jump to the content

Décisions du Comité

37 COM 8B.17

Archipel des Bijagós – Motom Moranghajogo (Guinée-Bissau)

Le Comité du patrimoine mondial,

1.  Ayant examiné les documents WHC-13/37.COM/8B, WHC-13/37.COM/INF.8B1 et WHC-13/37.COM/INF.8B2,

2.  Diffère l’examen de la proposition d’inscription de l’Archipel des Bijagós – Motom Moranghajogo, Guinée-Bissau, sur la Liste du patrimoine mondial pour permettre à l’État partie :

a)  de renforcer le statut de protection juridique du bien afin de garantir que toutes les zones faisant l’objet de la proposition disposent d’une protection adéquate juridique et/ou coutumière ;

b)  de considérer la possibilité de modifier les limites des zones proposées à l’intérieur de la réserve de biosphère dans son ensemble pour répondre aux obligations d’intégrité et d’exclure les zones fortement modifiées qui ne contiennent pas d’attributs contribuant à la valeur universelle exceptionnelle du bien. Ces zones, y compris les villes de Bolama et de Bubaque, pourraient être intégrées dans une zone tampon pour le bien répondant à la définition contenue au paragraphe 103 des Orientations  ;

c)  approfondir l’analyse comparative afin d’examiner si le bien pourrait être considéré comme ayant le potentiel de démontrer une valeur universelle exceptionnelle sur la base des critères culturels ;

d)  de veiller à ce qu’un système/plan de gestion global soit établi pour le bien proposé dans le cadre des moyens et mesures institutionnels et financiers appropriés en place, y compris un organe de coordination globale pour l’ensemble du bien ;

e)  de veiller à ce que ce système/plan de gestion comprenne une stratégie claire, convenue, pour un tourisme durable, intégrant les politiques, programmes et infrastructures touristiques appropriés qui ne dégradent pas l’intégrité du bien ou sa valeur universelle exceptionnelle ;

f)   de mettre à jour, décrire et renforcer les plans de gestion pour les aires juridiquement protégées actuelles, y compris au sein du bien, d’une manière compatible avec le système/plan de gestion globale du bien ;

g)  d’établir des mesures et activités efficaces de protection et de gestion qui minimisent les effets des espèces non natives, y compris celles qui sont considérées comme envahissantes et restaurent les zones dégradées, le cas échéant ;

h)  de veiller à ce que de nouvelles routes de navigation ne soient pas établies à l’intérieur du bien proposé ;

i)   de veiller à ce que les opérations d’exploration et d’exploitation pétrolières ne soient pas autorisées dans le bien proposé et que les opérations qui ont lieu en dehors du site n’aient pas d’effet important sur le bien proposé ; et

j)   de veiller à ce que les ressources humaines et financières soient suffisantes pour maintenir l’intégrité du bien et pour la protection à long terme de sa valeur universelle exceptionnelle ; en particulier d’obtenir des ressources financières suffisantes pour le projet de fonds d’affectation spéciale (la « Fondation bioguinée ») et de prendre toutes mesures pour garantir qu’une partie adéquate de ce fonds soit consacrée au site proposé;

3.  Recommande que l’État partie prenne des mesures pour inscrire soit les Parcs nationaux, soit l’ensemble de la Réserve de biosphère, en tant que Site Ramsar, pour renforcer la protection et la gestion nationales et locales ainsi que la reconnaissance au plan international ;

4.  Félicite l’État partie et ses organisations partenaires pour leur engagement et leur travail innovant en matière de gestion communautaire participative pour cette aire protégée importante ;

5.  Considère que l’évaluation de toute proposition d’inscription révisée devra inclure une mission qui se rendra sur le site ;

6.  Encourage l’État partie, conformément aux principes du processus en amont, avec l’aide du Centre du patrimoine mondial et des Organisations consultatives, à demander conseil sur le potentiel du site à satisfaire les critères culturels et à revoir la proposition d’inscription en ce qui concerne les critères naturels afin de répondre aux préoccupations mentionnées ci‑dessus. 

Thèmes : Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial, Valeur universelle exceptionnelle
Etats Parties : Guinée-Bissau
Session : 37COM