English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

CONF 204 IV.B.29

Parc national de Los Katios (Colombie)

En novembre 1997, l'UICN a été informée que des conflits entre des groupes armés avaient interdit l'accès du personnel à une importante partie du Parc et que cela avait mis un terme au tourisme dans la région. La vingt-deuxième session du Bureau  a demandé à l'UICN d'étudier un rapport adressé au Centre par les autorités colombiennes et de soumettre ses conclusions à sa vingt-deuxième session extraordinaire. L'UICN a informé le Bureau en novembre 1998 qu'une très importante restructuration des services colombiens de conservation était en cours pour déléguer la responsabilité de la gestion du site au niveau provincial. L'UICN a toutefois estimé que le site est sérieusement menacé et que l'on devait envisager son inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Un second rapport des autorités colombiennes a informé le Bureau que le Parc a été affecté par la confrontation entre des guérilleros et des groupes paramilitaires et que le personnel a très peu surveillé quatre secteurs du Parc. En 1997 et 1998, il a cependant été possible d'entreprendre diverses activités : renforcement de la protection du Parc par des unités de contrôle, tenue de réunions entre institutions, collaboration avec les communautés locales, définition de la zone tampon et établissement d'un plan de gestion. Un appui a été fourni pour la création et à la consolidation de la Zone de gestion spéciale de Darien (DSMA), en vue de coordonner la gestion des deux sites du patrimoine mondial (Darien au Panama et Los Katios en Colombie). Il a été envisagé de créer une Réserve de biosphère de l'UNESCO. Le Bureau a noté la conclusion de l’Etat partie indiquant que, malgré les impacts, le Parc n’a pas été envahi par des colons et que la pression sur le Parc et ses ressources naturelles s’est considérablement réduite. Des mesures préventives ont été prises pour la sécurité du personnel et le Parc a retrouvé en quelque sorte son caractère normal et son calme, ce qui permet au personnel de contrôler la zone concernée et de réaliser des activités. L'Etat partie n'a pas estimé nécessaire d'inscrire Los Katios sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Le Bureau a demandé au Centre et à l'UICN de rester en contact avec l'Etat partie pour suivre l'évolution de la situation et rendre compte à la vingt-troisième session du Bureau. Le Bureau a rappelé la recommandation du Comité lors de l'inscription du site, visant à créer un site unique du patrimoine mondial associant les sites du patrimoine mondial de Darien (Panama) et de Los Katios (Colombie).

Dans son étude du rapport de novembre 1998 présenté par l’Etat partie, l’UICN a reconnu l’avancement réalisé dans la mise en œuvre du plan de gestion. L’UICN a également noté des améliorations de la coopération avec les communautés locales, ce qui favorise la coopération transfrontalière avec le Panama et empêche l’extraction illégale de ressources dans les parties du Parc contrôlées par le personnel. L’UICN a recommandé que le Bureau complimente l’Etat partie de ces efforts malgré la situation difficile à laquelle est confronté ce site. L’UICN s’est néanmoins déclarée de nouveau préoccupée des sérieuses menaces qui pèsent sur Los Katios et sur son intégrité, en soulignant que :

(a) le Parc n’est pas totalement sous le contrôle de l’agence responsable de sa gestion ;

(b) le projet d’accorder un droit collectif de propriété foncière sur 100 000 hectares du Parc doit être évalué ; et

(c) les impacts des incendies de forêts sur les zones humides doivent être réétudiés. L’UICN a recommandé de réaliser une mission conjointe UICN/Centre sur le site.

L’observateur de la Colombie a souligné les mesures prises par son gouvernement, en particulier en ce qui concerne :

(1) la participation de la communauté ; (2) la coopération interinstitutionnelle entre les autorités locales, les ONG et les communautés ; (3) l’avancement réalisé dans la seconde phase du plan de gestion ; et (4) la coopération transfrontalière avec le Parc national de Darien au Panama. Il a insisté sur l’engagement de son gouvernement en faveur de la protection du site et n’a pas appuyé la recommandation de l’inclure sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Il s’est félicité de l’envoi d’une mission pour évaluer l’état de conservation du site.

Le Bureau a étudié les nouvelles informations fournies par le gouvernement colombien et l’UICN et il a demandé au Centre et à l’UICN de rester en contact avec l’Etat partie pour s’assurer des progrès réalisés et faire rapport à la vingt-troisième session du Comité, ainsi que sur l’organisation de la mission proposée. Le Bureau a félicité l’Etat partie de l’avancement concernant la gestion transfrontalière et il a réitéré la recommandation du Comité lors de l’inscription du site : créer un seul site du patrimoine mondial réunissant les sites du patrimoine mondial de Darien (Panama) et Los Katios (Colombie). 

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-99/CONF.204/15
Thèmes : Conservation
Etats Parties : Colombie
Session : 23BUR