jump to the content

Décisions du Comité

34 COM 8B.22

Biens Culturels - Secteur central de la cité impériale de Thang Long-Hanoï (Viet Nam)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les documents WHC-10/34.COM/8B, WHC-10/34.COM/INF.8B1 et WHC-10/34.COM/INF.8B1,

2. Reconnaissant les efforts déployés par l'Etat partie et les progrès réalisés depuis la mission sur site de l'ICOMOS pour étendre les fouilles archéologiques et assurer une gestion intégrée et unifiée;

3. Inscrit le Secteur central de la cité impériale de Thang Long-Hanoï, Viet Nam, sur la Liste du patrimoine mondial au titre des critères (ii), (iii), et (vi);

4. Prend note de la Déclaration de valeur universelle exceptionnelle provisoire suivante:

Brève synthèse

Le Secteur central de la cité impériale de Thang Long-Hanoï, situé au cœur de la capitale du Viet Nam, est la partie la plus essentielle et la mieux préservée de l'ancienne citadelle impériale de Thang Long. C'est dans cet axe central de la Cité interdite qu'a résidé le pouvoir durant treize siècles. C'était le lieu de résidence et le siège du pouvoir du dirigeant politique - l'empereur au cours des dynasties antérieures aux Nguyen, le vice-roi sous la dynastie Nguyen, les officiers militaires indochinois de haut rang sous la présence française, ou les dirigeants vietnamiens pendant la guerre du Viet Nam. Les éléments du bien proposé pour inscription apportent un témoignage unique sur les trois caractéristiques essentielles qui lui donnent sa valeur universelle exceptionnelle : longévité, continuité en tant que siège du pouvoir, et présence de couches de vestiges superposés incluant à la fois des vestiges archéologiques souterrains et des éléments d'architecture au-dessus du sol attestant d'un urbanisme et d'arts décoratifs. Cette superposition culturelle illustre le haut niveau de diversité culturelle de cette partie du monde et l'échange de valeurs humaines venant d'Asie orientale, d'autres parties d'Asie du Sud-Est et d'Asie du Sud, et leur fusion au cœur du delta du Fleuve Rouge pour façonner une culture à la fois riche et originale. Nombre d'événements d'importance mondiale, dont le développement d'Etats indépendants et de formes de gouvernement dans la région asiatique, l'impact du colonialisme et les luttes pour l'indépendance nationale, ont eu un impact sur le site et se lisent encore dans le paysage.

Critère (ii): Le bien proposé pour inscription illustre en détail et de manière exemplaire treize siècles d'échange de valeurs culturelles dans le développement de l'architecture, des techniques de construction, de l'urbanisme, de la conception paysagère et des arts monumentaux et plastiques en Asie. Sous l'action de la diversité des échanges, le site a été exposé à de grandes idéologies religieuses, éthiques et politiques qui ont eu des incidences sur l'Asie orientale et l'Asie du Sud-est - dont le taoïsme, le confucianisme, le bouddhisme, le colonialisme et le communisme. Toutes ces influences ont été reçues, adaptées et affinées pour s'adapter au contexte politique et social vietnamien, et donner ensemble un témoignage unique d'apports culturels à différentes époques clairement perceptibles dans le site inscrit. Ce site témoigne également de l'adaptation de philosophies et de styles de construction divers d'importance mondiale - d'une part les principes géomantiques (Feng shui) qui ont inspiré la construction des citadelles royales d'Asie orientale et du Sud-Est, et d'autre part le style Vauban européen de construction de fortifications militaires. Le caractère exceptionnel de la civilisation de Thang Long réside dans sa fusion et son amalgame de diverses influences qui ont produit un ensemble unique d'apports culturels stratifiés à différentes époques, dont témoigne le bien proposé pour inscription par l'originalité de ses arts monumentaux, de son architecture et d'autres caractéristiques culturelles.

Critère (iii) : Le schéma d'urbanisme et les différentes couches d'aménagements sur le site proposé pour inscription, ainsi que la fusion complexe de systèmes religieux, philosophiques et idéologiques qui ont façonné ce développement, fournissent un témoignage exceptionnel de l'évolution d'une civilisation asiatique unique et très importante, la civilisation de la population viêt, établie dans le delta du Fleuve Rouge du VIIe siècle jusqu'à une époque récente. Le bien proposé pour inscription permet de mieux comprendre l'évolution de la civilisation vietnamienne pendant treize siècles, centre politique localisé devenu un important siège de pouvoir politique indépendant, et berceau d'une riche tradition culturelle. Ce siège permanent du pouvoir au cours des différentes dynasties qui ont dirigé le Viet Nam est unique par sa durée exceptionnelle d'utilisation en tant que centre politique et culturel, durée rarement égalée dans d'autres sites du patrimoine mondial. Il illustre aussi le rôle d'un ancien Etat colonisé dont la victoire sur le colonialisme a largement influencé les mouvements de libération nationale à l'échelle mondiale.

