jump to the content

Églises en bois du sud de Małopolska

Wooden Churches of Southern Małopolska

The wooden churches of southern Little Poland represent outstanding examples of the different aspects of medieval church-building traditions in Roman Catholic culture. Built using the horizontal log technique, common in eastern and northern Europe since the Middle Ages, these churches were sponsored by noble families and became status symbols. They offered an alternative to the stone structures erected in urban centres.

Églises en bois du sud de Małopolska

Les églises en bois du sud de la Petite Pologne représentent des exemples exceptionnels des différents aspects des traditions de construction des églises médiévales dans la culture catholique romaine. Utilisant la technique des rondins de bois disposés horizontalement, répandue en Europe du Nord et de l’Est depuis le Moyen Âge, ces églises étaient construites par les familles nobles et devinrent également un signe de prestige. Elles offraient une solution de rechange intéressante aux constructions de maçonnerie pratiquées dans les centres urbains.

الكنائس الخشبية في جنوب بولندا الصغيرة

تشكل الكنائس الخشبية في جنوب بولندا الصغيرة الامثلة البارزة للمظاهر المختلفة لتقاليد بناء الكنائس القروسطية في الثقافة الكاثوليكية الرومانية. وتم استعمال تقنية الحطبات المدوّرة الخشبية الموضوعة بشكل أفقي والتي كانت شائعة في أوروبا الشمالية والشرقية منذ القرون الوسطى. فهذه الكنائس شيّدتها العائلات النبيلة وأصبحت ايضًا علامة للفخامة. كما توفر حلاً ذكيًا لتحول عملية تشييد المباني الممارسة في المراكز المدنيّة.

source: UNESCO/ERI

南部小波兰木制教堂

南部小波兰木质教堂反映了中世纪教堂建筑的不同侧面,是罗马天主教传统文化的典型代表。建筑手法采用水平伐木技术,这种技术自中世纪时就在北欧和东欧盛行。这类教堂由贵族家庭赞助修建,后来成为地位的象征。对于石质结构来说,这种木制建筑物构成了市中心的另一建筑特征。

source: UNESCO/ERI

Деревянные церкви на юге Малой Польши

Деревянные церкви на юге Малой Польши – яркая иллюстрация того, что в средневековом церковном строительстве в римско-католической культуре могли проявляться самые различные тенденции. Построенные с использованием методов горизонтальной укладки бревен, характерных для Восточной и Северной Европы со Средних веков, эти церкви были заказаны знатными родами и приобрели символическое значение. Они составили альтернативу каменным сооружениям, возводимым в городах.

source: UNESCO/ERI

Iglesias de madera del sur de Małopolska

Estas iglesias son ejemplos excepcionales de los diversos medios tradicionalmente utilizados para la construcción de los lugares de culto católicos romanos en la Edad Media. Para edificarlas se utilizó una técnica muy extendida en Europa Septentrional y Oriental desde los tiempos medievales, que consiste en la colocación horizontal de cilindros de madera. La construcción de estos templos era costeada por familias nobles y llegaron a convertirse en un símbolo de prestigio social. Desde el punto de vista arquitectónico ofrecieron una alternativa interesante a las construcciones realizadas con materiales de albañilería en los centros urbanos.

source: UNESCO/ERI

南部小ポーランドの木造教会群 

source: NFUAJ

Houten kerken van zuidelijk Klein Polen

De houten kerken van zuidelijk Klein Polen zijn goede voorbeelden van de verschillende middeleeuwse kerkbouwtradities in de rooms-katholieke cultuur. De kerken werden gebouwd met behulp van de horizontale stam techniek, sinds de middeleeuwen gebruikelijk in Oost en Noord-Europa. Adellijke families sponsorden de bouw van de kerken, waardoor het statussymbolen werden. De houten kerken boden een alternatief voor de stenen bouwwerken in de stedelijke centra. De houten kerken van zuidelijk Klein Polen zijn van bijzonder belang geweest in de ontwikkeling van de Poolse houten architectuur. Ze waren niet alleen een essentieel onderdeel van een nederzetting, het waren ook oriëntatiepunten en ideologische symbolen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Églises en bois du sud de Malopolska © Our Place
Justification d'inscription

Critère (iii) : Les églises en bois de la Petite Pologne témoignent avec vigueur des traditions architecturales religieuses du Moyen Âge dans le contexte de la liturgie et du culte de l’Église catholique romaine, dans une région relativement fermée sur elle-même de l’Europe centrale.

