English Français

Patrimoine mondial religieux vivant: gestion participative et utilisation durable

Un séminaire international et une réunion des gestionnaires de sites d’intérêt religieux classés au patrimoine mondial ont eu lieu à Kyiv (Ukraine) du 31 octobre au 1 novembre 2018 sur le thème du Patrimoine mondial religieux vivant: gestion participative et utilisation durable.

Les biens du patrimoine mondial tels que les sites religieux et sacrés constituent l'une des plus grandes catégories thématiques de la Liste du patrimoine mondial. Ce séminaire, organisé dans le cadre de l’Initiative de l’UNESCO sur le patrimoine d’intérêt religieux, constitue une pierre angulaire dans l’élaboration des orientations générales concernant la gestion du patrimoine culturel et naturel d’intérêt religieux, comme l’a demandé le Comité du patrimoine mondial.

La réunion a recommandé que la protection et l'utilisation durable des attributs de valeur universelle exceptionnelle et des valeurs sacrées associées de chaque bien du patrimoine mondial d’intérêt religieux soient au cœur de sa gestion. Il a également appelé à la protection intégrale des valeurs spirituelles, historico-culturelles et naturelles dans les biens du patrimoine culturel, naturel et mixte.

Les participants ont encouragé la pleine participation des dépositaires religieux concernés et des représentants des communautés locales au processus de prise de décisions concernant les biens du patrimoine mondial.

Il a en outre été souligné que les autorités en charge de protection des biens, les communautés religieuses, les gestionnaires de sites et les autres parties prenantes et détenteurs de droits, y compris les communautés locales, devraient se mettre d'accord sur les objectifs clefs du système de gestion et/ou des plans de gestion de chaque bien du patrimoine mondial d’intérêt religieux. À cet égard, l’étude des ressources culturelles, naturelles et spirituelles intégrales du bien et de leurs relations, qui définissent les exigences de la préservation de sa valeur universelle exceptionnelle, devrait faire partie intégrante d’un tel système.

Les participants ont appelé à la création d'un réseau de gestionnaires de sites chargés des biens du patrimoine mondial d’intérêt religieux, afin de partager l'expérience acquise sur des sites similaires, y compris ceux associés aux différentes confessions.

La réunion a également recommandé d'utiliser des études de cas et des approches multithématiques pour développer et mettre en œuvre des projets pilotes in situ sur des biens du patrimoine mondial d'intérêt religieux sélectionnés.

Enfin, le rassemblement a encouragé les États parties des régions et sous-régions n'ayant pas encore tenu de réunion de consultation régionale d'experts à organiser celle-ci en étroite collaboration avec le Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Message de Mechtild Rössler,
 Directrice du Centre du patrimoine mondial

Télécharger le texte de la vidéo