jump to the content

Décisions du Comité

36 COM 7B.36

Zone de nature sauvage de Tasmanie (Australie) (C/N 181 ter)

Le Comité du patrimoine mondial,

1.   Ayant examiné le document WHC-12/36.COM/7B.Add,

2.   Rappelant la décision 34 COM 7B.38, adoptée à sa 34e session (Brasilia, 2010),

3.   Accueille favorablement l’engagement de l’État partie en vertu du Tasmanian Forests Intergovernmental Agreement à garantir que les forêts adjacentes au bien sont provisoirement protégées de toute activité d’abattage le temps que des évaluations soient entreprises pour identifier la valeur de ces zones, au nombre desquelles la Upper Florentine et les secteurs des vallées de la Styx, de l’Huon, de la Picton et de la Counsel ;

4.   Accueille également favorablement l’intention de l’État partie d’accorder une protection législative aux zones identifiées comme importantes en matière de conservation, pouvant éventuellement inclure une proposition d’inscription en vue d’un ajout éventuel au bien, conformément aux demandes du Comité à ses 32e (Québec, 2008) et 34e (Brasilia, 2010) sessions concernant le potentiel d’autres zones dont l’ajout éventuel au bien pourra être envisagé, lorsque l’Etat partie le jugera opportun ;

5.   Prend toutefois note qu’un nombre de réserves forestières attenantes au bien semblent ne pas bénéficier de la protection provisoire et que des opérations d’abattage et de construction de routes sont en cours dans certaines parties des vallées de la Styx, de l’Huon, de la Picton et de la Counsel, et demande à l’État partie de préciser par écrit au Centre du patrimoine mondial d’ici le 1er février 2013 que les zones ayant une potentielle valeur universelle exceptionnelle ne sont pas exclues de la protection provisoire, afin de conserver leur potentiel pour un éventuel ajout au bien du patrimoine mondial ;

6.   Prend également note que les structures de suivi existantes du bien conjuguées à la révision du State of Tasmanian World Heritage Area Report en 2014 devraient permettre d’obtenir des données détaillées sur les impacts actuels des opérations forestières adjacentes sur l’intégrité et les valeurs du bien et que cela devrait permettre de contribuer à la gestion de ces impacts, et des réserves forestières attenantes, dans le cadre de la révision 2015 du plan de gestion de la zone de nature sauvage de Tasmanie (2015 Tasmanian wilderness World Heritage Management Plan) ;

7.   Note l’engagement continu de l’État partie en faveur du maintien des ressources du patrimoine culturel aborigène et réitère sa recommandation de renforcer l’effectif de spécialistes du patrimoine culturel, afin de garantir une protection et une gestion adéquates des sites culturels autant au sein du bien que dans son voisinage immédiat ;

8.   Accueille favorablement la refonte du comité consultatif des zones du bien et recommande qu’il inclue des représentants de toutes les parties prenantes, notamment la communauté aborigène ;

9.   Demande par ailleurs à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2015, un rapport détaillé sur l’état de conservation du bien, incluant des données sur les impacts des opérations d’abattage sur la valeur universelle exceptionnelle du bien et sur la réponse proposée en matière de gestion, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 39e session en 2015.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-12/36.COM/7B.Add
Thèmes : Conservation, Rapports
Etats Parties : Australie
Session : 36COM