jump to the content

Atelier de formation sur la gestion des risques liés au patrimoine culturel

Le premier programme international de formation pour la gestion des risques débute cet automne à Kyoto, sous la direction du Dr. Kanefusa Masuda, membre de l'ICOMOS, Professeur à l'Université de Ritsumeikan au Japon.

Un atelier international de formation sur la gestion des risques liés au patrimoine culturel aura lieu (du 22 octobre au 3 novembre 2006) à Kyoto, au Japon, sous le patronage du Research Center for Disaster Mitigation of Cultural Heritage de l'université de Ritsumeikan (Rits-DMUCH), et avec la coopération scientifique du Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO, de l'ICCROM et de l'ICOMOS.

Cet atelier fait suite aux recommandations adoptées lors de la Session thématique spéciale sur la gestion des risques liés au patrimoine mondial (la Stratégie de réduction des risques sur les biens du patrimoine mondial) tenue à l'occasion de la Conférence mondiale des Nations Unies sur la prévention des catastrophes, en janvier 2005 à Kobé, Hyogo, au Japon. Parmi ces recommandations figure la nécessité pour la communauté universitaire de développer la recherche scientifique, l'éducation et les programmes de formation incorporant le patrimoine mondial, dans ses manifestations matérielles et immatérielles, à la gestion des risques et des interventions post-catastrophes. L'importance de renforcer la connaissance, l'innovation et l'éducation, afin de développer une culture de prévention des catastrophes touchant les biens du patrimoine mondial, a également été réitérée par le Comité du patrimoine mondial lors de sa 30ème session (Vilnius, Lituanie, juillet 2006).

De plus, la « Déclaration », adoptée lors de la Conférence internationale de Davos sur la prévention des catastrophes (août 2006), a confirmé que « l'intérêt pour le patrimoine, à la fois matériel et immatériel, devrait être intégré aux stratégies et plans de réduction des catastrophes qui sont renforcés par l'attention portée aux attributs culturels et à la connaissance traditionnelle ».

En accord avec les règlementations ci-dessus, Rits-DMUCH organisera un programme de deux semaines de formation intensive à la gestion des risques touchant le patrimoine culturel, rassemblant des experts du patrimoine culturel ainsi que des experts en gestion des risques de catastrophes naturelles de divers pays. Ce cours comprendra des conférences, des présentations, des visites de sites et plus particulièrement l'élaboration conjointe d'un plan intégré de gestion des risques destiné aux sites du patrimoine des pays dont les participants sont originaires.

Pendant la première année, 8 experts provenant de 4 pays asiatiques seront invités. Lors des années à suivre, la durée cours sera étendue à 2 mois pour 10 experts de 5 pays. Le cours sera ouvert à tous les pays d'Asie et du Pacifique possédant des sites inscrits au patrimoine culturel mondial et ayant besoin d'élaborer des plans de gestion de risque pour ces sites. L'objectif est que ce programme dure au minimum 5 ans, si possible 10 ans, puisque le Japon est le seul pays où l'on peut trouver de nombreuses traces de catastrophes naturelles passées, telles que des tremblements de terre, des incendies,  des typhons, des inondations et des tsunamis.

Quand
dimanche 22 octobre 2006
00:00
vendredi 3 novembre 2006
00:00

Kyoto, Japon
Contacts
Marielle Richon