English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

CONF 001 VI.45

Parc national du Niokolo-Koba (Sénégal)

Le Bureau a noté que l'étude qu'il avait recommandé d'effectuer sur les impacts écologiques et socio-économiques des deux tracés de liaison routière, à travers lé-parc ou par son contournement, avait été menée à bien par une équipe indépendante, qui avait abouti aux conclusions suivantes: bien que l'un et l'autre tracé porte atteinte à l'intégrité du parc, sa traversée constituerait une solution moins dommageable à long terme, à la condition que soient prises un certain nombre de mesures d'accompagnement recommandées avec précision par l'étude, tant avant que pendant et après les travaux. Le Bureau s'est déclaré préoccupé des conséquences que risquera d'avoir sur l'intégrité du site la construction de la route à travers le parc; il a en conséquence recommandé qu'un système de suivi de l'état de conservation de ce bien particulièrement vigilant soit mis en place; il a également noté que l'expérience acquise dans d'autres pays, comme au Canada, en matière de gestion de route à l'intérieur d'un site inscrit sur la Liste du patrimoine mondial pourrait avantageusement être mise à disposition des autorités sénégalaises. En ce qui concerne les mesures d'accompagnement recommandées par l'étude, le Bureau s'est cependant félicité de l'engagement des autorités sénégalaises de consacrer à ces mesures 2,5 milliards de francs CFA, engagement dont le principe avait été indiqué par le Président du Sénégal par lettre adressée au Directeur général de l'UNESCO le 22 mai 1991. Le Bureau a, en conséquence, pris acte de cet engagement de principe et demandé aux autorités sénégalaises d'adresser au Secrétariat des précisions sur l'échéancier et les modalités techniques de ces mesures, telles que recommandées par l'étude.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF SC-91/CONF.002/02
Thèmes : Conservation
Etats Parties : Sénégal
Session : 15BUR