English Français

Villes du baroque tardif de la vallée de Noto (sud-est de la Sicile)

Late Baroque Towns of the Val di Noto (South-Eastern Sicily)

The eight towns in south-eastern Sicily: Caltagirone, Militello Val di Catania, Catania, Modica, Noto, Palazzolo, Ragusa and Scicli, were all rebuilt after 1693 on or beside towns existing at the time of the earthquake which took place in that year. They represent a considerable collective undertaking, successfully carried out at a high level of architectural and artistic achievement. Keeping within the late Baroque style of the day, they also depict distinctive innovations in town planning and urban building.

Villes du baroque tardif de la vallée de Noto (sud-est de la Sicile)

Les huit villes du sud-est de la Sicile -- Caltagirone, Militello Val di Catania, Catane, Modica, Noto, Palazzolo, Raguse et Scicli -- ont toutes été reconstruites après 1693, sur le site ou à côté des villes qui s'y dressaient avant le tremblement de terre de cette même année. Elles représentent une initiative collective considérable, menée à terme à un haut niveau architectural et artistique. Globalement conforme au style baroque tardif de l'époque, elles représentent des innovations marquantes dans le domaine de l'urbanisme et de la construction urbaine.

مدن الفن الباروكيّ المتأخر في وادي نوتو

أعيد بناء مدن جنوب شرق صقلية الثماني كلها – كالتاجيروني، وميليتيلّو فال دي كاتانيا ، وكاتاني، وموديكا، ونوتو، وبالاتزولو، وراغوزي وشيكلي - بعد العام 1693، على الموقع أو إلى جانب المدن الأصلية التي كانت قائمة قبل الهزة الأرضية التي وقعت في تلك السنة. وهي تشكل مبادرة جماعية هائلة، تمّت بمستوى معماري وفنّي عالٍ. وتمثل أيضًا باستجابتها بصورة عامة إلى الأسلوب الباروكيّ في تلك الحقبة، عمليات إبداع مذهلة في ميدان التنظيم المُدني والبناء الحضري.

source: UNESCO/ERI

晚期的巴洛克城镇瓦拉迪那托(西西里东南部)

维琴查城于公元前2世纪修建在意大利北部,在威尼斯人的统治下,维琴查于15世纪早期到18世纪末达到全盛时期。意大利建筑师安德烈亚·帕拉第奥(1508-1580年)对古罗马建筑进行了详细研究,赋予了这座城市独特的风貌。帕拉第奥的市区建筑,以及散布在威尼托区的别墅,对意大利的建筑发展产生了决定性影响。帕拉第奥的建筑作品形成了一个与众不同的建筑风格,就是人们熟知的帕拉迪恩风格,这种建筑风格也传播到了英国、其他欧洲国家和北美。

source: UNESCO/ERI

Города позднего барокко в районе Валь-ди-Ното, юго-восток острова Сицилия

Восемь городов на юго-востоке Сицилии – Кальтаджироне, Милителло-Валь-ди-Катания, Катания, Модика, Ното, Палаццоло, Рагуза и Шикли – были восстановлены после землетрясения 1693 г. на своих прежних местах или поблизости. То был масштабный комплекс совместно выполняемых мероприятий, успешно реализованный на высоком архитектурно-художественном уровне. Выдержанные в стиле позднего барокко, эти города продемонстрировали новаторские для того времени методы планировки и застройки.

source: UNESCO/ERI

Ciudades del barroco tardío del Valle de Noto (sudeste de Sicilia)

Este sitio está formado por ocho ciudades del sudeste de Sicilia –Caltagirone, Militello, Val Di Catania, Catania, Modica, Noto, Palazzolo, Ragusa y Scicli– que fueron reconstruidas in situ, o en sus proximidades, después del terremoto que las destruyó en 1693. Fruto de una iniciativa colectiva de gran envergadura, su reconstrucción se caracterizó por el alto nivel de las obras arquitectónicas y artísticas realizadas. Edificadas en el estilo barroco tardío imperante de la época, estas ciudades son un ejemplo sumamente ilustrativo de toda una serie de innovaciones notables en materia de urbanismo y técnicas de construcción.

