jump to the content

Décisions du Comité

28 COM 15B.49

Le Comité du patrimoine mondial, 1. Prie instamment l’Etat partie de redéfinir, dans un délai de deux ans, les limites exactes du bien du patrimoine mondial, ainsi que les zones tampons nécessaires, en se basant sur une carte topographique récente du site à l’échelle appropriée, signalant les témoignages archéologiques, mais aussi l’infrastructure existante et les constructions récentes autour du site ; 2. Demande à l’Etat partie, à l’aide des instruments juridiques et de développement adéquats, notamment un plan de gestion et de coordination des interventions archéologiques sur le site, et en étroite concertation avec les autorités locales compétentes, d’assurer une protection satisfaisante du bien compte tenu des limites nouvellement définies du bien du patrimoine mondial, et d’installer dans la mesure du possible des clôtures le long de ce pourtour et de recruter un personnel suffisant pour en assurer la garde ; 3. Demande en outre à l’Etat partie de mener, si possible en coopération avec les missions scientifiques étrangères travaillant sur place, une étude prioritaire approfondie de l’état de conservation du bien et de trouver des solutions appropriées répondant aux différents types de processus de détérioration, y compris des mesures de conservation préventive comme la construction d’abris temporaires et le ré ensevelissement des vestiges archéologiques exposés ; 4. Encourage l’Etat partie à reconsidérer sa politique en matière de fouilles archéologiques et de grands travaux de restauration sur le site afin de canaliser toutes les ressources disponibles vers le renforcement des capacités du personnel technique du Département des Antiquités, aussi bien en termes de compétence que d’équipement et de moyens financiers nécessaires, pour la documentation, l’entretien régulier et le suivi du site ; 5. Encourage en outre l’Etat partie à soumettre une demande d’Assistance internationale au titre du Fonds du patrimoine mondial pour aider à mettre en oeuvre les recommandations susmentionnées ; 6. Demande à l’Etat partie de soumettre au Comité du patrimoine mondial d’ici le 1er février 2006 un rapport sur la mise en oeuvre des recommandations cidessus, pour examen par le Comité à sa 30e session en 2006.

Thèmes : Conservation
Etats Parties : Libye
Session : 28COM