English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

36 COM 7B.96

Ville de Potosi (Bolivie) (C 420)

Le Comité du patrimoine mondial,

1.   Ayant examiné le document WHC-12/36.COM/7B.Add,

2.   Rappelant la décision 35 COM 7B.120, adoptée à sa 35e session (UNESCO, 2011),

3.   Prend note de l’étude géotechnique de la montagne de Cerro Rico ;

4.   Note la création d’un Comité d’urgence pour la sauvegarde de la montagne du Cerro Rico Mountain qui sera responsable du développement d’un plan d’urgence stratégique, et prie instamment l’État partie de finaliser ce plan d’urgence stratégique aussitôt que possible ;

5.   Encourage l’État partie à envisager d’élargir le champ du Comité d’urgence afin d’impliquer des parties prenantes et des représentants issus d’organisations non-gouvernementales concernées par la protection de la montagne du Cerro Rico et de la Ville de Potosi ;

6.   Demande à l’État partie de préciser si l’Article 6 du Décret Suprême 27787 a bien été modifié et de faire cesser toute exploration, extraction et toute autre intervention sous et sur du sol entre les altitudes de 4400m et 4700m ;

7.   Note aussi qu’un projet a été développé pour consolider le sommet de la montagne et demande à l’État partie de fournir de plus amples détails sur la portée et l’étendue de ce projet et son calendrier de mise en œuvre d’ici le 30 septembre 2012 ;

8.   Note aussi avec inquiétude qu’aucune information n’a été fournie sur la mise en place d’une étude topographique globale et un système de suivi, et prie également instamment l’État partie d’installer aussitôt que possible un système de suivi régulier de la sécurité des activités minières existantes et de fournir des informations sur le développement de l’étude topographique ;

9.   Demande également à l’État partie d’achever l’étude géophysique selon ses recommandations finales afin d’identifier les anomalies affectant le Cerro Rico, d’entreprendre une analyse plus complète et d’élaborer un model tridimensionnel de la totalité de la montagne du Cerro Rico dans les différentes altitudes étudiées ; 

10.  Demande en outre à l’État partie de finaliser le développement du plan de gestion participatif du bien et de soumettre une copie électronique du projet de plan de gestion révisé au Centre du patrimoine mondial et à l’ICOMOS pour examen ;

11.  Invite l’État partie à soumettre au Centre du patrimoine mondial et aux Organisations consultatives pour examen toute proposition de développement du bien, préalablement à toute approbation et mise en œuvre, conformément au paragraphe 172 des Orientations ;

12.  Demande enfin à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1 février 2013, un rapport actualisé sur l’état de conservation du bien et sur la mise en œuvre de ce qui précède, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 37e session en 2013, en vue d’envisager, en cas de confirmation d’un péril potentiel ou prouvé pour la valeur universelle exceptionnelle, ou au cas où aucune intervention n’est entreprise en urgence afin de prévenir tout affaissement supplémentaire du sommet de la montagne, la possibilité d’inscrire le bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-12/36.COM/7B.Add
Thèmes : Conservation, Liste du patrimoine mondial en péril, Orientations, Valeur universelle exceptionnelle
Session : 36COM