English Français

Habitations majeures de l'architecte Victor Horta (Bruxelles)

Major Town Houses of the Architect Victor Horta (Brussels)

The four major town houses - Hôtel Tassel, Hôtel Solvay, Hôtel van Eetvelde, and Maison & Atelier Horta - located in Brussels and designed by the architect Victor Horta, one of the earliest initiators of Art Nouveau, are some of the most remarkable pioneering works of architecture of the end of the 19th century. The stylistic revolution represented by these works is characterised by their open plan, the diffusion of light, and the brilliant joining of the curved lines of decoration with the structure of the building.

Habitations majeures de l'architecte Victor Horta (Bruxelles)

Les quatre habitations majeures – l'Hôtel Tassel, l'Hôtel Solvay, l'Hôtel van Eetvelde et la maison et l'atelier de Horta – situées à Bruxelles et conçues par l'architecte Victor Horta, l'un des initiateurs de l'Art nouveau, font partie des œuvres d'architecture novatrices les plus remarquables de la fin du XIXe siècle. La révolution stylistique qu'illustrent ces œuvres se caractérise par le plan ouvert, la diffusion de la lumière et la brillante intégration des lignes courbes de la décoration à la structure du bâtiment.

أهم المساكن الخاصة من تصميم المهندس فكتور أورتا (بروكسل)

تُعتبر المساكن الخاصة الرئيسة الأربعة أي فندق تاسل، وفندق سولفيه، وفندق فان إيتفيلده ومنزل المهندس أورتا ومشغله، القائمة في بروكسل والتي صمّمها المهندس فكتور أورتا بنفسه، وهو أحد مطلقي الفن الجديد، من أبرز الأعمال الهندسية المبتكرة في أواخر القرن التاسع عشر. وتظهر الثورة الفنية المجسّدة في هذه الأعمال من خلال الرسم الفني المفتوح وانتشار الضوء والإندماج المذهل للخطوط المنحنية في الزخرفة بهيكلية البناء.

source: UNESCO/ERI

建筑师维克多•奥尔塔设计的主要城市建筑(布鲁塞尔)

在布鲁塞尔,有四座出自设计名师、“新艺术运动”(Art Nouveau)最早发起人之一维克多·奥尔塔(Victor Horta)之手的建筑,它们分别是塔塞尔公馆(Hôtel Tassel)、索勒维公馆(Hôtel Solvay)、埃特维尔德公馆(Hôtel van Eetvelde)和奥尔塔公馆(Maison & Atelier Horta)。这四座建筑是19世纪末欧洲建筑中的先锋之作。这些建筑所代表的风格革命的特点在于开放式布局、漫射的光线和装饰曲线与建筑结构的完美结合。

source: UNESCO/ERI

Городские особняки архитектора Виктора Орта в Брюсселе

Четыре городских особняка – Отель-Тассель, Отель-Сольве, Отель-ван-Этвельде, а также собственный дом-мастерская Орта, расположенные в Брюсселе, сооружены одним из основоположников стиля модерн (арт-нуво) – архитектором Виктором Орта. Они относятся к самым выдающимся пионерным архитектурным творениям конца XIX в. Революционная смена стилей в архитектуре этих зданий выразилась в их открытом плане, в эффекте рассеивания света, а также в органичном сочетании округлых линий декора со структурой всего здания.

source: UNESCO/ERI

Casas principales del arquitecto Ví­ctor Horta (Bruselas)

Situadas en Bruselas y diseñadas por el arquitecto Víctor Horta, uno de los iniciadores del “Art Nouveau”, la Casa Tassel, la Casa Solvay, la Casa Van Eetvelde y la vivienda-estudio del propio arquitecto forman parte de las obras arquitectónicas más innovadoras de fines del siglo XIX. La revolución estilística de la que son representativas se observa en su plano abierto, así como en la difusión de la luz y la genial fusión de las líneas curvas de su decoración con las estructuras de fábrica.

source: UNESCO/ERI

建築家ヴィクトール・オルタによる主な邸宅群(ブリュッセル)
ベルギー中部、ブリュッセルには、アール・ヌーヴォー様式の先駆者の一人であるヴィクトル・オルタの設計による著名な邸宅建築、タッセル邸、ソルヴェイ邸、ファン・エートヴェルド邸、ヴィクトル・オルタの住宅とアトリエが残る。オルタの手によるこれらの4棟の都市住宅は、総合芸術としての建築というコンセプトが内装にも表れ、19世紀末の建築として注目すべき革命的様式である初期アール・ヌーヴォーの特徴が見事に表現されている。

source: NFUAJ

Grote stadswoningen van architect Victor Horta (Brussel)