Critère (iv) :  Les églises sont les exemples les plus représentatifs qui subsistent d’églises gothiques construites selon la technique des rondins de bois disposés horizontalement ; particulièrement impressionnantes dans leur exécution artistique et technique, elles furent construites par des familles de nobles et de seigneurs comme symboles de leur prestige social et politique.

Description longue
[Uniquement en anglais]

The wooden churches of southern Little Poland bear exceptional testimony to the tradition of church building from the Middle Ages. They have also been preserved in the context of the vernacular village and landscape setting, and related to the liturgical and cult functions of the Roman Catholic Church in a relatively closed region in central Europe. They are exceptionally well-preserved and representative examples of the medieval Gothic church, built using the horizontal log technique, particularly impressive in their artistic and technical execution, and sponsored by noble families and rulers as symbols of prestige.

The history of Poland goes back to the unification of the Christian lands and the constitution of the kingdom in the 10th and 11th centuries. Churches have been of particular significance in the development of Polish wooden architecture, and an essential element of settlement structures, both as landmarks and as ideological symbols. They were an outward sign of the cultural identity of communities, reflecting the artistic and social aspirations of their patrons and creators. The nine sites in southern Little Poland represent different aspects of these developments.

The Church of the Archangel Michael (Binarowa) was built around 1500, with a roof of zaskrzynienia type. [CL - explain term?]In 1595 a tower was added to the west end, and at the beginning of the 17th century the church was enclosed by an external arcade. Window openings were enlarged and new polychrome decoration replaced the earlier stencilled work. The Church of All Saints (Blizne) has a rich painted decoration: the remarkable Last Judgement scene is from this period. In the early 18th century there were changes to interior decorations and furniture. Near the church, there is a group of buildings of the presbytery. The Church of the Archangel Michael (Debno) is first mentioned in 1335. The present building, the second on the site, dates from the late 15th century. This church has a unique example of medieval decorations. The ceiling and the interior walls are painted using stencils from the 15th and 16th centuries. The decoration contains more than 77 motifs: architectural recalling Gothic forms, animal, human and religious.

The Church of the Blessed Virgin Mary and Archangel Michael (Haczow) has original Gothic polychrome decoration from the late 15th century, although the building has been dated to the previous century. At the beginning of the 17th century the church was enclosed by an earthen defensive rampart. The Church of St Peter and St Paul was built in 1789 from a donation. The furniture was designed in Baroque style but was substantially altered in 1836. In 1846 the Stations of the Cross were installed in the external arcade. There were more renovations later, but the form and decorations have been kept. The Church of St Leonard (Lipnica Murowana) was built at the end of the 15th century. From this date have survived parts of the polychrome decoration stencilled on the ceiling of the nave. The church was situated outside the defensive wall of the township and had the function of a cemetery church, a function that it still fulfils. It has been renovated many times, but this has not significantly affected its form or spatial arrangement

The Church of St John the Baptist was originally connected with the re-Catholicization of the region by the Austrian Emperor Ferdinand III. The construction of this church began in 1651. It was renovated in 1816-19 and the tower was remodelled in 1901. In 1926-27 the chapel was covered with a cupola, which was removed in 1935 and rebuilt as it had been earlier. The Church of St Philip and St James the Apostles (Sekowa) is an auxiliary church, built around 1520, on the site of an earlier church. The building has a square plan with no aisles; the chancel has a three-sided east end and the building is covered with a high roof. The Church of Archangel Michael of Szalowa was built in 1736-56. The vestibules in the facade are later additions. This church differs from the others because of its architectural form, although it was still built using the same technique as the rest. The church has a nave and two aisles, and it is built in basilica form. The extremely rich Baroque-Rococo polychrome decoration and fittings date from the 18th century.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique

