jump to the content

Décisions du Comité

35 COM 8B.45

Biens Culturels - Cathédrale de León (Nicaragua)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les documents WHC-11/35.COM/8B et WHC-11/35.COM/INF.8B1,

2. Inscrit la Cathédrale de León, Nicaragua, sur la Liste du patrimoine mondial sur la base des critères (ii) et (iv);

3. Adopte la déclaration de valeur universelle exceptionnelle suivante :

 

Brève synthèse 

Construite entre 1747 et le début du XIXe siècle, la cathédrale de León résulte de la fusion du plan rectangulaire des basiliques d'inspiration espagnole  et des caractéristiques et proportions de l'architecture régionale.  D'un point de vue stylistique, le monument montre la transition du baroque au néo-classique et se caractérise par la sobriété de sa décoration. La cathédrale de León illustre de manière exceptionnelle le style architectural Baroque d'Antigua Guatemala et, dans son association de l'art espagnol et des caractéristiques régionales façonnée par l'environnement géographique et par les groupes qui ont travaillé à son édification, elle est l'expression matérielle de la formation de la société de l'Amérique latine. L'application du plan quadrangulaire typique d'origine espagnole s'intègre remarquablement aux caractéristiques architecturales inspirées des styles Baroque et néoclassique européens et de l'interprétation d'Antigua Guatemala. Parmi les caractéristiques propres à Antigua on distingue les formes essentiellement horizontales et les tours basses et trapues, en réponse aux risques sismiques, et les décorations intérieures et extérieures.

Critère (ii) : La cathédrale de León est un exemple exceptionnel d'échange de valeurs humaines démontrées par les diverses influences architecturales de l'art espagnol qui fusionnent dans ce monument, formé par l'artisanat local et l'environnement social et géographique.  La cathédrale de León exprime matériellement le syncrétisme social, religieux et artistique de la nouvelle société latino-américaine qui apparaît au XVIIIe siècle.

Critère (iv) : La cathédrale de León constitue un exemple exceptionnel d'une interprétation régionale d'Amérique centrale d'un type de bâtiment religieux fusionnant plusieurs sources stylistiques et architecturales en un ensemble marqué par l'unité et l'importance architectural et sociale.

Intégrité

La cathédrale de León a été correctement conservée, elle est intacte et, bien qu'ayant été l'objet de travaux de réparations et d'entretien, n'a pas subi de modifications importantes.

Authenticité

L'authenticité est maintenue par la pérennité du plan d'origine, des matériaux, des fonctions, de la portée sociale et de la relation à l'environnement urbain.

Mesures de protection et de gestion

Le bien est correctement protégé par la législation nationale et la réglementation municipale mais la zone tampon est en attente de l'approbation du plan de développement municipal et des instruments juridiques de mise en application. La gestion du bien proposé pour inscription est sous la responsabilité de plusieurs institutions publiques et privées, à savoir : le Diocèse de León, qui est aussi le propriétaire, la Direction nationale du patrimoine culturel (INC), responsable de la conservation et de la promotion de la culture nationale, le service du centre historique de la municipalité de León, responsable de la protection et de la conservation du centre historique et de ses principaux bâtiments. Un plan de gestion de la cathédrale de León a été préparé et approuvé par la Direction nationale du patrimoine culturel (INC 2009) mais il attend toujours l'approbation officielle du Diocèse et de la municipalité et son intégration à un plan de préparation aux risques. Le plan de développement municipal, dont l'approbation est en cours de finalisation, est l'instrument complet envisagé par l'État partie pour le développement, la revitalisation et la gestion de la ville. Il intègre tous les autres plans existants, y compris le plan de gestion de la cathédrale et le plan du centre historique de León.

 

4. Recommande que l'État Partie renforce :

a) la mise en œuvre du plan de gestion de la cathédrale par toutes les parties prenantes administratives et par l'État partie lui-même,

b) la mise en œuvre du plan de développement municipal ;

5. Recommande également à l'État partie de soumettre une demande pour une modification mineure des limites de la zone tampon, afin d'en retirer les axes linéaires qui traversent El Sagrario en direction de Guadalupe, en préservant l'axe de la Calle Real ;

6. Demande à l'État partie de prendre en considération les points suivants:

a) continuer de chercher des moyens de résoudre la situation concernant les vendeurs de rue qui utilisent les rues et les espaces publics autour de la cathédrale pour leur commerce,

b) remédier d'urgence au problème du raccordement du système électrique et au problème de mise à la terre du système d'éclairage, car ce sont des problèmes de sécurité publique,

c) changer l'emplacement de la disgracieuse tour de communication placée devant la Cathédrale,

d) compléter le plan de gestion de la cathédrale par un chapitre sur la préparation aux risques.

Thèmes : Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial
Etats Parties : Nicaragua
Session : 35COM