source: UNESCO/ERI

ヴァル・ディ・ノートの後期バロック様式の町々(シチリア島南東部)
シチリア島南東部の8つの町(主な都市はノート,カターニア,ラグーザ)は、エトナ火山の噴火によりしばしば大被害を被ってきた。現在の姿はすべて1693年の大地震以降に建て直されたか、当時地震のあった町のそばにつくられたものである。高いレベルの建築的・芸術的な技術をもって再建された、大規模な集合的都市計画の代表例である。当時の後期バロック様式に従いつつ、同時に特色ある都市計画に基づく市街地建築の新機軸をも打ち出している。

source: NFUAJ

Laat-barokke steden van Val di Noto (Zuidoost-Sicilië)

Caltagirone, Militello Val di Catania, Catania, Modica, Noto, Palazzolo, Ragusa en Scicli zijn de acht steden in het zuidoosten van Sicilië die na 1693 stuk voor stuk werden herbouwd op of naast bestaande steden ten gevolge van de aardbeving die plaatsvond in dat jaar. Ze vertegenwoordigen een aanzienlijke collectieve onderneming, met succes uitgevoerd op een hoog architectonische en artistiek nivau. De stedengroep vertegenwoordigt het hoogtepunt en de laatste bloei van de barokke kunst in Europa. De steden verbeelden daarnaast onderscheidende innovaties op gebied van ruimtelijke ordening en stedenbouw, met inachtneming van de late-barokstijl van toen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Villes du baroque tardif de la vallée de Noto (sud-est de la Sicile) (Italie) © UNESCO
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Les villes du baroque tardif de la vallée de Noto comprennent des composants de huit villes situées dans le sud-est de la Sicile (Caltagirone, Militello Val di Catane, Catane, Modica, Noto, Palazzolo Acreide, Raguse et Scicli). Ces centres historiques et cadres urbains illustrent une grande réussite de reconstruction post-sismique dans les décennies qui suivirent le tremblement de terre désastreux ayant ravagé en 1693 des villes dans tout le sud-est de la Sicile. La reconstruction et la restauration de ces communautés conduisit à la création d’un ensemble exceptionnel de villes qui reflètent l’architecture du baroque tardif du XVIIe siècle, sous toutes ses formes et applications.

Les huit composants du bien diffèrent par leur taille et représentent une série de réponses aux besoins de la reconstruction. Cela concerne les anciennes villes de Caltagirone, Noto et Raguse dans leur intégralité ; des zones urbaines particulières de Catane et Scicli ; et des monuments isolés dans les centres historiques des villes de Modica, Palazzolo Acreide et Militello Val di Catane. Catane fut reconstruite sur le site de la ville d’origine tandis que d’autres villes, comme Noto, furent rebâties sur de nouveaux sites. À Raguse et Palazzolo Acreide, de nouveaux centres urbains furent créés à proximité des anciens. Les centres de Scicli et Modica furent déplacés et reconstitués dans des zones attenantes déjà en partie urbanisées et Caltagirone fut simplement remise en état.

Les villes offrent une multitude d’exemples de l’art et de l’architecture du baroque tardif, d’une grande qualité et d’une homogénéité remarquable, en conséquence des circonstances propres à l’époque, au lieu et au contexte social dans lesquelles ils ont vu le jour. Cependant, elles présentent aussi des innovations marquantes dans le domaine de l’urbanisme et de la reconstruction de villes. Le bien représente aussi l’important effort collectif consenti pour donner une réponse à cet évènement sismique catastrophique.

Critère (i) : Les villes du baroque tardif de la vallée de Noto dans le sud-est de la Sicile offrent un témoignage exceptionnel du génie exubérant de l’art et de l’architecture du baroque tardif.

Critère (ii) : Les villes du baroque tardif de la vallée de Noto représentent l’apogée et l’épanouissement final de l’art baroque en Europe.

