English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

34 COM 8B.16

Biens Culturels - Sites de bagnes australiens (Australie)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les documents WHC-10/34.COM/8B et WHC-10/34.COM/INF.8B1,

2. Se félicitant des informations complémentaires apportées par l'Etat partie;

3. Inscrit les Sites de bagnes australiens, Australie, sur la Liste du patrimoine mondial sur la base de critères (iv) et (vi);

4. Adopte la Déclaration de valeur universelle exceptionnelle suivante:

Brève synthèse

Le bien est formé de onze sites complémentaires. Il apporte un exemple éminent et à grande échelle de la migration forcée de condamnés, par leur envoi au bagne dans les colonies lointaines de l'Empire britannique ; une pratique partagée par d'autres Etats coloniaux.

Les sites illustrent les différents types de bagnes organisés au service du projet de développement colonial, pour la construction, les ports, les infrastructures, l'exploitation des ressources, etc. Ils illustrent les conditions de vie des bagnards, des condamnés déportés loin de chez eux, privés de liberté et soumis au travail forcé.

Cette déportation et les travaux forcés qui lui étaient associés s'appliquèrent en masse, tant à des criminels qu'à des condamnés pour des peines relativement mineures, mais aussi pour des délits d'opinion et des opposants politiques. La peine du bagne en Australie s'appliquait également aux femmes et aux enfants à partir de 9 ans. Les bagnes témoignent d'un modèle de punition légale qui fut dominant aux XVIIIe et XIXe siècles dans les grands Etats coloniaux européens, parallèlement et à la suite de l'esclavage.

Le bien montre les diverses formes prises par la colonie pénitentiaire, en relations étroites avec les débats et les croyances sur la punition du crime aux XVIIIe et XIXe siècles en Europe, tant par l'exemplarité et la dureté de la peine à des fins dissuasives que par le projet de réformation sociale par le travail et la discipline. Ils influencèrent l'émergence d'un modèle pénitentiaire en Europe et en Amérique.

Au sein du système colonial établi en Australie, le bagne participa simultanément au rejet des populations aborigènes vers l'intérieur des terres, moins fertiles, et à la création d'une racine importante du peuplement de souche européenne.

Critère (iv) : Les sites de bagnes australiens apportent un exemple éminent de la transformation du bagne classique et des systèmes pénitenciers nationaux, au sein des grands Etats européens des XVIIIe et XIXe siècles, en un système de déportation et de travail forcé au sein du vaste projet colonial de l'Empire britannique. Ils illustrent la variété de la création de colonies pénitentiaires au service des besoins matériels multiples de l'aménagement d'un territoire nouveau. Ils témoignent d'un système carcéral poursuivant de nombreux objectifs allant de la punition sévère et dissuasive aux travaux forcés pour les hommes, les femmes comme les enfants, ainsi que de la réformation des condamnés par le travail et la discipline.

Critère (vi) : La déportation de criminels, de délinquants et de condamnés politiques vers les territoires coloniaux, par les grands Etats-nations entre le XVIIIe et le XXe siècle, forme une importante expérience de l'histoire humaine, notamment par ses dimensions pénales, politiques et coloniales. Les bagnes australiens présentent un exemple particulièrement complet des termes de cette histoire et des valeurs symboliques qui lui sont associées, en lien avec les débats de la société moderne et contemporaine en Europe. Ils illustrent une phase active de l'occupation du territoire colonial au détriment des Aborigènes, et le processus de création d'une population coloniale de souche européenne par la dialectique de la punition et de la déportation suivie par celle du travail forcé et de la réformation sociale sous la forme de l'insertion sociale en tant que colon.

Intégrité et authenticité

L'intégrité structurelle et paysagère du bien est inégale suivant les sites et le type de témoignage considéré. Elle a été affectée par des histoires locales parfois marquées de réutilisations ou de longs abandons. L'intégrité oscille entre des ensembles bien préservés et d'autres où elle peut être qualifiée de fragmentaire. En dehors de certaines perspectives visuelles en milieu urbain, la situation de l'intégrité du bien est par ailleurs bien contrôlée par les plans de gestion de sites.

Malgré la complexité d'un bien formant une série de onze sites distincts qui comprennent plus de 200 éléments porteurs des attributs de la valeur du bien, l'authenticité de la très grande majorité d'entre eux est bonne.

Mesures de protection et de gestion requises

Tous les sites constituant le bien sont inscrits sur la liste du patrimoine national (National Heritage List). Ils sont également protégés par la Loi de protection de l'environnement et de conservation de la biodiversité de 1999.

Il n'y a pas de menace majeure pesant directement sur les éléments constitutifs du bien en série.

La protection générale et la conservation du bien sont satisfaisantes. La conservation s'inscrit dans une dynamique globale positive par l'application des plans de conservation de chacun des sites. Une exception concerne les domaines de Brickendon et Woolmers lesquels nécessitent actuellement une assistance, tant pour la protection que pour la conservation.

Les systèmes de gestion des sites composant le bien sont appropriés et ils sont convenablement coordonnés par le Cadre stratégique de gestion du bien et son Comité de pilotage. Pour les sites comprenant des acteurs privés dans l'accueil des visiteurs, une amélioration de l'interprétation est cependant nécessaire ; celle-ci comprend les objectifs communs soulignés dans le Cadre stratégique de gestion. Il s'agit par ailleurs de considérer les structures d'accueil des visiteurs et leur développement dans le respect de la conservation paysagère des sites.

5. Recommande que l'Etat partie prenne en considération les points suivants:

a) Préciser les nouvelles surfaces du bien et de sa zone tampon à Hyde Park Barracks et à Great North Road, ainsi que le nombre d'habitants;

b) Veiller à une participation régulière et effective de tous les comités de site au fonctionnement du Comité de pilotage de l'ensemble du bien en série;

c) Dans le cadre des sites où interviennent des partenaires privés, notamment à Kingston & Artur's Vale (site n° 1) et dans la zone tampon de Port Arthur (site n° 8), la concertation entre le Comité de site et ces acteurs privés doit être renforcée et développée. L'établissement d'une charte partagée de bonne conduite pour la conservation et la gestion de ces deux biens serait utile;

d) Envisager l'enlèvement de structures ou de constructions anachroniques sur les sites d'Old Government House (site n° 2), Cascades (7) et de Fremantle (11);

e) Différencier les éléments structurels suivant les époques et les usages à Darlington (5) et à Cockatoo (10);

f) Envisager une consolidation des murs d'enceinte à Cascades Female Factory (7);

g) Veiller à ce que le développement ou le réaménagement des structures d'accueil des visiteurs sur les différents sites se fasse dans le respect de leur intégrité visuelle et de leurs valeurs paysagères;

h) Porter attention à la maîtrise des valeurs paysagères des sites placés en zone urbaine ou à proximité, par l'étude des impacts visuels de leur environnement existant et des projets susceptibles de les affecter;

i) Veiller à ce que le travail des volontaires au service de la conservation s'effectue strictement dans le cadre des plans de conservation et/ou d'archéologie, sous le contrôle de professionnels confirmés;

j) Faire connaître le tableau des indicateurs du suivi et leur fréquence d'application pour chacun des sites.

Thèmes : Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial
Etats Parties : Australie
Session : 34COM