L'histoire de la Pologne remonte à l'unification des terres chrétiennes et à la constitution du royaume aux Xe et XIe siècles. Marqué par d'importants progrès et la fondation de douzaines de villes nouvelles au XIVe siècle, le développement le plus impressionnant de la Pologne date de la fin du XVe siècle et se poursuit jusqu'au XVIIIe siècle, alors qu'elle était unie à la Lituanie et formait un empire englobant l'Europe centrale. C'est dans ce contexte que l'on doit envisager le développement de l'architecture en bois dans le sud de la Pologne, où elle est un élément indissociable du paysage culturel.

Les églises ont joué un rôle particulièrement important dans le développement de l'architecture en bois de la Pologne, elles ont constitué un élément essentiel des villages, à la fois comme monuments et comme symboles idéologiques. Elles étaient un signe extérieur de l'identité culturelle des communautés et reflétaient les aspirations sociales et artistiques de leurs protecteurs et de leurs créateurs. Dans l'ancienne Pologne, les églises étaient des bâtiments d'exception d'une très grande valeur, liée à l'importance de leurs protecteurs - les monarques, dignitaires de l'église, monastères et chevaliers (plus tard aristocrates). La construction des églises n'était pas l'œuvre des charpentiers de village, sauf aux XVIIIe et XIXe siècles, dans une période de différentiation culturelle et sociale accrue.

Les plus anciennes églises catholiques romaines en bois qui soient bien préservées datent du XVe siècle. Elles démontrent la participation d'ateliers d'artisans professionnels appartenant à des guildes et à des loges de constructeurs, employant parfois des charpentiers et des maçons. Ces églises sont complexes, d'une bonne facture et ne sont pas le fruit de l'improvisation. Les quelques églises de la fin du Moyen Âge partagent de nombreuses caractéristiques. L'église typique, presque carrée de plan, est composée d'une nef, avec un chœur étroit et généralement la partie orientale est à trois pans. L'autel était également orienté vers l'est. À l'origine, les églises ne comportaient pas de tours, qui furent ajoutées par la suite. Au cours des siècles, il y eut certaines évolutions architecturales, par exemple celle des charpentes et des toitures. Certaines églises présentent des solutions architecturales uniques en Europe. Le caractère gothique des églises médiévales était indiqué par de simples détails stylistiques, comme la forme des portes et des fenêtres, des arcades et des arches. Jusque vers le milieu du XVIe siècle, il y eut un plan commun à toutes les églises.

Le décor intérieur correspondait au style de l'époque, fabriqué dans les ateliers des maîtres-artisans, les thèmes et les présentations suivaient des règles iconographiques et liturgiques strictes. De nouveaux éléments architecturaux, tels que les tours et les arcades, ont fait leur apparition à la fin du XVIe siècle, et le plan des anciennes églises fut progressivement abandonné. À partir du début du XVIIIe siècle, on eut tendance à dépasser les limites des modèles traditionnels, reflet de l'évolution institutionnelle et sociale, et les architectes ou des amateurs éclairés commencèrent à appliquer au bois les concepts baroques développés dans les constructions en brique. C'est une étape intéressante de l'histoire de l'architecture sacrée en bois, représentée dans les basiliques et les église-halles, avec des chapelles surmontées de coupole ou des bâtiments cruciformes, avec un plan centré, des façades à deux tours et des intérieurs sophistiqués, avec des colonnes torsadées et des corniches, le tout exécuté en bois, à l'imitation de l'architecture en brique. Des styles plus récents, comme le baroque tardif, le Régence ou le rococo, eurent aussi un impact et des décorations murales sont utilisées dans des compositions en trompe-l'œil pour donner l'impression de grands espaces. Au XIXe siècle, des églises de styles néoclassiques ou néo-gothiques ont été construites, mais ces styles s'inscrivent surtout dans le détail et la décoration intérieure. Le début du XXe siècle est marqué par l'intérêt pour la beauté de l'art populaire et la « redécouverte » d'une architecture « nationale ».

Source : évaluation des Organisations consultatives