jump to the content

Décisions du Comité

36 COM 7B.94

Paysage minier des Cornouailles et de l’ouest du Devon (Royaume-Uni de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord) (C 1215)

Le Comité du patrimoine mondial,

1.   Ayant examiné le document WHC-12/36.COM/7B.Add,

2.   Rappelant la décision 30 COM 8B.50, adoptée à sa 30e session (Vilnius, 2006),

3.   Se déclare extrêmement préoccupé par le fait que tous les détails sur la reprise des activités minières à South Crofty aient été communiqués au Centre du patrimoine mondial après que le permis de construire eut été délivré, contrairement à la demande du Comité du patrimoine mondial au moment de l’inscription, et considère que ces projets devraient être arrêtés jusqu’à ce qu’une évaluation soit réalisée sur leurs impacts ;

4.   Prend note que l’exploitation minière à l’intérieur de biens du patrimoine mondial viole les normes reconnues par le Comité du patrimoine mondial et le Conseil international des mines et des métaux et recommande que l’État partie envisage de proposer une modification importante des délimitations du bien pour garantir que des zones qui sont proposées pour la reprise de l’exploitation minière commerciale seront supprimées du site, avant toute reprise des activités minières ;

5.   Demande à l’État partie d’arrêter l’aménagement du port de Hayle à la lumière de son impact potentiel sur la valeur universelle exceptionnelle du bien afin de permettre une régénération à plus petite échelle qui soit axée sur le patrimoine ;

6.   Demande également à l’État partie d’informer le Centre du patrimoine mondial, en temps utile, de tout projet d’aménagement important prévu à l’intérieur du bien ou dans son voisinage, y compris l’installation de traitement des déchets prévue dans le district minier de Gwennap, conformément au paragraphe 172 des Orientations ;

7.   Demande en outre à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2013, un rapport mis à jour sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre de ce qui précède, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 37e session en 2013.