Critère (iv) : La qualité exceptionnelle de l’art et de l’architecture du baroque tardif de la vallée de Noto réside dans son homogénéité géographique et chronologique et est le résultat du tremblement de terre de 1693 dans cette région.

Critère (v) : Les huit villes du baroque tardif de la vallée de Noto dans le sud-est de la Sicile sont caractéristiques des modèles de création urbaine de cette région et sont placées sous la menace constante des risques de tremblements de terre et des éruptions de l’Etna.

Intégrité

Le bien comprend tous les attributs nécessaires pour exprimer sa valeur universelle, dans la mesure où il comprend les centres les plus représentatifs de la période du baroque tardif dans le Val di Noto. Les huit composants du bien reflètent la gamme de réalisations architecturales et urbanistiques post-sismiques résultant de la reconstruction menée dans le Val di Noto après le tremblement de terre de 1693. Ce tremblement de terre a créé une opportunité qui est à l’origine d’un immense renouveau artistique, architectural et antisismique des villes. Les centres ont conservé leur fonction résidentielle, avec des habitants formant une société pleine d’allant.

Authenticité

Les huit composants du bien continuent de montrer, avec leur homogénéité remarquable, l’art baroque tardif et le style architectural du sud-est de la Sicile dans des bâtiments individuels et dans l’urbanisme. En particulier, les plans des villes quasiment préservés intégralement, qui n’ont connu que quelques modifications, expriment une gamme de réactions face aux destructions causées par le tremblement de terre.

Bien que le bien réponde aux exigences en matière d’authenticité, il a encore subi d’autres effets de l’activité sismique, ainsi qu’une dégradation à long terme, et beaucoup de grands bâtiments et de complexes monumentaux nécessitent des interventions majeures en matière de restauration, de consolidation et d’entretien.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

La majorité des biens situés dans les huit composants appartiennent à des propriétaires privés. D’autres biens sont la propriété de l’Église, de l’État italien et des autorités du gouvernement local. Les provinces régionales de Catane, Raguse et Syracuse, ainsi que les municipalités des huit villes ont la responsabilité de prendre soin du patrimoine urbain et architectural de leurs territoires respectifs. Les huit villes sont identifiées dans les plans urbains respectifs comme des zones territoriales homogènes ou des centres historiques, où le patrimoine urbain et architectural existant ne peut faire l’objet de travaux de réhabilitation ou d’un entretien que dans le plein respect de la vocation historique et culturelle de chacune de ces villes.

Les principales mesures de protection et de conservation proviennent de la législation nationale et régionale pour la protection du patrimoine artistique, monumental, paysager, naturel, sismique, hydrogéologique et forestier, en particulier les lois 1089/39, 1497/39, 64/74, 431/85, et les lois régionales 61/81 et 15/91. De nombreux bâtiments (109) se trouvant dans les zones centrales sont tenus de respecter la législation selon le DL 42/2004 (conformément à la loi 1089/39) en raison de la présence de monuments historiques. Les villes historiques de Raguse Iblea et Noto ainsi que Modica, Scicli, Palazzolo Acreide font l’objet d’une protection des paysages (en vertu de la loi 1497/39). Tous les biens situés dans des zones urbaines classées zone A (centre historique) en fonction du zonage général et de la législation sur la planification applicable sont régis par des lois nationales et régionales. L’ancienne ville de Raguse Iblea bénéficie également d’un plan détaillé et d’une loi spéciale (L.R. 61/81) qui encourage la récupération pour la restructuration de bâtiments publics et privés. Tous les travaux sur le bien doivent au préalable être approuvés par des surintendants locaux et l’administration municipale. Les normes qui protègent le site sont fixées par des lois nationales (décret législatif du 22 janvier 2004, code pour le patrimoine culturel et le paysage), ainsi que par des lois régionales et municipales.

Au moment de l’inscription, un plan de gestion a été élaboré pour coordonner la gestion des huit composants du bien. La structure de gestion est régulièrement révisée.  

Actualités rss (1)