Critère (vi) : Le site de la citadelle de Thang Long à Hanoï est associé à d'importants processus mondiaux de formation d'Etats modernes et à la lutte pour l'indépendance nationale, droit universellement reconnu depuis de nombreux siècles. Les événements et expressions culturelles ou autres associés à ces processus sont illustrés de manière exemplaire dans la zone centrale de la Citadelle de Thang Long-Hanoï. Les expressions culturelles et artistiques originales qui se sont épanouies dans Cité interdite ont contribué à en façonner l'apparence physique et les arts décoratifs, comme en témoignent de nombreux vestiges mis au jour, notamment dans les sites archéologiques de la zone centrale.

Intégrité 

Le Secteur central de la citadelle impériale de Thang Long-Hanoï est la partie la plus essentielle, la plus centrale et la mieux préservée de l'ancienne Cité interdite et de la citadelle impériale de Thang Long. Il comporte toutes les caractéristiques nécessaires pour témoigner clairement de sa valeur universelle exceptionnelle en tant que siège du pouvoir attestant d'une grande longévité et d'une culture complexe. Les vestiges archéologiques du bien proposé pour inscription sont révélateurs de la durée pendant laquelle Thang Long-Hanoï a été un centre de pouvoir, tandis que les artefacts et bâtiments qui subsistent illustrent l'ampleur des échanges culturels et l'influence de différentes valeurs humaines sur la conception des villes, l'architecture et l'expression artistique, ainsi que sur l'exercice du pouvoir durant une longue période.

Authenticité 

Les monuments qui subsistent et les vestiges au-dessus du sol sont des constructions originales de la dynastie Lê, de la dynastie Nguyen et de la période coloniale française. L'authenticité des vestiges souterrains est attestée par la présence de fondations de structures en bois et de vestiges associés et par les matériaux de décoration des toits des palais qui comportent des symboles de pouvoir régalien. Le haut niveau de l'urbanisme, le caractère affirmé et la solidité de ces structures, ainsi que les précieux ustensiles utilisés par la famille royale fournissent des preuves authentiques de la présence de palais à l'intérieur de la Cité interdite. Les formes et la disposition des édifices et les matériaux de construction employés confirment clairement le rôle du site en tant que centre du pouvoir politique, symbole de régimes nationaux.

Mesures de protection et de gestion requises

Les mesures de protection et de gestion du site incluent la décision de classement du site comme Vestige national d'importance historique (2009), la collecte de fonds dans le pays et à l'étranger pour mener des projets de recherche et de conservation, et la mise en place de cours de renforcement des capacités pour les administrateurs de l'agence chargée de la gestion.

Avant la proposition d'inscription, le site était géré par différents organismes et ministères. Il est maintenant placé sous la gestion intégrée et unifiée du Comité du Peuple d'Hanoï, après signature d'un accord du Ministère de la Construction et du Ministère de la Défense nationale confiant la responsabilité de la gestion au Comité du Peuple d'Hanoï.

Le bien est aussi actuellement protégé par un système de documents juridiques de haut niveau, tels que la Loi sur le patrimoine culturel (2001), le Plan d'ensemble pour le Centre politique de Ba Dinh, l'engagement du Premier Ministre de mettre en œuvre les recommandations de l'ICOMOS, et le plan de gestion d'ensemble spécialement établi pour le site.

Le Premier Ministre a publié le 9 décembre 2009 la Déclaration 348/TB-VPCP par laquelle il exige la préservation de toutes les villas construites à la française et interdit strictement la construction de bâtiments de grande hauteur dans la zone centrale d'Hanoï, qui pourraient avoir une incidence sur le site. Les instructions figurant dans la Déclaration du Premier Ministre seront intégrées dans le plan d'ensemble d'Hanoï, actuellement en préparation pour la période jusqu'en 2030, ainsi que dans la vision prévisionnelle jusqu'en 2050.

5. Recommande que l'Etat partie:

a) Renforce et étende l'étude archéologique du bien;

b) Envisage une zone tampon plus vaste pour le bien et s'assure de l'observation des règles de gestion des projets de constructions privées;

c) Mette en œuvre le plan de gestion d'ensemble et s'assure que les différents programmes associés sont mis en œuvre en conformité avec le plan d'ensemble;

d) Ajoute un programme détaillé de suivi, conforme aux orientations générales données dans le dossier de proposition d'inscription;

e) Garantisse et précise les qualifications professionnelles des intervenants de la conservation du bien;

f) Porte une attention particulière au suivi d'un développement touristique que l'on annonce comme devant être important et rapide.

Thèmes : Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial
Etats Parties : Viet Nam
Session : 34COM