jump to the content

Lancement du Manifeste sur l’avenir des systèmes de connaissance : Souveraineté de la connaissance pour une planète en bonne santé

Le 12 Novembre, des chefs de file pour le progrès se réuniront au siège de l'UNESCO pour le lancement du Manifeste sur l'avenir des systèmes de connaissance : Souveraineté de la connaissance pour une planète en bonne santé, le dernier Manifeste de la Commission Internationale sur l'Avenir de l'Alimentation et de l'Agriculture.

Participeront au lancement Vandana Shiva, Commission Internationale sur l'Avenir de l'Alimentation et de l'Agriculture, Claudio Martini, Président de la Région Toscane, Danielle Mitterrand, Présidente de France Libertés - Fondation Danielle Mitterrand, Francesco Bandarin, Directeur du Centre du Patrimoine Mondial de l'UNESCO et José Gualinga, Représentant du peuple Kichwa de Sarayaku, Amazonie Equatorienne.

L'humanité est aujourd'hui confrontée à de multiples crises : implosion financière et effondrement de l'économie, chaos climatique, crises énergétique et alimentaire.

A l'origine de ces multiples crises, le Manifeste pointe un modèle de connaissance réductionniste reposant sur des visions fragmentées du monde qui assimilent processus et systèmes vivants à des machines librement modifiables et manipulables. Or agir comme si le monde était une machine conduit à un monde dans lequel les processus et les systèmes vivants sont détruits.

Le Manifeste démontre comment ce modèle de connaissance a engendré l'instabilité et l'insécurité qui dominent le monde d'aujourd'hui. Il est devenu impératif de promouvoir de nouvelles façons de penser, de nouveaux paradigmes du savoir et des connaissances afin de trouver des solutions réelles et durables pour notre planète.

Le document propose un renouveau des modèles de connaissances basé sur des visions du monde plus holistiques (« tout est interconnecté ») et moins anthropocentriques (« l'homme est une partie et non le maître de la biosphère »), prenant en compte une réalité planétaire devenue incontestable: de mauvais choix risquent de nous mener à une destruction irréversible.

Les problématiques abordées incluent :

La privatisation de la connaissance scientifique et l'alliance de la connaissance et du pouvoir

  • La marchandisation du savoir
  • L'appropriation et l'exploitation illégitime des savoirs traditionnels des communautés autochtones par des intérêts privés, un phénomène qui transforme le bien commun de la connaissance en une simple marchandise et qui aggrave encore plus les inégalités de richesses.
  • Des exemples positifs de changement.

 

Le Manifeste lance un appel global au respect de la souveraineté des connaissances traditionnelles en tant que droit fondamental des peuples du monde à créer, utiliser, faire évoluer et partager leurs savoirs.

La Commission, dirigée par l'activiste et scientifique Vandana Shiva, est une initiative de la Région Toscane et plusieurs leaders de la société civile, universitaires et représentants gouvernementaux du Nord comme du Sud pour la promotion de solutions durables pour un monde socialement et écologiquement responsable. La Région soutient et participe au travail de la Commission depuis sa création en 2003.

  

Commission Internationale sur l'Avenir de l'Alimentation et de l'Agriculture: www.future-food.org

Vandana Shiva / Navdanya : www.navdanya.com

Region Toscane: www.regione.toscana.it

France Libertes : www.france-libertes.fr

Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO: http://whc.unesco.org/

 

 

 

Contacts presse

Pauline Lavaud - 01 53 25 10 43
pauline.lavaud@france-librertes.fr

 

Caroline Lockhart - (+39) 335 710 7624
carolinelockart@yahoo.com

 

Accréditation presse auprès de Roni Amelan: 01 45 68 16 50 r.amelan@unesco.org

 

 

Quand
jeudi 12 novembre 2009
00:00