jump to the content

Décisions du Comité

35 COM 8B.29

Biens Culturels - Citadelle de la dynastie Hô (Viet Nam)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les documents WHC-11/35.COM/8B et WHC-11/35.COM/INF.8B1,

2. Reconnaissant la désignation de la Muraille extérieure de La Thanh comme patrimoine national et l'adoption récente de documents légaux afin de renforcer la protection et la préservation du bien,

3. Inscrit la Citadelle de la dynastie Hô, Viet Nam, sur la Liste du patrimoine mondial sur la base des critères (ii) et (iv) ;

4. Prend note de la Déclaration de valeur universelle exceptionnelle provisoire suivante:

 

Brève synthèse

Édifiée en 1397, la Citadelle de la dynastie Hô, composée de la Citadelle intérieure, du rempart extérieur de La Thanh et de l'autel Nam Giao, couvre une superficie de 155,5 hectares qu'entoure une zone tampon de 5.078,5 hectares. Son emplacement a été choisi selon les principes géomantiques dans un paysage aux panoramas d'une grande beauté, entre les fleuves Ma et Buoi, dans le district de Vinh Lôc,  province de Thanh Hoa, au Viet Nam.

La Citadelle intérieure construite avec de gros blocs de pierre calcaire représente une nouvelle phase du développement de la technologie architecturale et de l'urbanisme dans le contexte de l'Asie de l'Est et du Sud-Est. Elle démontre l'utilisation d'éléments architecturaux en termes d'aménagement du territoire et de décoration, destinée à une cité impériale centralisée afin d'illustrer une conception du pouvoir royal fondée sur l'adoption de la philosophie confucianiste au sein d'une culture bouddhiste prédominante.

Capitale du Viet Nam de 1398 à 1407, mais aussi centre politique, économique et culturel du Nord Viet Nam centre-norde du XVIe au XVIIIe siècle, elle apporte un témoignage exceptionnel sur une période cruciale dans l'histoire du Viet Nam et de l'Asie du Sud-Est, à l'époque où les concepts traditionnels de la royauté et des valeurs bouddhistes cédaient le pas à de nouvelles tendances de la technologie, du commerce et de l'administration centralisée.

Critère (ii) : Le bien témoigne d'importants échanges de valeurs marqués par l'influence du confucianisme chinois sur un symbole du pouvoir régalien centralisé à la fin du XIVe siècle et au début du XVe siècle. Il représente de nouveaux développements dans le style architectural, s'agissant de la technologie et de l'urbanisme dans un contexte propre à l'Asie de l'Est et du Sud-Est, utilise pleinement l'environnement naturel et intégre des éléments distinctement vietnamiens, mais aussi de l'Asie de l'Est et du Sud-Est, dans ses monuments et son paysage urbain.

Critère (iv) : C'est un exemple exceptionnel d'un ensemble architectural dans un cadre paysager qui illustre l'épanouissement du néoconfucianisme pragmatique dans le Viet Nam de la fin du XIVe siècle, à une époque où il se diffusait dans tout l'Extrême-Orient pour devenir une influence philosophique majeure sur le gouvernement de la région. L'utilisation de gros blocs de pierre témoigne du pouvoir d'organisation de l'Etat néoconfucéen, reflète les échanges en matière de techniques de construction dans la région du sud-est asiatique, et le déplacement de l'axe principal distingue la disposition de la Citadelle de la norme chinoise.

Intégrité

L'intégrité du bien est garantie par les zones des trois principaux composants qui représentent les caractéristiques de la dynastie Hô : la citadelle intérieure, l'autel Nam Giao et une partie du rempart extérieur La Thanh. Ces éléments reflètent la présence d'une citadelle qui est restée quasiment intacte, avec des remparts de pierre massifs dans un cadre paysager aisément reconnaissable. De même, les fouilles ont révélé une riche source de vestiges archéologiques souterrains conservés sous les cultures de riz et autres cultures actuelles, dans les délimitations des trois composants.

