jump to the content

Décisions du Comité

37 COM 7B.35

Sanctuaire historique du Machu Picchu (Pérou) (C/N 274)

Le Comité du patrimoine mondial,

1.  Ayant examiné le document WHC-13/37.COM/7B.Add,

2.  Rappelant les décisions 33 COM 7B.42 , 34 COM 7B.42 , 35 COM 7B.38 et 36 COM 7B.39, adoptées respectivement à ses 33e (Séville, 2009), 34e (Brasilia, 2010), 35e (UNESCO, 2011) et 36e (Saint-Pétersbourg, 2012) sessions,

3.  Exprime sa vive préoccupation quant à l’absence d’actions marquantes et décisives entreprises pour mettre en œuvre le Plan d’action d’urgence établi en 2009 ou Le Plan d’action révisé élaboré par la mission consultative de 2012, en tant que moyens de traitement des menaces pesant sur le bien, ces mêmes menaces ayant été soulignées depuis plus de dix ans et s’étant accrues depuis 2009 ;

4.  Prend note que le Comité d’aide internationale n’a pas eu d’impact dynamique en matière d’encouragement à une action de traitement des menaces reconnues pour le bien et prend également note de l’absence de soumission par l’État partie d’une proposition technique et financière destinée à poursuivre le soutien à la collaboration avec le Comité d’aide internationale ;

5.  Estime que les menaces très anciennes pesant sur le bien ayant leurs origines, entre autres, dans une utilisation publique du bien accrue, dans des déficiences dans la prise de décisions et les mécanismes de gouvernance, et, dans des aménagements incontrôlés dans le village de Machu Picchu, n’ont pas été intégralement traitées et que leurs effets ont été aggravés ;

6.  Prie instamment l’État partie de confirmer, d’ici le 30 juillet 2013 , que le Comité d’aide internationale assistera les autorités nationales dans le traitement urgent de l’ensemble des problèmes irrésolus, et demande que ladite confirmation inclut un calendrier d’actions détaillé de mise en œuvre des recommandations faites en 2012, assorti d’indications précises sur les ressources financières et techniques disponibles ;

7.  Demande également à l’État partie, conformément aux propositions faites dans le Plan d’action d’urgence de 2009, aux recommandations de la mission consultative de 2012 et aux précédentes décisions du Comité du patrimoine mondial, de mettre en œuvre les mesures suivantes dans le cadre du calendrier détaillé  ci-dessous:

a)  harmoniser les cadres législatifs et mettre en vigueur les mesures réglementaires ainsi que les sanctions prévues pour violation de ces mesures d’ici le 1er avril 2014 ,

b)  élaborer une stratégie globale pour l’accès ouest au bien d’ici le 1er avril 2014 ,

c)  entreprendre l’évaluation d’efficacité de la gestion dont les conclusions sont à inclure dans l’examen et la mise à jour du Plan de gestion du bien, d’ici le 1er avril 2014 ,

d)  achever et adopter le Plan d’utilisation publique, conformément aux dispositions du Plan de gestion du bien, comprenant, entre autres, la définition de la capacité d’accueil du Sanctuaire historique et du village de Machu Picchu et les mesures anticipées en matière de limites du nombre de visiteurs, d’ici le 1er avril 2014 ,

e)  achever les plans de réduction des risques et de sauvetage, y compris toutes les parties concernant le cycle de risques de catastrophes, sans se limiter à la réponse aux situations d’urgence, d’ici le 1er avril 2014 ,

f)   achever et adopter le Plan d’urbanisme du village de Machu Picchu définissant les mesures réglementaires, y compris les règles de construction et les procédures d’accord de permis de construire aux nouvelles constructions dans le village et les secteurs mitoyens du bien et de sa zone tampon, d’ici le 1er avril 2014  ;

8.  Estime également que si l’absence de mise en œuvre des actions ci-dessus mentionnées est constatée par la 39e session du Comité du patrimoine mondial en 2015, les effets cumulatifs des menaces identifiées et de longue date auraient un impact irréversible sur le bien, ce qui pourrait conduire à considérer l’inscription du bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril par le Comité du patrimoine mondial à sa 39e session en 2015 ;

Demande en outre à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2014 , un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et la mise en œuvre des points ci-dessus mentionnés ainsi que le rapport final sur les mesures demandées d’ici le 1er avril 2014, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 39e session en 2015.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-13/37.COM/7B.Add
Thèmes : Conservation, Liste du patrimoine mondial en péril
Etats Parties : Pérou
Session : 37COM