De vier grote stadswoningen in Brussel - Hôtel Tassel, Hotel Solvay, Hotel van Eetvelde en Maison Atelier Horta - zijn enkele van de meest opmerkelijke en baanbrekende architectuurwerken van het einde van de 19e eeuw. Ze zijn ontworpen door de architect Victor Horta, een van de eerste initiatiefnemers van de Art Nouveau. De stilistische revolutie van de woningen kenmerkt zich door hun open ontwerp, de verspreiding van het licht en de briljante verbinding van gebogen decoratielijnen met de gebouwstructuur. De stadwoningen van Horta getuigen van een radicale nieuwe aanpak waarmee ze gelden als grootste uitdrukking van de Art Nouveau stijl.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Habitations majeures de l'architecte Victor Horta (Bruxelles) © OUR PLACE The World Heritage Collection
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Les Habitations majeures de l’architecte Victor Horta – l’hôtel Tassel (1893), l’hôtel Solvay (1894), l’hôtel van Eetvelde (1895) et la maison et atelier de Victor Horta –, situées à Bruxelles, sont des exemples exceptionnels de l’Art nouveau. Ces quatre habitations, qui attestent de l’immense talent de cet architecte belge, atteignent un sens de l’unité extraordinaire grâce à la conception minutieuse du moindre détail du bâtiment, depuis la poignée de porte ou la sonnette, jusqu’à la moindre pièce de mobilier.

L’architecture Art nouveau, dont Horta fut l’instigateur et le chef de file, annonce le mouvement moderne. La révolution stylistique portée par ses œuvres se caractérise principalement par l’introduction du plan libre, la diffusion et la transformation de la lumière au travers de l’ensemble de la construction, la création d’une décoration qui décline avec brio l’énergie ondoyante des lignes courbes, intimement rattachée à la structure de l’édifice, l’utilisation de nouveaux matériaux (acier et verre), et l’introduction d’installations techniques modernes. Par l’utilisation rationnelle de structures métalliques, souvent laissées apparentes ou subtilement dissimulées, Victor Horta arrive à concevoir des espaces de vie flexibles, généreusement éclairés, en connivence étroite avec la personnalité des habitants.

Le principe de la double maison réunie par un espace de circulation sous verrière est ainsi adopté à l’hôtel Tassel et à l’hôtel Van Eetvelde. Cet espace, qui peut abriter également un jardin d’hiver, trouve un aboutissement féerique dans l’hôtel Solvay, l’œuvre la plus ambitieuse et la plus spectaculaire de Horta qui nous soit parvenue de la période Art nouveau. La cage d’escalier de sa maison-atelier reprend ce type d’aménagement d’une manière particulièrement élégante. Les décors intérieurs bénéficient d’une inventivité confondante, les motifs créés se développant souplement du sol en mosaïque aux murs peints, en passant par les ferronneries et le mobilier personnalisé.

Ces quatre habitations renouvellent la tradition des maisons et hôtels bourgeois du XIXe siècle, combinant la fonction d’habitation et de représentation, qui nécessite une organisation subtile des espaces et des circulations différenciées. Revisitée par le génie créateur de Victor Horta, chacune d’elle reflète la personnalité de son commanditaire et forme un ensemble cohérent qui illustre la volonté de traiter l’architecture et la décoration comme un tout. 

Critère (i) : Les Habitations majeures de l’architecte Victor Horta à Bruxelles sont des œuvres du génie créateur représentant l'expression la plus aboutie de l'influence du style Art nouveau dans l'art et l'architecture.

Critère (ii) : L'apparition de l'Art nouveau à la fin du XIXe siècle, qui marqua une étape décisive dans l'évolution de l'architecture en Occident, annonce les changements futurs. Les habitations de Victor Horta à Bruxelles sont le témoignage exceptionnel de cette approche radicalement nouvelle.

Critère (iv) : Les Habitations majeures de l’architecte Victor Horta à Bruxelles sont des exemples exceptionnels de l'architecture Art nouveau, illustrant brillamment la transition du XIXe au XXe siècle en matière d'art, de pensée et de société. 

Intégrité

Parmi les immeubles Art nouveau réalisés par Victor Horta qui ont été préservés, cet ensemble de quatre habitations se démarque tant par sa qualité que son bon état de conservation. Au travers de leur circulation, de leur agencement, de leur éclairage et de leur décor, elles possèdent chacune l’ensemble des attributs stylistiques et techniques qui permettent d’apprécier pleinement les différentes facettes du génie créateur de leur architecte, pionnier de l’Art nouveau qui révolutionna l’art de l’habitat au tournant du XXe siècle.

