English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

36 COM 7B.64

Vat Phou et les anciens établissements associés du paysage culturel de Champassak (République démocratique populaire lao) (C 481)

Le Comité du patrimoine mondial,

1.   Ayant examiné le document WHC-12/36.COM/7B.Add,

2.   Rappelant la décision 35 COM 7B.72, adoptée à sa 35e session (UNESCO, 2011),

3.   Regrette que l’État partie n’ait pas remis de rapport sur l’état de conservation du bien comme demandé par le Comité du patrimoine mondial ;

4.   Exprime sa préoccupation quant à l’aménagement d’infrastructures sur le territoire du bien sans qu’aucune évaluation d’impact patrimonial n’ait été menée ou qu’aucun plan général de paysage en place et prie instamment l’État partie de mettre en œuvre les mesures nécessaires afin d’atténuer les impacts identifiés ;

5.   Prend note des conclusions de la mission de de suivi réactif de février 2012 et encourage l’État partie à mettre en œuvre ses recommandations, en particulier :

a)  suivre la circulation sur la route 14A, mettre en oeuvre des mesures de contrôle du nombre et de la vitesse des véhicules et envisager la création d’une route alternative durable à l’ouest du bien,

b)  élaborer un plan général d’utilisation des secteurs du bien qui traitent les problèmes de zonage, d’utilisation du bien, d’aménagement potentiel d’infrastructures et de normes pour les équipements,

c)  mener une évaluation d’impact visuel sur les différents emplacements envisagés pour la construction d’un château d’eau et soumettre ses conclusions à l’examen du Centre du patrimoine mondial et des Organisations Consultatives avant tout engagement définitif de mise en oeuvre du projet,

d)  mettre en oeuvre des mesures destinées à atténuer l’impact visuel du nouveau bureau de gestion du bien et de la porte d’entrée,

e)  développer une stratégie d’interprétation du bien et de sensibilisation, y compris un programme d’engagement des communautés locales, afin d’améliorer l’interprétation du bien et son appropriation pas les communautés associées vivant sur son territoire,

f)   définir une politique de coopération avec les missions étrangères fondée sur des actions prévues par le plan de gestion en lieu à la place des décisions ad hoc ;

6.   Demande à l’État partie de remettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2014, un rapport sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre des recommandations ci-dessus détaillées, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 38e session en 2014.