English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

CONF 204 IV.B.19

République démocratique du Congo

a)   Réserve de faune à okapis  

Le Bureau a été très préoccupé d'apprendre que le conflit armé qui s'est étendu au début de 1997 dans toute la région a abouti au pillage de toutes les installations et à la tuerie de plusieurs éléphants dans ce site inscrit sur la Liste du patrimoine mondial au Mexique (décembre 1996). La plupart des expatriés et le personnel de recherche ont fui le Parc et ceux qui restent sur place ne reçoivent qu'un salaire minimum. On fait état d'exploitation minière d'or dans le Parc. La politique du nouveau gouvernement quant au respect des limites de cette zone de patrimoine mondial n'est pas toujours claire.

b)   Parc national de Kahuzi Biega

Le Bureau a noté avec une grande préoccupation que cette partie du Parc avait été déboisée et que la faune sauvage était abondamment chassée. Les installations du Parc ont été pillées et détruites et la majorité du personnel a quitté cette zone. Le Parc pourrait servir à cacher des groupes militants et, selon des informations, il y aurait également des conflits entre populations tribales. Bien que le HCR et la GTZ (Allemagne) envisagent de fournir un appui pour le Parc, les projets ne peuvent pas démarrer avant le retour de la sécurité dans la région.

Le Bureau s'est montré sérieusement préoccupé quant à l'intégrité de la Réserve de faune à okapis et du Parc national de Kahuzi Biega et a recommandé que le Comité, à sa prochaine session, inscrive ces deux sites sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Le Bureau a rappelé sa recommandation d'envoi d'une mission de haut niveau en République démocratique du Congo, concernant les deux sites de cet Etat partie déjà reconnus comme sites du patrimoine mondial en péril (Parcs nationaux de la Garamba et des Virunga) et a suggéré qu'une telle mission engage des discussions sur l'état de conservation de la Réserve de faune à okapis et du Parc national de Kahuzi Biega, et prévoit d'entreprendre des projets pour leur réhabilitation.