jump to the content

Décisions du Comité

CONF 201 V.B.29

Volcans du Kamtchatka (Fédération de Russie)

Le Bureau a rappelé le rapport présenté par l’UICN à la vingt et unième session du Comité du patrimoine mondial pour examiner un projet d'exploitation minière prévue à environ 5 km à l'extérieur de la partie de Bystrinsky du site du patrimoine mondial. L'emplacement de la mine va perturber la faune sauvage migratrice de la région et aura des conséquences sur les ressources halieutiques. L'UICN a été en contact avec les initiateurs du projet minier et a reçu une demande du Canada concernant l'appui financier que pourrait fournir la Société pour l'expansion des exportations (SEE). Il est noté dans cette demande que "dans sa diligence normale au premier abord et avant de déterminer si le projet pouvait bénéficier d’un tel appui, la SEE désire recevoir l'assurance qu'elle n'enfreindrait pas les termes de l'article 6, paragraphe 3, de la Convention du patrimoine mondial." Le rapport de l’UICN mentionnait la question de prêts pour des projets de développement de différentes agences de crédits à l’exportation.

Selon la demande du Comité à sa dernière session, le Centre avait prié l'Etat partie de fournir des informations détaillées sur le projet minier, en particulier sur les études d'impact environnemental réalisées et autres informations pertinentes. Le Centre a informé le Bureau qu’une lettre du vice-ministre des Ressources naturelles de la Fédération de Russie déclarait qu’il n’y avait pour l’instant pas de plans pour mener dans des zones adjacentes au site du patrimoine mondial un travail géologique et opérationnel important susceptible d’avoir des impacts écologiques négatifs. Au cas où un tel travail était effectué, toutes les dispositions seraient prises pour respecter la législation et la réglementation existantes. De plus, une lettre datée du 18 juin 1998 du gouverneur du Kamtchatka a renouvelé l’engagement du Kamtchatka en faveur de la protection du site et du soutien du développement contrôlé du gisement aurifère d’Aginskoe. Par ailleurs, il a été déclaré qu’une évaluation environnementale officielle du projet a été effectuée. La conception finale du projet sera faite uniquement en tenant compte des commentaires de l’UICN. Le gouverneur a déclaré que l’aménagement du gisement aurifère ne fait pas courir de risques au site du patrimoine mondial et qu’il est souhaitable étant donné les besoins de développement économique de la région.

Le Bureau a noté les informations fournies par les autorités russes et il a demandé au Centre et à l’UICN de continuer à maintenir leurs contacts avec l’Etat partie et de porter à l’attention du Comité les détails de l’évaluation d’impact environnemental concernant le projet. Le Bureau a fait part de sa préoccupation au gouvernement russe et à l’administration régionale du Kamtchatka au sujet des conséquences potentielles du projet minier et il a rappelé d’autres cas de sites naturels du patrimoine mondial menacés par des projets.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-98/CONF.201/9
Thèmes : Conservation
Etats Parties : Fédération de Russie
Session : 22BUR