English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

CONF 201 XII.30-33

Volcans du Kamtchatka (Fédération de Russie)

XII.30            Suite à la demande faite le 1er février 2002 à la 25e session du Comité, la Délégation permanente de la Russie a transmis un rapport sur la situation des Volcans du Kamtchatka. L’UICN a noté que le rapport de l’Etat partie est conforme aux informations de l’UICN concernant l’exploitation d’une mine d’or et le fait qu’aucun gazoduc ne traverse le site du patrimoine mondial.

XII.31            L’Etat partie a signalé une augmentation du braconnage du saumon dans la péninsule du Kamtchatka, mais que cette activité est toutefois contrôlée dans les zones protégées incluses dans le site du patrimoine mondial grâce à des services spéciaux chargés de la protection et du contrôle de l’utilisation des ressources en eau, et à certaines mesures de protection environnementale et éducatives. L’UICN a toutefois noté que des rapports signalent un manque d’effectifs et de capacités de l’encadrement comme du personnel des aires protégées, et elle craint que cela n’empêche de lutter contre le braconnage. L’UICN a constaté que la chasse est autorisée dans le Parc naturel de Bystrinsky (selon la réglementation du Parc national), mais elle note qu’il est absolument nécessaire de concevoir des systèmes de gestion et de suivi de la chasse pour empêcher une diminution des populations de certaines espèces de gibier. L’UICN a en outre noté que la direction du Parc naturel de Bystrinsky ne participe pas aux décisions sur la délimitation des zones réservées au gibier. On craint également que le manque actuel de personnel n’empêche la direction du Parc de contrôler efficacement la chasse. Concernant la fréquence des feux de forêt, l’UICN indique qu’elle continue à recevoir des rapports signalant que les incendies posent un problème. Compte tenu de ce qui précède sur le manque de personnel, elle est préoccupée qu’il n’y ait pas de système ou d’équipe pour gérer/combattre efficacement les feux de forêt. L’UICN a noté avec satisfaction que le projet de modernisation de la route Esso-Palana doit faire l’objet d’une Etude d'Impact Environmental (EIE) de l’Etat. Elle craint toutefois les impacts secondaires éventuels de cette route qui facilitera le développement du braconnage et de la chasse. Concernant la construction du gazoduc et de la centrale géothermique – bien que situés tous deux à l’extérieur du site – on ne voit pas clairement à quelle distance des limites du site sont réalisés ces deux aménagements. Il faudrait demander des détails complémentaires à l’Etat partie sur la construction du pipeline et de la centrale géothermique et sur les déclarations d’impact environnemental les concernant.

XII.32            L’UICN a pris acte avec satisfaction des informations indiquant qu’il n’est pas prévu de redéfinir les limites du Parc naturel de Bystrinsky après les modifications entreprises en 1996, et qu’il n’y a pas d’exploitation de minerai d’or dans le site ou dans des zones limitrophes.

XII.33            Le Bureau a noté que deux projets financés par le FEM sont en cours au Kamtchatka pour traiter la question de la gestion du saumon et renforcer la gestion du site du patrimoine mondial ; il a approuvé ces initiatives. Le Bureau a demandé que l’Etat partie rende compte de tout futur projet d’exploitation minière adjacente au site et de tout processus d’évaluation d’impact environnemental et de mesures de gestion environnementale associés à une telle activité. Le Bureau a noté qu’il reste encore des rapports et des questions controversés concernant la conservation de ce site. Il a donc demandé des informations complémentaires sur les points suivants : la dotation en effectifs de l’encadrement et du personnel et les dispositions prises à cet égard dans les aires protégées comprenant le site ; le système de délimitation ou de répartition des zones réservées au gibier, et la gestion de la chasse, y compris le degré de participation active de la direction / des autorités de l’aire protégée ; l’emplacement du gazoduc et de la centrale géothermique par rapport aux limites du site du patrimoine mondial et tout autre impact sur celui-ci. Le Bureau a décidé de reporter l’envoi d’une mission sur le site – conformément à la recommandation du Comité du patrimoine mondial à sa vingt-cinquième session – après réception des informations sur les points mentionnés ci-dessus.

Thèmes : Conservation
Etats Parties : Fédération de Russie
Session : 26BUR