English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

36 COM 7B.33

Parc national de Coiba et sa zone spéciale de protection marine (Panama) (N 1138 rev)

Le Comité du patrimoine mondial,

1.   Ayant examiné le document WHC-12/36.COM/7B.Add,

2.   Rappelant la décision 35 COM 7B.33, adoptée à sa 35e session (UNESCO, 2011),

3.   Regrette que l’État partie n’ait pas soumis de rapport sur l’état de conservation du bien, comme demandé par le Comité du patrimoine mondial dans la décision 35 COM 7B.33;

4.   Prend note qu’on ne voit pas clairement si le plan de gestion pour la zone spéciale de protection marine a été finalisé et adopté comme précédemment demandé instamment par le Comité du patrimoine mondial dans la décision 35 COM 7B.33, et considère que l’absence de capacité de gestion pour le bien, si elle n’est pas traitée, affectera probablement d’une manière négative sa valeur universelle exceptionnelle;

5.   Demande à l’État partie de confirmer d’urgence le statut du plan de gestion pour la zone spéciale de protection marine et de rendre compte de ses progrès concernant l’exécution d’une évaluation indépendante de l’efficacité de la gestion, afin de donner des informations sur la mise en œuvre efficace du plan de gestion et de la règlementation sur la pêche, aussi bien pour le parc national de Coiba que pour sa zone de protection spéciale;

6.   Réitère sa demande à l’État partie d’élaborer et de mettre en œuvre une politique de conservation et d’aménagement de la zone côtière afin de s’assurer que les impacts cumulés de l’aménagement de la zone côtière sur la valeur universelle exceptionnelle du bien sont efficacement traités, et encourage l’État partie à développer cette politique sur la base de l’évaluation environnementale stratégique du potentiel de développement de la zone côtière;

7.   Note que l’État partie n’a pas soumis de demande d’assistance internationale révisée pour le retrait du bétail de l’île de Coiba, et prie instamment l’État partie de soumettre une demande révisée conformément aux recommandations faites par le Centre du patrimoine mondial et l’IUCN au moment de la soumission;

8.   Accueille favorablement la soumission par l’État partie d’une déclaration rétrospective révisée de la valeur universelle exceptionnelle et prie également instamment l’État partie d’en soumettre une version finale dans le cadre de l'exercice d'établissement des rapports périodiques en Amérique latine et dans les Caraïbes;

9.   Demande également à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2013, un rapport sur l’état de conservation du bien, sur les progrès accomplis concernant les problèmes mentionnés ci-dessus, y compris les pressions accrues dues à la pêche, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 37e session en 2013.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-12/36.COM/7B.Add
Thèmes : Conservation
Etats Parties : Panama
Session : 36COM