English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

32 COM 8B.39

Examen des propositions d’inscription de biens naturels, mixtes et culturels sur la liste du Patrimoine Mondial - Grotte d'Altamira et art Rupestre Paléolithique (ESPAGNE)

Le Comité du patrimoine mondial:

1. Ayant examiné les documents WHC-08/32.COM/8B et WHC-08/32.COM/INF.8B1,

2. Approuve l'extension de la Grotte d'Altamira pour inclure l'Art rupestre paléolithique du nord de l'Espagne et devenir Grotte d'Altamira et art rupestre paléolithique du nord de l'Espagne, Espagne sur la Liste du patrimoine mondial sur la base des critères (i) et (iii);

3. Adopte la Déclaration de valeur universelle exceptionnelle suivante:

Cet ensemble de dix-sept grottes ornées de la Corniche cantabrique, en extension de la grotte d'Altamira, illustre sur la longue durée du paléolithique supérieur (35 000 - 11 000 BP) l'apparition et l'épanouissement de l'art humain. Il est entièrement lié à l'apparition d'Homo sapiens et à l'émergence d'une nouvelle culture humaine impliquant de profonds changements matériels, l'invention de nouvelles techniques et le développement de l'expression artistique par la peinture, la gravure et la sculpture. Par leur nombre et leur qualité, les grottes de la Corniche cantabrique offrent une véritable monographie de l'art rupestre paléolithique supérieur, exceptionnellement riche et diversifiée. Cet ensemble est en outre remarquablement bien conservé. C'est un témoignage exceptionnel de l'histoire humaine

Critère (i) : L'art rupestre paléolithique de la Corniche cantabrique illustre de manière complète et significative certains des premiers arts humains, sur une durée très importante de l'histoire d'Homo sapiens. Il témoigne du génie créateur de l'homme durant les différentes périodes du paléolithique supérieur.

Critère (iii) : L'ensemble des grottes ornées de la Corniche cantabrique est un témoignage exceptionnel et unique d'une étape ancienne et éteinte, depuis plus de 10 000 ans, des origines de la civilisation humaine. C'est la période où les chasseurs-cueilleurs du paléolithique supérieur réalisent de manière achevée une expression artistique, symbolique et spirituelle de leur société humaine.

Toutefois, dans le contexte de la découverte et de l'ouverture contemporaine des grottes, des risques complexes apparaissent d'altération des conditions physiques, géologiques et biologiques de la conservation. La maîtrise de ces risques nécessite une parfaite rigueur de gestion. L'État partie apporte toutes les garanties nécessaires d'une gestion scientifique transdisciplinaire de grande qualité, couplée à une gestion rationnelle des visites et de l'interprétation des sites.

4. Invite l'Etat partie à considérer de soumettre une nouvelle proposition d'inscription pour la nouvelle extension de la grotte d'Altamira et l'Art pariétal paléolithique du nord de l'Espagne pour inscription sur la base du critère (iv);

5. Recommande que l'État partie poursuivre activement la mise en place de la Commission autonome de coordination pour la gestion de l'Art pariétal paléolithique du nord de l'Espagne et de son Comité technique.