jump to the content

Décisions du Comité

32 COM 8B.90

Révision des Déclarations de Valeur et de Valeur Universelle Exceptionnelle - Cathédrale et Château de Durham (ROYAUME-UNI)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les documents WHC-08/32.COM/8B.Add et WHC-08/32.COM/INF.8B1. Add,

2. Adopte la Déclaration de valeur suivante pour la Cathédrale et château de Durham, Royaume-Uni:

L'architecture exceptionnelle du bien illustrant une innovation architecturale

L'aspect théâtral de la cathédrale et du château sur le piton rocheux et les relations de cet ensemble avec les notions de beauté du romantisme;

L'expression physique des pouvoirs spirituel et séculier des évêques palatins du Moyen-âge, qui est transmise par cet ensemble doté d'une défense;

Les reliques et éléments culturels concrets se rapportant aux trois saints ensevelis dans cet ensemble;

Le caractère continu de l'utilisation et de la possession du site durant le dernier millénaire, en tant que lieu de culte religieux, d'érudition et de résidence;

Le rôle du site en tant qu'affirmation politique du pouvoir normand imposé à la nation assujettie, représentant dans le pays l'un des plus forts symboles de la conquête normande de la Grande-Bretagne;

L'importance des vestiges archéologiques sur le site, qui sont directement liés à son histoire et à son utilisation de manière continue durant le dernier millénaire;

Les traditions culturelles et religieuses et les souvenirs historiques associés aux reliques de Saint Cuthbert et de Bède le Vénérable, et au caractère continu de l'utilisation et de la possession du site durant le dernier millénaire.

Critère (ii) : La cathédrale de Durham est le monument le plus vaste et le plus achevé de l'architecture « normande » en Angleterre, la petite chapelle castrale constituant de son côté le jalon essentiel dans l'évolution de la sculpture romane au XIe siècle.

Critère (iv) : Quoiqu'on ait voulu faire, à tort, de la cathédrale de Durham le premier monument « gothique » (la filiation des églises élevées au XIIe siècle en Île de France n'est pas évidente), cet édifice, par l'audace novatrice de son voûtement, constitue - comme Spire et Cluny - une sorte de modèle expérimental très en avance sur son temps.

Critère (vi) : Durham a cristallisé autour des reliques de Cuthbert et de Bède les souvenirs de l'évangélisation de la Northumbrie et du monachisme bénédictin primitif.

3. Recommande que l'évaluation des déclarations d'authenticité et d'intégrité, de protection et de gestion soit repoussée à la 33e session du Comité du patrimoine mondial (2009) dans l'attente de l'adoption d'une méthodologie et d'un format convenu pour les Déclarations de valeur universelle exceptionnelle pour les biens inscrits.

 

Thèmes : Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial
Session : 32COM