jump to the content

Décisions du Comité

35 COM 7B.119

Tiwanaku : centre spirituel et politique de la culture tiwanaku (Bolivie) (C 567 rev)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-11/35.COM/7B.Add,

2. Rappelant la décision 34 COM 7B.105, adoptée à sa 34e session (Brasilia, 2010),

3. Regrette que l'Etat partie n'ait pas soumis le rapport requis sur l'état de conservation du bien, comme demandé à sa 34e session (Brasilia, 2010) ;

4. Note les résultats de la mission conjointe de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS de novembre 2010 et à ses recommandations et demande à l'Etat partie de :

a) finaliser le processus d'adoption et d'entrée en vigueur du nouveau Décret ministériel afférent au bien,

b) garantir les ressources humaines et financières requises pour la conservation et la gestion du bien,

c) effectuer une étude archéologique de la zone adjacente au bien, afin de définir une zone tampon et établir les mesures réglementaires qui s'imposent pour en assurer la protection ;

5. Demande également à l'Etat partie, dans le cadre du projet du Fonds-en-dépôt japonais, de travailler en collaboration avec le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives pour :

a) organiser une réunion internationale pour définir les dispositions réglementaires et les lignes directrices nécessaires à l'établissement d'un plan de conservation du bien,

b) créer et installer un système de drainage intégré, basé sur l'étude pluridisciplinaire de chaque monument,

c) établir le plan de gestion du bien, y compris les composantes archéologiques, de conservation et d'utilisation publique, et l'articuler avec les autres instruments de planification existants, tels les plans pour l'occupation des sols;

6. Demande par ailleurs à l'Etat partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial et aux Organisations consultatives, les spécifications techniques relatives aux projets planifiés concernant les interventions sur le bien, conformément au paragraphe 172 des Orientations, pour considération et évaluation avant de prendre toute forme d'engagement dans le sens d'une mise en œuvre;

7. Demande enfin à l'Etat partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici au 1er février 2013, un rapport actualisé sur l'état de conservation du bien et la mise en œuvre de ce qui précède, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 37e session en 2013.