English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

35 COM 7B.36

Zone de conservation de Ngorongoro (République unie de Tanzanie) (C/N 39)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-11/35.COM/7B,

2. Rappelant les décisions 34 COM 7B.4 et 34 COM 8B.13, adoptées lors de sa 34e session (Brasilia, 2010),

3. Prend note des progrès accomplis par l'Etat partie dans la prise en compte des recommandations des missions de 2007 et 2008, en particulier par l'interdiction de l'agriculture et le changement d'orientation vers une stratégie d'amélioration du cheptel présent sur le territoire du bien;

4. Considère que le travail entrepris sur le cheptel devrait s'inscrire dans le cadre d'une stratégie plus large sur le pastoralisme pour le bien, prenant en compte la capacité d'accueil et respectant les attributs naturels et culturels de la valeur universelle exceptionnelle du bien;

5. Considère également que malgré les progrès accomplis, le bien continue à devoir faire face à de nombreuses pressions exercées par l'activité touristique et la population résidente en accroissement, et rappelle l'importance de s'assurer de l'implication effective de tous les acteurs concernés dans la planification de l'utilisation des terres, dans le développement de mécanismes de partage des profits plus transparents et efficaces ainsi que dans une stratégie touristique globale et réaliste;

6. Demande à l'Etat partie de s'assurer que le projet de mise à niveau du réseau routier porté par l'Autorité de la zone de conservation de Ngorongoro (Ngorongoro Conservation Area Authority - NCAA) soit soumis à une évaluation d'impact environnemental approprié, y compris d'une évaluation d'impact patrimonial et que cette "stratégie routière" lisible destinée à Ngorongoro et à Serengeti soit établie sur la base d'une évaluation environnementale stratégique;

7. Prie instamment l'Etat partie de mettre en œuvre les recommandations des missions de suivi de 2007 et de 2008 afin de prendre en compte les multiples menaces pesant les valeurs naturelles du bien et de mettre également en œuvre les recommandations du Comité du patrimoine mondial faites lors de sa 34e session et de la mission conjointe de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS de 2011, en particulier:

a) finaliser et rendre opérationnel le protocole d'accord entre le Département des antiquités et la NCAA afin de constituer un socle à la gestion intégrée des patrimoines naturel et culturel du bien et de débloquer des ressources tant humaines que financières pour mettre en œuvre cette tâche,

b) fournir les détails sur la zone spécifique et la localisation des ressources paléoanthropologiques, y compris les limites précises pour Laetoli, le lac de Ndutu, Nasera et les tumuli funéraires de Ngorongoro ainsi que leurs cadres afin d'assurer la protection de leurs paysages archéologiques sensibles sur le territoire du bien, sur la localisation des découvertes de tous les sites paléoanthropologiques, et sur les plans de conservation de tous les sites paléoanthropologiques,

c) établir et adopter des orientations officielles de recherche pour la collecte, l'enregistrement, le statut et la conservation des vestiges archéologiques et paléoanthropologiques en conformité avec la Loi sur les antiquités et les règles internationales en vigueur,

d) remettre au Centre du patrimoine mondial un rapport complet sur les fouilles partielles des empreintes de Laetoli, avec notamment tous les rapports préliminaires,

e) soumettre tout éventuel projet de construction sur le site de Zinjanthropus à la gorge d'Olduvai au Centre du patrimoine mondial pour examen par les Organisations consultatives, conformément au paragraphe 172 des Orientations,

f) réunir un comité scientifique international composé d'experts de la conservation et de paléontologie, avec le concours du Centre du patrimoine mondial et des Organisations consultatives, afin d'évaluer le rapport sur les fouilles partielles des empreintes dans la perspective de décisions à venir sur la protection et la présentation du site de Laetoli;

8. Demande également à L'Etat partie de faire cesser toute activité sur le site de Laetoli jusqu'à ce que cette évaluation scientifique ait été prise en considération par le Comité du patrimoine mondial;

9. Demande en outre à l'Etat partie d'inviter une mission conjointe de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ ICOMOS/UICN à évaluer les progrès accomplis dans la mise en œuvre des recommandations de la mission et, en particulier, sur la création d'un mécanisme de gestion intégrée des patrimoines naturel et culturel;

10. Demande par ailleurs à l'Etat partie de remettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2012, un rapport détaillé de conservation du bien, comprenant notamment une actualisation de la mise en œuvre des recommandations des missions de 2007, 2008 et 2011 et le rapport du comité scientifique international sur les empreintes de Laetoli, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 36e session en 2012.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-11/35.COM/7B
Thèmes : Conservation
Session : 35COM