English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

CONF 204 IV.B.22

Parc national de Keoladeo (Inde)

Le Bureau a rappelé le fait que le Comité s'était précédemment déclaré préoccupé de constater la diminution de la population de grues de Sibérie qui venaient hiverner dans le site ainsi que les problèmes de gestion, (comme l'envahissement de certaines zones par des herbes formant un épais tapis) ce qui avait des conséquences négatives pour l'habitat et la reproduction des grues de Sibérie. Les dossiers tenus par la direction du Parc indiquaient que la population de grues de Sibérie hivernant à Keoladeo est passée d'environ 38 en 1985-1986, quand le site a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial, à 5 en 1992-1993. Aucune grue de Sibérie n'a été vue à Keoladeo entre 1993 et 1995. Trois grues de Sibérie sont revenues à Keoladeo en 1996-1997.

Le Bureau a noté que l'Etat partie, reconnaissant que la diminution du nombre de grues de Sibérie qui viennent hiverner à Keoladeo dépend de la chasse et d'autres facteurs dominants le long de l'itinéraire migratoire des espèces, a signé un Mémorandum d'accord (MOU) avec les huit pays (l'Afghanistan, l'Azerbaïdjan, la République islamique d'Iran, le Kazakhstan, l'Ouzbékistan, le Pakistan, la Fédération de Russie et le Turkménistan) dont les différents territoires constituent comme le sien les lieux de prédilection des populations de grues de Sibérie du centre et de l'ouest de l'Asie. Le PNUE, qui abrite le Secrétariat de la Convention sur les espèces migratoires (CMS), l'International Crane Foundation (ICF) et la Wild Birds Society of Japan sont également signataires. Aux termes du MOU, un plan d'action a été établi et prévoit : (i) la libération de grues de Sibérie élevées en captivité pour augmenter les populations de grues sauvages ; (ii) la capture de grues de Sibérie et la mise en place d'émetteurs satellites sur les grues pour suivre leur itinéraire depuis leurs lieux d'hivernage à Keoladeo vers leurs lieux de reproduction au printemps dans d'autres pays. Sur place, dans le site, la direction du Parc a instauré un programme de contrôle de brûlage et coupage des herbes pour en limiter la croissance qui a des conséquences négatives pour les habitats et la reproduction des grues. Elle a également fermé le Parc pour laisser les villageois de la région y faire paître leurs troupeaux. Le Bureau a prié le Centre de coopérer avec le Secrétariat de la CMS et d'apporter son appui à la mise en oeuvre du plan d'action.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-97/CONF.204/11
Thèmes : Conservation
Etats Parties : Inde
Session : 21BUR