jump to the content

Décisions du Comité

36 COM 7B.71

Cité fortifiée de Bakou avec le palais des Chahs de Chirvan et la tour de la Vierge (Azebaïdjan) (C 958)

Le Comité du patrimoine mondial,

1.   Ayant examiné le document WHC-12/36.COM/7B.Add,

2.   Rappelant la décision 34 COM 7B.77, adoptée à sa 34e session (Brasilia, 2010),

3.   Prend note des progrès accomplis par l’État partie dans le traitement des problèmes soulevés lors des précédentes sessions du Comité du patrimoine mondial et prie instamment l’État partie de garantir les ressources nécessaires à l’activité durable du système de gestion actuellement en place et à la mise en œuvre des priorités de conservation et actions de réhabilitation définies ;

4.   Exprime sa vive préoccupation quant à la dégradation du cadre du bien et à l’impact visuel des bâtiments de grande hauteur et prie également instamment l’État partie de mettre en place un moratoire sur toute nouvelle construction de bâtiments de grande hauteur jusqu’à ce des dispositions légales, des politiques urbaines intégrées ainsi qu’une étude sur le paysage urbain du bien aient été développées et adoptées, afin de garantir la protection des alentours du bien ;

5.   Demande à l’État partie de soumettre les spécifications techniques de tous les  projets de construction en cours et prévus, conformément au paragraphe 172 des Orientations, au Centre du patrimoine mondial et aux Organisations Consultatives pour examen avant d’accorder tout permis autorisant la réalisation du projet ;

6.   Recommande que l’État partie crée un Comité d’examen technique, composé de représentants de tous les partenaires et acteurs concernés, destiné à l’examen de tous les principaux projets d’aménagement susceptibles d’avoir un impact négatif sur la valeur universelle exceptionnelle du bien et de présenter des politiques et un contrôle de la planification ;

7.   Prend note des conclusions de la mission de suivi réactif de février 2012 et encourage l’État partie à mettre en oeuvre ses recommandations, en mettant tout particulièrement l’accent sur les points suivants :

a)  s’assurer d’une coopération plus étroite entre les autorités en charge de la Réserve historique et architecturale d’état de Icherisheher (State Historical Architectural Reserve Icherisheher - SHAHAR) et celles en charge du Plan du grand Bakou et d’une collaboration renforcée dans l’élaboration des politiques urbaines intégrées,

b)  entreprendre des évaluations d’impact sur le patrimoine avant d’accorder une autorisation à des projets sur le territoire du bien et de sa zone tampon,

c)  créer un recueil de conseils pour l’entretien des bâtiments historiques,

d)  accorder la priorité à la mise en oeuvre de la recherche et de la conservation des éléments urbains identifiés dans le plan de gestion intégrée de la zone (Integrated  Area Management Plan - IAMAP) et dans le plan d’actions de réhabilitation des quartiers urbains résidentiels inscrit dans le schéma directeur de conservation (Conservation Master Plan - CMP),

e)  renforcer la mise en oeuvre de l’approche privilégiant une ville "vivante" en accordant une aide financière et administrative au maintien des habitants à l’intérieur de la ville fortifiée,

f)   étendre la représentativité du Conseil des ainés afin de garantir une plus grande participation et une meilleure transparence dans les prises de décision ;

8.   Demande également à l’État partie de remettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2014, un rapport sur l’état de conservation du bien et sur les mesures prises pour mettre en œuvre les recommandations ci-dessus détaillées, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 38e session en 2014.