Ces immeubles sont protégés comme monuments, ce qui garantit le maintien de leurs caractéristiques. Ils présentent toutes les caractéristiques nécessaires à l’expression de leur valeur universelle exceptionnelle et de leur rôle dans l’histoire de l’architecture occidentale. En effet, ils ont connu peu de modifications au cours du temps, et de soigneuses campagnes de restaurations, bien documentées, ont permis de retrouver l’intégrité du bien si elle avait été altérée par des aménagements antérieurs, comme ce fut le cas pour la maison-atelier de Horta et l’hôtel Tassel. 

Authenticité

Outre leur exceptionnelle qualité architecturale, les quatre habitations retenues présentent un très bon état de conservation et un haut degré d’authenticité, qu’elles doivent aux soins prodigués par leurs propriétaires, convaincus de longue date de l’intérêt exceptionnel de leurs demeures. Malgré les changements apportés à l’hôtel Tassel, l’authenticité de la conception, des matériaux et de leur mise en œuvre reste élevée, tandis que l’authenticité de l’environnement reste entière. Chacun des bâtiments a vu son affectation changer, devenant bureaux (hôtels Tassel et van Eetvelde) ou musée (hôtel Solvay et maison-atelier de Horta). À l’hôtel Solvay, l’authenticité de la conception, des matériaux et de leur mise en œuvre est exceptionnellement élevée. Ce n’est que l’authenticité de l’environnement qui a changé, car l’avenue Louise, élégant boulevard résidentiel à l’époque, est devenue une importante artère de la ville où se construisent, sous la pression immobilière, de grands immeubles de bureaux. L’authenticité de l’hôtel van Eetvelde et de la maison-atelier de Horta demeure élevée. L’authenticité du quartier de l’hôtel van Eetvelde est exceptionnellement élevée du fait d’une bonne protection de l’environnement.

Les campagnes de restaurations entreprises ces 40 dernières années ont été réalisées selon les pratiques de conservation reconnues (Charte de Venise de 1964 et Charte de l’ICOMOS de 1987). Depuis l’inscription sur la Liste du Patrimoine mondial, plusieurs campagnes de restauration exemplaires et de restitution d’espace ont été menées à la maison-atelier de Horta, visant à retrouver l’ensemble des dispositions originelles de l’immeuble. 

Éléments requis en matière de protection et de gestion

L’ensemble des immeubles est classé comme monuments. Les interventions sur ces biens doivent être rapportées par écrit à la Direction des Monuments et des Sites préalablement à leur exécution et, sauf exception, faire l’objet d’une procédure spécifique suivant les procédures fixées par le Code bruxellois de l’aménagement du territoire (COBAT). Dans le cadre de cette procédure, la Commission royale des Monuments et des Sites émet un avis contraignant sur le projet. L’élaboration du dossier de permis d’urbanisme et le chantier sont suivis par la Direction des Monuments et des Sites, qui gère l’octroi des subventions régionales destinées à couvrir une partie des frais de restauration et d’entretien des biens pouvant atteindre 80% du montant des travaux.

Le Gouvernement de la Région de Bruxelles Capitale a apporté une contribution financière importante et son soutien scientifique et administratif aux campagnes de restauration et à l’entretien de la Maison et de l’atelier de Victor Horta ainsi qu’à l’aménagement d’un centre d’accueil des visiteurs.

Plusieurs études et recherches concernant des bâtiments réalisés par Horta et effectuées dans le cadre de campagnes de restauration ou indépendamment de celles-ci, permettent d’appréhender de manière globale l’œuvre de Horta et les techniques mises en œuvre.

Le mobilier et les installations intégrés de l’hôtel Solvay sont classés, à l’exception du mobilier non fixé et des œuvres d’art, qui sont d’origine. Afin de préserver in situ ce patrimoine mobilier exceptionnellement complet, un inventaire a été dressé en collaboration avec le propriétaire.

Le couvrement de l’avenue Louise, mesure qui exigerait des travaux très importants sur l’un des plus importants axes de circulation de la capitale, a déjà été envisagé de manière théorique lors d’études d’incidence, mais s’avère particulièrement difficile à réaliser dans les conditions actuelles.

Les immeubles inscrits étant des propriétés privées, des plans de gestion n’ont pas encore été mis en place. Pour le Musée Horta, qui est le seul immeuble largement ouvert au public, un plan directeur sert à guider les interventions et restaurations projetées. Un projet d’aménagement pour un centre de visiteurs dans la maison voisine est en cours de réalisation.