jump to the content

Décisions du Comité

36 COM 8B.41

Biens culturels - Kiev : cathédrale Sainte-Sophie et ensemble des bâtiments monastiques et laure de Kievo Petchersk pour inclure les églises Saint-Cyril et Saint André (Ukraine)

Le Comité du patrimoine mondial,

1.    Ayant examiné les documents WHC-12/36.COM/8B et WHC-12/36.COM/INF.8B1,

2.    Diffère l’examen de la proposition d’inscription de Kiev : cathédrale Sainte-Sophie et ensemble des bâtiments monastiques et laure de Kievo Petchersk pour inclure les églises Saint-Cyril et Saint André, Ukraine, sur la Liste du patrimoine mondial afin de permettre à l’État partie, avec l’aide de l’ICOMOS et du Centre du patrimoine mondial, si nécessaire, de :

a)   clarifier la situation des limites du bien de l’église Saint-Cyril,

b)   envisager de créer une zone tampon au nord-est de l’église Saint-André, sur la pente de la colline en contrebas de l’édifice,

c)   confirmer que le droit de propriété du bien étendu a été transmis en 2011 au ministère de la Culture,

d)   confirmer que la tutelle ministérielle s’exerçant sur l’entité en charge du bien étendu, l’Aire de conservation de Sainte-Sophie, a bien été transmise en 2011 au ministère de la Culture,

e)   indiquer clairement les protections légales en vigueur et le système de gestion en charge de l’appliquer, et y faire figurer la planification de la conservation,

f)    pour mettre fin à l’absence de régulation des travaux de construction dans la zone tampon, garantir par la nouvelle Loi en préparation sur la réglementation de l’urbanisme que tout projet au sein de la zone tampon sera examiné par le ministère de la Culture, avec la possibilité d’un avis suspensif en cas de menace sur la valeur environnementale et paysagère des biens,

g)   mettre en place un plan de gestion unifié pour l’ensemble du bien étendu, les zones tampons et la protection paysagère de Kiev métropole orthodoxe,

h)   arrêter le projet de reconstruction d’un clocher à l’église Saint-Cyril,

i)     appliquer sans délai un moratoire à la restructuration de la rue Andréevskii Spusk, le long de l’église Saint-André, en vue d’en mieux maîtriser les impacts visuels sur le bien ;

3.    Considère que toute proposition d’inscription révisée devra être étudiée par une mission qui se rendra sur le site ;

4.    Recommande que l’État partie prenne en considération les points suivants :

a)   poursuivre les efforts de connaissance et de suivi de l’instabilité des sols pour les deux églises,

b)   confirmer les possibilités d’une intervention rapide de secours appropriés en cas d’incendie à l’église Saint-Cyril,

c)   régler la question de l’usage abondant des cierges et des bougies qui noircissent et dégradent les éléments peints et décorés, par ailleurs fragiles,

d)   réguler la circulation automobile et le stationnement dans le périmètre de l’église Saint-André,

e)   améliorer l’accueil des touristes à l’extérieur de ces deux biens, notamment à l’église Saint-André où la qualité environnementale de l’église est menacée (baraques, stationnement…),

f)   veiller à associer à l’autorité transversale de l’Aire nationale de protection de Sainte-Sophie les autres partenaires de la gestion, églises orthodoxes et municipalité de Kiev notamment, ainsi que la population.

Thèmes : Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial
Etats Parties : Ukraine
Session : 36COM