Le Programme marin du patrimoine mondial se préparant à entamer sa 10ème année, une soirée spéciale dédiée au patrimoine mondial marin a célébré une décennie de succès de la conservation lors du Congrès mondial sur les parcs (14 novembre 2014).

L'idée d'un Programme marin du patrimoine mondial a émergé lors du précédent Congrès mondial sur les parcs, qui s’est tenu à Durban, en Afrique du Sud, en 2003. Le Congrès mondial des parcs 2014 à Sydney était l'occasion idéale pour refléter une décennie de travail pour protéger les joyaux de la couronne de l'océan. La soirée spéciale a commencé avec une représentation musicale du groupe autochtone WUBA qui vient de signer un accord de partenariat avec l'Autorité du Parc marin du récif de la Grande Barrière pour gérer conjointement leur pays maritime. Des allocutions ont été prononcées par Dan Basta (Directeur de l'Office des sanctuaires marins nationaux de NOAA, l'Administration nationale océanique et atmosphérique), Christophe Lefèvre (Chef des affaires internationales et européennes de l'Agence française des aires marines protégées, AAMP) et Arturo Izurieta (Directeur du Parc national des Galápagos). Dan Basta était le premier hôte de la communauté de gestionnaires de sites marins du patrimoine mondial lors de la réunion à Papahanaumokuakea (USA), tandis que l'AAMP a fourni un second congrès inoubliable à Scandola, en France, l'année dernière.

Cette soirée fut également l’occasion de lancer de  nouvelles applications pour smartphone qui compilent toutes les données, les rapports et les décisions relatifs à la conservation des sites marins du patrimoine mondial. Ces applications sont une ressource importante pour les gestionnaires de sites et les partenaires travaillant dans les 47 sites marins inscrits sur la Liste du patrimoine mondial. 

Pendant la soirée, la première du nouveau film du Programme marin, qui raconte l’histoire des accomplissements majeurs dans la conservation de trois sites marins du patrimoine mondial, s’est déroulée devant une salle comble. Le Top model et Ambassadrice de bonne volonté auprès du Programme des Nations Unies pour l'environnement, Gisèle Bündchen a prêté sa voix à ce film. Christophe Lefèvre (Directeur des Relations internationales de l'AAMP) a délivré un discours clé sur les résultats de la deuxième réunion des gestionnaires de sites du patrimoine mondial marin qui s’est tenue à Scandola, en France en octobre 2013 Près de 20  gestionnaires de sites marins du patrimoine mondial ont participé à l'événement. En tant que leaders dans la conservation des océans à l'échelle mondiale, ils ont collectivement montré à la communauté internationale de conservation comment ces sites exceptionnels ont de nombreuses bonnes pratiques pouvant être utiles pour d'autres aires protégées du monde. Il a également été rappelé à l'auditoire qu'être un site du patrimoine mondial ne signifie pas être protégé face aux menaces ou aux défis de gestion. La soirée spéciale a été rendue possible grâce à l'appui continu de Jaeger-LeCoultre et du gouvernement des Flandres. Cette initiative a également reçu le soutien de l'Agence française des aires marines protégées (AAMP) et du Ministère français de l'Environnement, du Développement durable et de l'Energie dans le cadre de l'accord de coopération France-UNESCO.