jump to the content

Décisions du Comité

35 COM 7B.82

Centres historiques de Berat et de Gjirokastra (Albanie) (C 569 bis)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-11/35.COM/7B,

2. Rappelant la décision 33 COM 7B.87, adoptée à sa 33esession (Séville, 2009),

3. Exprime sa profonde préoccupation devant le manque de contrôle des constructions illégales et regrette qu'un plan à long terme n'ait pas été mis en place pour remédier aux infractions déjà commises, afin de protéger la valeur et l'intégrité du bien;

4. Exprime également sa préoccupation devant l'absence de progrès accomplis en vue de l'introduction d'un programme d'interventions archéologiques dans le cas de restaurations importantes, et devant le fait qu'aucun plan général de lutte contre l'incendie n'ait été approuvé pour l'ensemble du bien;

5. Reconnaît les efforts déployés pour mettre en place à Berat un plan de développement touristique répondant aux besoins de la communauté locale dans le cadre du plan de gestion et exprime en outre sa préoccupation qu'aucun plan analogue n'ait été adopté pour Gjirokastra;

6. Réitère sa demande à l'Etat partie de mettre en place d'urgence un plan d'action approuvé et un calendrier pour traiter les infractions actuelles et éviter toute infraction à venir;

7. Réitère également sa demande à l'Etat partie d'élaborer et d'appliquer des indicateurs de suivi détaillés, adaptés aux caractéristiques porteuses de valeur universelle exceptionnelle du bien et reposant sur des inventaires détaillés de celui-ci;

8. Prend note de l'intention de l'Etat partie de mener à bien un projet de restauration «majeure» du château de Berat et demande à l'Etat partie d'en communiquer le détail au Centre du patrimoine mondial pour son évaluation par les organisations consultatives avant que les travaux ne débutent;

9. Demande également à l'Etat partie d'inviter une mission conjointe de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS à évaluer l'état général de conservation du bien et l'avancement de sa gestion, et à évaluer si les critères sont remplis pour l'inscrire sur la Liste du patrimoine mondial en péril;

10. Demande en outre à l'Etat partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2013, un rapport sur l'avancement des points ci-dessus, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 37e session en 2013.