Depuis juillet 2013, le monde entier compte 981 biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial. Avec un nombre total de 128 biens situés dans 40 États parties, le continent africain compte 13% des biens du patrimoine mondial. Cette modeste représentation nécessite d’initier des projets d’inscription soutenus. Le continent africain est aussi riche en patrimoines et présente une diversité de biens et de pratiques exceptionnels qui méritent d’être promus au niveau mondial. Les résultats du Second cycle de Rapports périodiques pour les Etats arabes et pour la région Afrique ont été adoptés respectivement lors des 34e et 35e réunions du Comité du patrimoine mondial à Brasilia (2010) et Paris (2011). Les deux rapports périodiques et leurs Plans d’action, ont reconnu la nécessité de renforcer les mécanismes de conservation et de gestion existants au patrimoine mondial par l'utilisation efficace des ressources régionales et la coopération internationale pour le bénéfice des populations. Des questions telles que la connaissance et le savoir-faire coutumier, la pression du développement, l'autonomisation des communautés et les risques politiques ont été mises en évidence comme préoccupations à aborder au cours des années à venir. Beaucoup de bonnes pratiques dans le domaine de la conservation et de la gestion méritent aussi d'être connues et largement diffusées. Les rapports périodiques ont souligné également la nécessité d'organiser des réunions régionales et inter-régionales pour améliorer le travail en réseau et le partage d'expériences sur le continent africain.

En 2012, à l’occasion de la célébration, en Afrique, du 40ème anniversaire de la Convention du patrimoine mondial de l’UNESCO, le Gouvernement d’Afrique du Sud, le Fonds pour le patrimoine mondial africain et le Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO, ont organisé la Conférence « Vivre avec le patrimoine mondial en Afrique” tenue en Afrique du Sud du 26 au 29 septembre 2012. L’une des recommandations de la conférence est d’organiser une réunion régionale tous les deux ans sur le continent africain. En application de cette recommandation, le Gouvernement du Royaume du Maroc et le Fonds pour le patrimoine mondial africain, en partenariat avec le Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO et le bureau multi pays de l’UNESCO à Rabat, sont heureux d’annoncer la tenue d’un séminaire international sur le thème : “ Expériences du patrimoine mondial en Afrique”.

OBJECTIF DU SEMINAIRE

Le séminaire vise à réfléchir sur les expériences du patrimoine mondial en Afrique, concrètement dans les domaines liés au cadre coutumier, à la gestion, à la participation communautaire, à la sensibilisation économique et aux impacts des conflits armés.

Le but est d'analyser les pratiques de gestion des sites africains du patrimoine mondial en vue de partager les expériences sur les réussites et les défis d'intérêt régional et international.

Les résultats de la conférence seront publiés.