English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

31 COM 7A.20

Minaret et vestiges archéologiques de Djam (Afghanistan) (C 211 rev)

 

Le Comité du patrimoine mondial,

  • 1. Ayant examiné le document WHC-07/31.COM/7A,
  • 2. Rappelant la décision 30 COM 7A.22, adoptée à sa 30e session (Vilnius, 2006),
  • 3. Note les efforts accomplis par l'État partie et la communauté internationale pour sauvegarder ce bien, ainsi que les progrès importants réalisés pour consolider le Minaret de Djam en 2006;
  • 4. Engage de nouveau fermement l'État partie à construire une passerelle et un gué sur la rivière Hari afin de faciliter l'accès des villageois de la vallée de Bedam à celle de Djam et permettre à un nombre limité de véhicules de traverser la rivière, comme l'indiquent les recommandations de la mission UNESCO de février 2004;
  • 5. Adopte les points suivants quant à l'état de conservation souhaité pour le bien en vue de son futur retrait de la Liste du patrimoine mondial en péril:

a)      Développement accru des capacités du personnel du ministère afghan de la Culture et de l'Information chargé de la préservation du bien assuré ;

b)      Identification précise du bien du patrimoine mondial dont les limites et les zones tampons seront clairement définies ;

c)      Stabilité et conservation à long terme du Minaret de Djam assurées ;

d)      Sécurité du site assurée ;

e)      Mise au point et application d'un système de gestion global assorti d'une politique de conservation à long terme.

  • 6. Engage l'État partie à mettre en œuvre les mesures correctives suivantes pour:

a)      Le développement des capacités adéquates du personnel du ministère afghan de la Culture et de l'Information chargé de la préservation du bien en établissant et en appliquant un programme de formation adapté en matière de conservation et de gestion ;

b)      L'identification précise du bien du patrimoine mondial et la définition claire de son périmètre et de ses zones tampons :

(i)      En entreprenant des études topographiques et archéologiques de surface et en redéfinissant la zone centrale et les zones tampons, mais aussi en identifiant les zones affectées par des fouilles illicites ;

(ii)      En classant la zone centrale comme une « aire protégée du patrimoine mondial » ;

(iii)     En révisant officiellement les limites du bien du patrimoine mondial en fonction des résultats des études pertinentes, afin de compléter la valeur universelle exceptionnelle déjà reconnue.

c)      La consolidation et la conservation à long terme du Minaret de Djam et des vestiges archéologiques :

(i)      En achevant la documentation et l'enregistrement du Minaret et des vestiges archéologiques ;

(ii)      En sondant le terrain à proximité du monument pour obtenir des informations sur la cause de l'inclinaison du minaret et définir les mesures de consolidation à long terme ;

(iii)     En surveillant de façon régulière et systématique l'inclinaison du Minaret ;

(iv)     En dressant un inventaire complet des motifs qui décorent les huit côtés de la base du Minaret, à l'aide d'un système de numérisation et de référence ;

(v)     En exécutant les travaux de restauration urgents de la décoration extérieure du Minaret ;

d)      La sécurité du site garantie :

(i)      En adoptant des mesures strictes de contrôle des fouilles illicites et en protégeant le site contre le pillage, en engageant notamment un nombre suffisant de gardes qualifiés ;

(ii)      En veillant à appliquer les mesures concernant l'entrée en vigueur de la loi de 2004 sur la préservation des monuments culturels et historiques.

e)      L'élaboration et la mise en œuvre d'un système de gestion en dispensant une formation adéquate au personnel du ministère de l'Information et de la Culture qui s'occupe du bien ;

  • 7. Invite la communauté internationale, en coopération avec le Centre du patrimoine mondial, à continuer d'accorder son soutien technique et financier, en particulier pour parvenir à l'état de conservation souhaité précédemment;
  • 8. Demande à l'État partie, en concertation avec le Centre du patrimoine mondial et l'ICOMOS, d'établir un projet de déclaration de valeur universelle exceptionnelle mentionnant les conditions d'intégrité et d'authenticité, pour examen par le Comité à sa 32e session en 2008;
  • 9. Demande aussi à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2008, un rapport d'avancement sur la mise en œuvre des mesures correctives, pour examen par le Comité à sa 32e session en 2008; et
  • 10. Décide de maintenir le Minaret et les vestiges archéologiques de Djam (Afghanistan) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.
Thèmes : Conservation
Etats Parties : Afghanistan
Session : 31COM