English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

CONF 204 IV.A.8

Sanctuaire de faune de Manas (Inde)

Le Bureau a rappelé que le Comité, à sa dernière session (Kyoto, 1998), a appris que la mise en œuvre du plan de réhabilitation progressait de manière satisfaisante. Le Comité a également appris que la construction de bâtiments de postes de garde et de logements pour le personnel à entreprendre avec la seconde tranche de 90.000 dollars EU a été retardée en raison de mauvaises conditions climatiques dans la région en 1998. Le Comité a été informé que malgré l'amélioration des conditions de sécurité à Manas et aux alentours, le problème de l'insurrection est toujours bien présent et que des militants traversaient souvent le Sanctuaire. Néanmoins, le Comité a noté que les conditions de protection du site et les relations avec les populations des villages de la région s'amélioraient peu à peu. Le ministère de l'Environnement et des Forêts (MOEF) a fourni 400.000 dollars EU pour renforcer la conservation à Manas en 1997-1998 et un versement complémentaire de 100.000 dollars EU en 1998. Le MOEF envisage de verser des contributions supplémentaires dès utilisation des fonds fournis selon les plans approuvés par le MOEF, le gouvernement de l’Etat d’Assam, les gestionnaires du site et le Bureau en 1997. Le Comité a également demandé au Directeur général de l'UNESCO d'inviter le gouvernement bhoutanais à ratifier la Convention du patrimoine mondial et à envisager de proposer l'inscription au patrimoine mondial du Parc national royal de Manas situé au Bhoutan. Le Comité a noté que cela pourrait contribuer à renforcer la protection d'ensemble de l'écosystème transfrontalier de Manas.

Le Bureau a été satisfait de recevoir la confirmation par le Centre que tout l'équipement acheté et livré grâce au premier versement de 75.000 dollars EU est maintenant opérationnel et utilisé. S’agissant du second versement de 90.000 dollars EU, les plans d’achat de deux nouveaux bateaux en fibre de verre et de 400 ensembles d’équipement de surveillance pour un montant de 20.000 dollars EU sont inchangés et en cours de réalisation. L’utilisation du solde de 70.000 dollars EU pour la construction de postes de garde et de logements pour le personnel est en cours de réexamen car l’ensemble du Sanctuaire n’offre pas toutes les conditions de sécurité pour y loger du personnel. Par ailleurs, la direction du site semble désireuse d’appuyer un certain nombre d’activités qui profiteraient aux villages des environs et favoriseraient l’établissement de relations de confiance entre la direction et la communauté locale. Le MOEF a présenté au Centre un budget révisé comprenant seize activités pour utiliser les 70.000 dollars EU. Le Centre, après consultation avec l’UICN, a recherché des clarifications auprès des autorités indiennes sur les avantages en matière de conservation attendus de six des seize activités destinées à répondre aux besoins des villageois des environs. Le Bureau a été informé que le MOEF avait transmis, par lettre du 21 juin 1999, un rapport détaillé sur l’état de conservation de Manas qui incluait les clarifications demandées par le Centre. Le Bureau a demandé au Centre de transmettre le rapport à l'UICN pour étude.

Le Bureau a été informé que le Bureau bhoutanais du WWF avait proposé au Centre de l’aider à passer en revue une documentation détaillée sur la Convention, afin de conseiller le gouvernement royal bhoutanais sur les conséquences de la ratification de la Convention du patrimoine mondial par le Bhoutan et de la proposition d’inscription du Parc national royal de Manas sur la Liste du patrimoine mondial. Le Bureau a noté que le Centre avait transmis toutes les informations pertinentes au Bureau bhoutanais du WWF. Le Bureau a invité le Centre et l'UICN à poursuivre leur collaboration avec le WWF et d’autres organisations internationales de conservation au Bhoutan afin d’engager le gouvernement royal bhoutanais à ratifier la Convention et à proposer l'inscription du Parc national de Manas au patrimoine mondial dès que possible.

Le Bureau a engagé le Centre et l’UICN à terminer la révision du budget concernant l’utilisation des 70.000 dollars EU et à accélérer le rythme de mise en œuvre du plan de réhabilitation qui semble s’être ralenti en 1998. Le Bureau a recommandé que le Comité maintienne ce site sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-99/CONF.204/15
Thèmes : Conservation
Etats Parties : Inde
Session : 23BUR