jump to the content

Décisions du Comité

33 COM 8B.16

Biens culturels - Propositions d’inscription différées ou renvoyées par le Comité du patrimoine mondial lors de sessions précédentes - Montagne sacrée de Sulamain-Too (Kirghizistan)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les documents WHC-09/33.COM/8B et WHC-09/33.COM/INF.8B1.Add,

2. Inscrit la Montagne sacrée de Sulamain-Too, Kirghizistan, sur la Liste du patrimoine mondial sur la base des critères (iii) et (vi);

3. Adopte la déclaration de valeur universelle exceptionnelle suivante :

Brève synthèse

La montagne de Sulaiman-Too domine le paysage de la vallée du Fergana et forme l'arrière-plan de la ville de Osh, qui fut au Moyen Âge l'une des plus grandes cités de cette vallée fertile située au croisement d'importantes routes de la soie d'Asie centrale, et Sulaiman-Too était un repère pour les voyageurs. Pendant au moins un millénaire et demi, Sulaiman-Too a été vénérée comme montagne sacrée. Ses cinq pics et ses flancs abritent une vaste assemblée d'anciens lieux de culte et de grottes ornées de pétroglyphes, tous reliés entre eux par un réseau d'anciens chemins, ainsi que par des mosquées plus tardives. La montagne est un paysage spirituel exceptionnel qui reflète à la fois des croyances islamiques et pré-islamiques, en particulier le culte du cheval. Sulaiman-Too correspond étroitement aux images iconiques de l'univers de l'Avesta et des traditions védiques : une montagne isolée, avec un pic en dominant quatre autres, se dressant au milieu d'une grande vallée fluviale, entourée par d'autres montagnes dans le paysage.

Critère (iii) : La riche concentration de vestiges matériels des pratiques culturelles des époques pré et post-islamiques préservés sur la montagne et sa forme « idéale » en font l'image la plus complète d'une montagne sacrée en Asie centrale.

Critère (vi) : Sulaiman-Too présente un témoignage exceptionnellement vivant de traditions de culte de la montagne fortes et plurimillénaires, que l'islam a absorbées avec succès. Cela a eu une incidence profonde sur une grande partie de l'Asie centrale.

Intégrité et authenticité

L'authenticité de la montagne, de ses lieux de culte, de ses usages et de ses fonctions est incontestable, malgré les nombreuses interventions qu'elle a subies ces cinquante dernières années. Toutefois, puisque les associations sacrées de la montagne sont liées à sa forme spectaculaire, surplombant la plaine environnante, elles sont très vulnérables aux nouveaux développements qui ont lieu aux pieds de celle-ci. Pour protéger sa majesté, sa spiritualité, sa cohérence visuelle et son environnement, et donc l'authenticité du bien dans son ensemble, une grande vigilance sera requise dans l'application de la protection de son environnement.

L'intégrité de la montagne repose sur la protection des lieux de culte et du réseau de chemins qui les relie, ainsi que sur leurs liens visuels et les vues que l'on a depuis et vers la montagne.

Mesures de gestion et de protection

La gestion de la montagne et son environnement est coordonnée par le conseil de gestion du site qui supervise la mise en oeuvre du plan de gestion et du plan d'action. Sa protection effective repose sur l'approbation d'un accord de zonage dans le cadre du plan directeur de Osh. Pour protéger le bien et sa zone tampon contre les développements modernes en attendant la mise au point et l'approbation définitive du document de zonage de la protection légale et du plan directeur d'urbanisme de Osh, un plan indiquant les délimitations approuvées de la zone proposée pour inscription, de la zone tampon et de ses sous-zones a été distribué comme référence aux agences responsables de l'oblast de Osh, de la ville de Osh, du district de Karasu et de la zone rurale de Kyzylkyshtak.

4. Recommande à l'État partie prenne en considération les points suivants :

a) définir d'urgence une stratégie pour le tourisme durable qui traite les questions d'accès des visiteurs et de protection des sites sacrés et des pétroglyphes contre l'impact des visiteurs ;

b) s'assurer que l'amélioration proposée du statut du Complexe du musée national d'Histoire et d'Archéologie de Sulaiman-Too apportera des avantages concernant le financement, le personnel (expertise dans le domaine de la conservation des sites de pétroglyphes) et augmentera les possibilités de renforcement des capacités.

c) Recommande à l'Etat partie d'intégrer dans le plan de gestion des mesures qui limiteraient la dégradation de l'environnement due à un accès non contrôlé.

Thèmes : Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial
Etats Parties : Kirghizistan
Session : 33COM