les principaux écosystèmes et caractéristiques qui justifient sa valeur universelle exceptionnelle. Entouré d'une région où la croissance démographique est rapide, le bien subit des menaces extérieures considérables qui comprennent la sédimentation due à l'érosion des sols, l'extraction accrue d'eau dans le bassin versant, la dégradation des terres, le déboisement, l'expansion des établissements humains, le surpâturage, la gestion des animaux sauvages, le tourisme et la pollution venue de la ville de Nakuru. Les autorités administratives doivent être vigilantes et continuer de lutter contre ces problèmes grâce à des processus de planification participatifs et intersectoriels efficaces.

Mesures de protection et de gestion

Chaque élément du bien jouit d'une protection juridique adéquate, de plans de gestion actualisés et d'une présence satisfaisante pour appliquer les dispositions de gestion sur le terrain. Afin de maintenir et de renforcer la valeur universelle exceptionnelle du bien, il sera important de maintenir et de renforcer cette gestion efficace et de résoudre toute une gamme de questions nécessitant des efforts de longue haleine. Ceux-ci comprennent la gestion des menaces et le développement au niveau du bassin versant en prêtant particulièrement attention à la gestion des eaux souterraines, à la pollution de surface et au couvert forestier, les processus de gestion participative et intersectorielle, notamment en ce qui concerne l'évaluation des impacts sur l'environnement des projets de développement du voisinage et la construction d'une connectivité écologique accrue entre les éléments du Réseau. La coopération transfrontalière est également importante car les valeurs du bien dépendent en partie de la protection d'autres régions lacustres et de zones humides qui accueillent les espèces migratrices. À cet égard, d'autres régions, y compris le lac Natron en Tanzanie, pourraient être examinées en vue de proposer un futur bien transnational en série du patrimoine mondial.