jump to the content

Décisions du Comité

35 COM 7B.29

Réserve de la cordillère de Talamanca - La Amistad / Parc national La Amistad (Costa Rica et Panama) (N 205bis)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-11/35.COM/7B.Add,

2. Rappelant la décision 34 COM 7B.32, adoptée à sa 34e session (Brasilia, 2010),

3. Regrette que l'État partie du Panama n'ait pas soumis de rapport sur l'état de conservation du bien, comme demandé par le Comité du patrimoine mondial à sa 34e session;

4. Constate avec satisfaction les efforts des États parties du Costa Rica et du Panama pour créer une Unité technique exécutive binationale pour la gestion du Parc international La Amistad (UTEB-PILA) et pour commander une Étude environnementale stratégique (EES) transfrontalière, comme demandé par le Comité du patrimoine mondial à sa 34e session, et demande aux États parties de tenir le Centre du patrimoine mondial informé du fonctionnement effectif de l'UTEB-PILA, et de soumettre un exemplaire du rapport complet de l'EES au Centre du patrimoine mondial pour examen, dès qu'il sera prêt;

5. Se déclare vivement préoccupé que l'État partie du Panama n'ait pas fait cesser la construction de barrages sur les rivières Changuinola et Bonyic jusqu'à ce qu'un processus d'Étude environnementale stratégique transfrontalière ait été entrepris, et considère que si les discussions en cours sur la construction de nouveaux barrages dans la partie costaricaine du bien ne trouvaient pas de solution immédiate, cela pourrait entraîner une situation où l'intégrité du bien serait considérée comme menacée, conformément au paragraphe 180(a)(ii) des Orientations;

6. Se déclare également préoccupé que l'État partie du Panama n'ait pas renoncé à ses projets de construction d'une route qui traverserait le bien de Boquete à Bocas del Toro, et lui réitère sa demande de soumettre des études d'impact environnementales préliminaires de cet aménagement au Centre du patrimoine mondial dès qu'elles seront prêtes;

7. Réitère également sa demande aux deux États parties d'adopter des mesures assurant le retrait total de bétail du bien;

8. Demande également aux États parties du Costa Rica et du Panama d'inviter conjointement une mission de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/UICN dans le bien d'ici sa 36e session, pour évaluer la menace que représente la construction actuelle de barrage au Panama, l'éventualité d'aménagements de barrage et d'exploitation minière au Costa Rica, et le projet routier qui traverserait le bien de Boquete à Bocas del Toro, et de formuler une recommandation sur l'inscription possible du bien sur la Liste du patrimoine mondial en péril;

9. Demande en outre aux États parties du Costa Rica et du Panama de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2012, un rapport conjoint sur l'état de conservation du bien - décrivant l'avancement de l'Étude environnementale stratégique transfrontalière concernant le barrage, un rapport sur l'avancement de la résolution des problèmes de régimes fonciers et d'occupation du sol (Costa Rica), ainsi que sur les autres points susmentionnés, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 36e session en 2012.