English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

CONF 001 VIII.2

Florence (Italie)

Le Directeur du Centre du patrimoine mondial a informé le Bureau d'une mission menée avec l'ICCROM sur ce site où l'explosion d'une bombe terroriste, le 27 mai 1993, a endommagé le centre historique de Florence.

L'explosion a causé des dommages très importants à la Galerie des Offices et à l'Accademia dei Georgofili. Le souffle de la bombe a causé l'écroulement de la Torre delle Pulci et la mort de quatre personnes, et une cinquième est décédée dans l'incendie qui a éclaté ensuite.

L'Accademia dei Georgofili, située dans le bâtiment du XVIe siècle de la Torre delle Pulci, est la plus ancienne Société d'agriculture du monde et possède la plus grande collection de livres sur le sujet, soit 40.000 volumes, dont seulement une cinquantaine ont été détruits. Les dommages causés à la Torre delle Pulci sont très importants : toute la façade, le toit et la moitié des planchers se sont écroulés. Les autorités italiennes ont déjà préparé un projet de reconstruction.

Le Directeur a également annoncé que cinq oeuvres d'art avaient été entièrement détruites, soit, "L'adorazione dei pastori" de Gerrit van Honthorst (Gherardo delle Notti), deux "Scene di guerra" de Manfredi, "Giocatori di carte" et "Tributo a Cesare" de Bartolomeo Bindi, un élève du Caravage. Trente-trois autres tableaux ont également été endommagés mais il sera possible de les restaurer. Les plus célèbres sont "Morte di Adone" de Sebastiano del Piombo, "all'Ingrsso trionfale di Enrico IV a Parigi" et "Enrico IV a la battaglia di Ivry" de Rubens, qui a été coupé en deux par des éclats de verre. Des dommages mineurs ont été causés aux tableaux suivants : "Carlo V a cavallo" de van Dyck ; "David vincitore" de Guido Reni ; "Giuditta e Oloferne" d'Artemisia Gentileschi et "Natura Morta" de Giovanni da Empoli.

Par ailleurs, le Directeur du Centre a fait part des actions rapidement entreprises par les autorités italiennes. Le Bureau a pris note des conclusions de la mission et a exprimé sa solidarité aux autorités italiennes pour ce coup intolérable porté en plein coeur du patrimoine mondial.

Considérant les actions d'urgence extrêmement efficaces menées par les autorités italiennes, le Bureau a demandé au Centre du patrimoine mondial et à l'ICCROM de prendre les mesures suivantes : (a) organiser conjointement une réunion afin de passer en revue et évaluer les mesures adoptées par les autorités italiennes, afin que cette expérience puisse servir à l'avenir à préparer des parades en cas de catastrophe ; (b) fournir une expertise, conformément à la demande des autorités italiennes, pour la restauration du grand tableau de Rubens (8 x 4 m) intitulé "Enrico IV alla battaglia di Ivry".

Le Bureau a sévèrement condamné cet attentat criminel contre la Galerie des Offices, monument historique et artistique unique de Florence, centre historique inscrit sur la Liste du patrimoine mondial. Le Bureau a félicité les autorités italiennes, tant au niveau national que local, pour la rapidité et la grande compétence dont elles ont fait preuve dans le travail de réhabilitation et de restauration de la partie endommagée de la Galerie des Offices.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-93/CONF.002/02
Thèmes : Conservation
Etats Parties : Italie
Session : 17BUR