jump to the content

10ème séminaire sur le patrimoine de l’Université de Cambridge – Le futur des cités historiques : défis, ruptures et continuités

Depuis dix ans, les séminaires sur le patrimoine de l'Université de Cambridge ont rassemblé chercheurs, responsables des politiques et professionnels afin d'examiner les interrogations les plus urgentes dans la recherche sur le patrimoine aujourd'hui.

Cette année, pour son dixième anniversaire, coïncidant également avec la célébration du 800ème anniversaire de la fondation de l'université de Cambridge, le séminaire portera sur le patrimoine culturel, l'architecture et l'environnement bâti dans le contexte d'un monde de plus en plus moderne et mondialisé. En prenant les villes historiques comme point de départ, le séminaire se pose la question suivante : Comment les paysages culturels et urbains peuvent ils être préservés et maintenus, tout en faisant face au développement, à la législation et la marchandisation - Egalement, quelles sont les raisons et les objectifs d'une telle conservation ?

Comme le soutiennent des chercheurs tels que David Lowenthal ou Laurajane Smith, l'émergence d'une conscience patrimoniale dans le monde moderne dépend non seulement d'une relation complexe et changeante à ce qu'est le patrimoine bâti, mais dépend aussi de la valeur qui lui est attribué : ce qu'une communauté comprend du patrimoine et ce qu'elle espère pouvoir en retirer. Facilités par des protocoles préfabriqués qui standardisent le patrimoine, les transformant en des structures de valeur historique, politique et économique, de tels processus ont lieu à de nombreux niveaux d'interaction - à un niveau local, national et international - qui fonctionnent rarement en harmonie. Dans un cadre urbain, ou l'environnement bâti (et ses vestiges) produit et est produit par une relation changeante au passé, ces problèmes apparaissent d'une façon immédiate et inévitable. Sachant cela, le séminaire espère explorer les défis, les paradoxes et les complexités qui surgissent lors de l'analyse des villes historiques.

Le séminaire traitera de trois grands thèmes associés à des études de cas :

  • Défis: Quels sont les défis et problèmes les plus considérables auxquels les villes historiques font face et comment sont ils articulés de nos jours ? Dans le cadre de ces articulations, comment le changement dans les valeurs et les attitudes envers le passé sont ils envisagés au regard des besoins du présent ?
  • Paradoxes : Sur une échelle urbaine, quand et comment la conservation devient-elle une tare, également, quand et comment le développement menace-t-il intrinsèquement l'authenticité d'un lieu ? Est-ce que le désir de maintenir un site historique est le même processus qui finit par dénaturer, voire détruire un site historique ? La négligence peut-elle être vue comme une forme de conservation ? Est-ce que l'idée qu'une ville historique est « unique » est sensée, et comment cette notion fonctionne-t elle d'un point de vue rhétorique et politique ?
  • Continuités: Dans les efforts réalisés pour gérer ces contradictions, comment réconcilier les besoins des villes historiques avec le développement, l'expansion et la modernisation continuels ? Dans quelles mesures peut-on promouvoir la durabilité d'un site historique urbain, et dans quel but ? La réaffectation est-elle une finalité en soi ou bien un moyen d'atteindre cette finalité ? Quelles opportunités permettant d'aller de l'avant  pourraient exister pour le dialogue entre chercheurs et responsables des politiques?
  • Atelier: De plus, chaque journée finira avec un atelier à Cambridge et dans d'autres villes historiques, permettant ainsi des études de cas illustrant les théories qui auront émergé des autres sessions. Cet atelier sera principalement réalisé par les représentants et les participants.

Pour consulter le programme du séminaire: http://www.arch.cam.ac.uk/heritage-seminar/chs09/programme.html

Pour plus d'informations sur le séminaire, veuillez contacter Afroditi Chatzoglou: ac513@cam.ac.uk ou Shadia Taha: st446@cam.ac.uk

Quand
samedi 18 avril 2009
00:00
dimanche 19 avril 2009
00:00

Département d’archéologie, Université de Cambridge, Royaume Uni