jump to the content

Deuxième réunion d’experts dans le cadre du programme de sauvegarde du patrimoine des modernités architecturales et urbaines du monde arabe

Le Centre du patrimoine mondial, le Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb (Rabat) et le Ministère de la Culture du Royaume du Maroc, organisent, grâce au soutien du Centre régional des pays arabes pour le Patrimoine mondial (ARC-WH) une réunion qui se penchera sur la question de la sauvegarde du patrimoine dit des « modernités architecturales et urbaines » du monde arabe. Cette réunion réunira des experts, la plupart du monde arabe, qui poursuivront les discussions entamées sur ce sujet lors d’une première réunion qui s’est tenue au Siège de l’UNESCO, en décembre 2012.

Les Etats arabes ont mené leur 2ème cycle des Rapports périodiques entre 2008 et 2010 et ont développé un Programme régional (2012-2016) visant à renforcer la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial dans la région. Ce programme invite notamment les Etats parties à revoir leurs Listes indicatives afin d’y inclure de nouveaux types de biens culturels et naturels. Les réunions qui ont permis d’aboutir au Programme régional ont révélé un intérêt pour le patrimoine architectural et urbain qualifié de « moderne », ce qui est inédit pour la région dans le cadre de la Convention. En effet, le patrimoine architectural et urbain moderne est absent des Listes indicatives des pays concernés.

Ce programme thématique s’appuie sur deux antécédents importants. En 2001, le Centre du patrimoine mondial, l’ICOMOS et le DOCOMOMO ont lancé une initiative intitulée « Programme du patrimoine moderne » qui vise à documenter et à promouvoir le patrimoine architectural et urbain des XIXème et XXème siècles. Ce type de patrimoine était considéré comme peu représenté sur la Liste du patrimoine mondial et potentiellement menacé par le développement urbain agressif qui caractérise certaines régions du monde. Sur la base des mêmes préoccupations, la Conférence générale de l’UNESCO a adopté en novembre 2011 la « Recommandation concernant le paysage urbain historique », qui a marqué une étape importante vers la protection du patrimoine culturel bâti, par l’intégration des politiques et pratiques relatives à la conservation dans les objectifs du développement urbain.

L’objectif du programme est de révéler le patrimoine des modernités architecturales et urbaines qui existe encore dans le monde arabe et de le mettre en valeur pour le préserver comme partie intégrante de l’héritage des pays auxquels il appartient. Dresser une « carte » des éléments qui composent ce patrimoine dans le monde arabe et les placer sous un même auspice ferait sortir certains de ces éléments de l’oubli ou de l’anonymat et permettrait de les protéger en obtenant des pays, qui sont censés en être les dépositaires, qu’ils les reconnaissent comme patrimoine national à part entière. La gestion de ces sites devrait être alors supervisée et/ou assurée par des experts qualifiés, pouvant bénéficier d’un réseau de spécialistes dans le monde arabe et en dehors.

La deuxième réunion d’experts aura donc lieu du 27 au 29 mai 2013, à Rabat (Royaume du Maroc), première ville du monde arabe inscrite sur la Liste du patrimoine mondial (2012) sous le nom de « Rabat, capitale moderne et ville historique : un patrimoine en partage », sur la base de la valeur exceptionnelle de son patrimoine urbain et architectural moderne.

Les conclusions de cette réunion permettront de définir le cadre de la poursuite du développement de ce programme et les activités à mettre en œuvre. Les résultats pourront  être officiellement présentés aux Etats parties de la région en vue d’un soutien institutionnel à cette initiative et aux activités qui la porteront.



 
Quand
lundi 27 mai 2013
00:00
mercredi 29 mai 2013
00:00

Rabat, Maroc