jump to the content

Décisions du Comité

36 COM 7B.88

La Cathédrale, l’Alcázar et l’Archivo de Indias de Séville (Espagne) (C 383rev)

Le Comité du patrimoine mondial,

1.   Ayant examiné le document WHC-12/36.COM/7B.Add,

2.   Rappelant la décision 33 COM 7B.123, 34 COM 7B.100 et 35 COM 7B.110, adoptées respectivement à ses 33e (Séville, 2009), 34e (Brasilia, 2010) et 35e (UNESCO, 2011) sessions,

3.   Regrette que les travaux de la Torre Pelli-Cajasol n’aient pas été suspendus, comme demandé par le Comité à sa dernière session, et, qu’aucun processus de discussion ou de consultation n’ait été mis en place pour envisager comment le projet pourrait être amélioré et tout impact potentiel davantage atténué ;

4.   Prend note avec préoccupation des conclusions de la mission consultative de l’ICOMOS selon lesquelles la tour a un impact visuel très négatif sur le cadre du bien et en conséquence sur son contexte et sa relation au fleuve et aux autres bâtiments qui soutiennent ses attributs qui confèrent une valeur universelle exceptionnelle ;

5.   Prie instamment l’État partie d’entreprendre en collaboration avec l’ICOMOS des études de façon à éviter que la situation ne se reproduise à l’avenir ;

6.   Prie également instamment l’État partie d’achever et de faire adopter les plans spéciaux de protection pour tous les secteurs de la zone tampon et de mettre en place une protection adaptée pour le cadre général du bien afin de traiter les pressions actuelles liées à l’aménagement ; cette zone tampon devra être révisée afin d’assurer la protection adéquate du bien ;

7.   Demande à l’État partie de remettre au Centre du patrimoine mondial, pour examen par les Organisations Consultatives, les détails de tous les principaux projets de construction dans la zone tampon et dans celle du cadre du bien susceptibles d’avoir un impact sur la valeur universelle exceptionnelle du bien ainsi que des évaluations d’impact patrimoniale appropriées, conformément au paragraphe 172 des Orientations avant que tout engagement irréversible ne soit pris ;

8.   Prend note de l’offre de l’État partie d’organiser, avant la fin de 2012, une réunion internationale d’experts à Séville pour étudier la question de l’architecture contemporaine et des paysages urbains historiques ;

9.   Demande par ailleurs à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2013, un rapport sur l’état de conservation du bien et sur l’avancement et les résultats des actions décidées ci-dessus, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 37e session en 2013.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-12/36.COM/7B.Add
Thèmes : Conservation
Etats Parties : Espagne
Session : 36COM