Authenticité

Les conditions d'authenticité, s'agissant de l'emplacement géoculturel et du cadre paysager du bien, sont presque inchangées ; la disposition et la conception architecturale, ainsi que les matériaux des remparts de la citadelle intérieure, les quatre portes, les sections des douves, la section du rempart extérieur de La Thanh et les vestiges archéologiques de l'autel Nam Giao sont bien conservés. Les fouilles archéologiques dans le bien révèlent des structures contemporaines bien conservées de la dynastie Hô. La zone tampon renferme tous les éléments culturels qui constituaient une grande cité impériale à la fin du XIVe siècle et au début du XVe siècle, à savoir des monuments religieux, des villages traditionnels, des maisons communales, d'anciennes routes, des marchés, des pontons et des points de vue panoramiques qui sont une expression matérielle directe des valeurs culturelles du bien.

Mesures de protection et de gestion

Les délimitations du bien et la zone tampon sont bien protégées par la Loi sur le patrimoine culturel et les lois vietnamiennes qui s'y rapportent, et par la Réglementation du Comité populaire de Thanh Hoa. Le bien est directement administré par le Centre de conservation de la Citadelle des Hô. Un plan de gestion du bien a été adopté en novembre 2010. La décision relative à la promulgation de la gestion du projet d'aménagement, rénovation et construction de la ville de Vinh Loc et des zones environnantes concernant la Citadelle de la dynastie Hô (décision N° 1784/QD-UBND) est un document juridique qui s'applique au contrôle du développement urbain près de la citadelle intérieure, dans la ville de Vinh Loc, en particulier sur l'axe de la Citadelle intérieure au mont Don Son, et dans la zone tampon en général, de façon à protéger toutes les lignes de vue le long des axes entre les caractéristiques topographiques et celles qui se présentent dans la zone délimitée par le rempart extérieur et les fleuves Ma et Buoi. Une attention particulière doit être accordée à l'élaboration d'un plan de gestion et de préparation aux risques et d'un programme de participation de la population locale à la protection et à la gestion du bien. Les autorités et la population locales travaillent en étroite concertation à la conservation et la protection du bien à travers un programme de formation et de sensibilisation de l'opinion publique.

 

5. Recommande que l'État partie:

a) élargisse les délimitations du bien pour englober le cadre paysager de la citadelle des Hô, qui comprend la Voie impériale de la porte Sud de la citadelle intérieure à l'autel Nam Giao, ainsi que les villages traditionnels, les monuments religieux, les anciennes routes, les marchés, les pontons, les tombes impériales, les grottes et les points de vue panoramiques à l'intérieur de la ligne du rempart extérieur de La Thanh,

b) entreprenne un inventaire systématique des temples, grottes, villages et autres lieux tels que le ponton royal, le ponton en pierre avec le folklore associé en rapport avec la dynastie Hô et qui comprennent des attributs de valeur universelle exceptionnelle,

c) entreprenne un programme d'investigation archéologique stratégique visant la compréhension des problèmes de drainage dans la citadelle intérieure et des éléments incarnant la valeur universelle exceptionnelle du bien, dont la validation du tracé de la voie impériale,

d) clarifie la composition de la Zone2 du plan de gestion: zone protégée de village historique et monument encore debout,

e) révise le plan de gestion par rapport aux délimitations élargies du bien et l'amende en conséquence,

f) développe une stratégie de gestion et de préparation aux risques en cas d'orages causant des glissements de terrain sur le site de l'autel Nam Giao et de crues affectant le rempart extérieur La Thanh et d'autres sites,

g) mette sur pied un système de gestion des déchets dans la citadelle intérieure,

h) encourage l'implication des habitants dans la protection et la gestion du bien.

Thèmes : Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial
Etats Parties : Viet Nam
Session : 35COM