jump to the content

Décisions du Comité

CONF 003 VI.48-49

Dubrovnik (Croatie)

48. Le Bureau a pris note du document CLT-92/CONF.003/02 et a salué les efforts du Directeur général de l'UNESCO en vue de sauvegarder le patrimoine culturel de Dubrovnik, entre autres :

- son appel conjoint avec le Secrétaire général des Nations Unies en vue nu retour à la paix et de la protection du patrimoine culturel;

- les différentes missions de l'UNESCO auprès des parties en conflit en vue de faire appliquer la Convention pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé (La Haye, 1954) et la Convention du patrimoine mondial;

- l'envoi d'observateurs de l'UNESCO à Dubrovnik en décembre 1991 suivi de missions techniques à partir de février 1992;

- sa décision d'allouer un montant .spécial de 200.000 dollars des Etats-Unis d'Amérique pour les premières opérations de restauration d'urgence;

- la préparation, avec les autorités compétentes, d'un plan d'action pour la restauration de: monuments endommagés.

Grace à une assistance d'urgence du Fonds du patrimoine mondial d'un montant de 19.000 dollars des Etats-Unis d'Amérique, une réunion d'experts internationaux a déjà été organisée sur place et des stages techniques sont prévus en France à l'intention de spécialistes croate,.

Le Bureau a expriné son inquiétude face à la reprise des hostilités dans cette région où aucun objectif militaire ne justifie une intervention armée. Il a demandé au Centre du patrimoine mondial de conseiller aux autorités croates la création, avant la prochaine réunion du Comité du patrimoine mondial, d'une zone-tampon pour assurer -la protection de l'ancienne forteres3e et d'autres monuments importants.

Le Bureau a été informé que le plan d'action évoqué ci-dessus sera rendu public et mis à la disposition des bailleurs de fonds éventuels. A cet égard, le Bureau a été informé qu'une agence de tourisme aux Etats-Unis et une autre à Dubrovnik avaient manifesté leur intérêt pour les opérations de sauvegarde et proposé de recueillir des fonds pour la participation à leur financement.

Le Bureau a fait appel aux parties en conflit en vue de la cessation des hostilités et la protection du patrimoine culturel. Il a invité tous les Etats parties,à la Convention à participer aux efforts de préservation du site.

49. Le Bureau a pris note des informations fournies par le Secrétariat et a décidé de réserver une somme de 30.000 dollars destinée à financer les activités de restauration urgentes de Dubrovnik.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF CLT-92/CONF.003/12
Thèmes : Conservation
Etats Parties : Croatie
Session : 16BUR